Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

15 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

17 juin 1972

Cambriolage dans les bureaux du Parti démocrate américain (Watergate)

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Richard Nixon

L’arrestation de cinq individus entrés par effraction dans les bureaux du Parti démocrate, le 17 juin 1972, suscite initialement peu d’intérêt. La découverte de liens entre ces cinq hommes et l’entourage du président des États-Unis, Richard Nixon, sera toutefois à l’origine d’un énorme scandale politique : le Watergate. Il entraînera la démission de Nixon le 9 août 1974.

Après un début d’année 1972 marqué par des voyages en République populaire de Chine et en Union soviétique, le président américain Richard Nixon prépare la campagne en vue de sa réélection, le 7 novembre 1972. Il remporte alors une victoire écrasante contre le démocrate George McGovern. Dès le début de son nouveau mandat, le président doit cependant composer avec une controverse majeure. Le 17 juin 1972, cinq individus sont entrés par effraction dans les bureaux du Parti démocrate à Washington, dans le complexe Watergate, afin de placer les locaux sous écoute. Leur arrestation sur les lieux n’a initialement éveillé que peu d’intérêt et n’a donc eu aucune influence sur l’élection de l’automne 1972. Mais dans les mois qui suivent, des liens sont établis entre ces hommes et l’entourage du président, plus particulièrement le Comité pour sa réélection. En plus de l’entrée par effraction au Watergate, d’autres activités illégales auraient été commises au fil des ans, toujours dans le but de favoriser la réélection de Nixon. Les découvertes de Carl Bernstein et Bob Woodward du Washington Post, qui sont informés sous l’anonymat par un agent du FBI, accentuent la pression. En février 1973, un comité sénatorial est formé pour enquêter sur ce scandale. Les audiences, qui sont télévisées à partir du 18 mai, suscitent beaucoup d’intérêt à travers le pays. Des témoignages, comme celui de l’ex-conseiller juridique du président, John Dean, placent Nixon dans une position délicate. Une procédure de destitution est amorcée à l’été 1974. Avant qu’elle n’aille plus loin, Richard Nixon annonce qu’il quitte son poste le 9 août 1974. Il devient ainsi le premier président américain à démissionner alors qu’il est en fonction. Survenant peu après la vague de contestation entourant l’intervention américaine au Vietnam, le Watergate aura un impact important sur la perte de confiance que les Américains éprouveront à l’endroit de leurs institutions.

Dans les médias...


Gilles du Jonchay, « États-Unis : le linge sale de la Maison-Blanche »

«...Les démocrates, en effet, ne souhaitent pas que les choses aillent plus loin car le scandale rejaillirait alors sur la présidence elle-même. « Et si l’affaire éclabousse la personne même du président, s’écrie un parlementaire, nous en aurons terminé avec deux cents ans d’histoire politique américaine. » En revanche, les démocrates exigent un sérieux coup de balai : Aldeman et Ehrlichman, sur qui reposait toute l’administration de la Maison-Blanche, devraient être amenés à démissionner, comme vient de le faire, mercredi dernier, Magruder. Et les procès intentés par l’état-major démocrate, les auditions télévisées de la commission Ervin, ainsi que la « grogne » de hautes personnalités du parti républicain, devraient suffire à montrer à Nixon où est son intérêt. Il y en a déjà pour plus d’un an de procès interminables. (...) En novembre dernier, une majorité écrasante d’Américains avaient réélu Nixon, en grande partie parce qu’il se faisait l’ardent et austère défenseur du « respect de la loi » et du « sens de l’honneur ». Aujourd’hui, on attend du président qu’il manifeste réellement son respect pour la loi américaine. Quant à l’honneur, à Washington, c’est un mot qui, ces derniers temps, sonne creux. »

Le Nouvel Observateur (France), 30 avril 1973, p. 48.

W. Rabi, « Watergate (suite) »

«...l’essentiel n’est pas tant dans la réalité des principes affirmés que dans le degré de foi et de confiance que les hommes leur accordent. Eh bien, malgré tant de défaillances, le peuple américain veut encore croire à cette règle. Il veut croire à l’indépendance de la justice; il veut croire à l’autonomie de la presse, même si, souvent, elle peut apparaître comme l’instrument même de la manipulation. Du sein de la dégradation que révèle cette scandaleuse affaire, il me semble percevoir comme une lueur d’espérance. Quant au problème de fond (une Présidence douée de pouvoirs exorbitants, accrus par la démission du peuple américain, une Présidence se mouvant dans un véritable vacuum), le problème reste entier, avant comme après cette affaire. Pour le gouvernement des hommes, il me semble qu’il y faut à la fois une certaine adéquation des institutions et la vertu du citoyen. Watergate comporte pour nous Européens, une leçon exemplaire. Le grand danger qui menace les hommes, c’est celui qui concerne les libertés publiques. »

Esprit (France), octobre 1973, pp. 456-457.

Pierre Salinger, « États-Unis : La semaine des longs couteaux »

«...Dans les milieux politiques de Washington, on ne tient généralement pas à mettre M. Nixon en cause. Ce serait trop grave. Même ses adversaires pensent que ce serait une faute politique. Porter atteinte à la fonction de président causerait un dommage trop sérieux aux États-Unis, car M. Nixon doit conduire la politique du pays pendant trois ans et demi encore. Le paralyser serait paralyser les États-Unis. Certains pensent, pourtant, qu’il faut crever l’abcès. Pour eux, le scandale Watergate menace les institutions américaines, et surtout leur fonctionnement. L’éditorialiste du « New York Times », James Reston, par exemple, écrivait ce jeudi : Ce ne sont pas des bricoleurs maladroits et criminels posant des micros (dans les bureaux du Parti démocrate) à Watergate qui font courir un danger au système politique américain. Ce sont les personnages trop malins de l’entourage du Président – certains à la Maison-Blanche même – et qui non seulement violent la loi, mais – bien pis – violent les règles du jeu politique. » Une grande dame de Washington, Mrs. Alice Roosevelt Longworth, la fille du président Theodore Roosevelt, résumait la crise : « Nous pourrons sauver soit le Président, soit la Présidence. Pas les deux. »»

L’Express (France), 30 avril au 6 mai 1973, p. 61.

Frank Browning, « Le capitale et le Watergate »

«...Presque partout on considère le Watergate comme une partie de gendarmes et de voleurs, située quelque part entre Buster Keaton et La Parrain, une sorte d’apothéose dans la réalité de tous les films de série B et des bandes dessinées dont les enfants américains font leurs délices les après-midis de week-ends. Le Watergate c’est la dernière « série policière » de la télévision, succession ininterrompue de révélations explosives, quelque chose comme un gros artichaut maléfique dont chaque feuille laisserait apparaître une autre feuille encore plus juteuse. Les mythes naissent facilement en Amérique, et l’espèce manichéenne a toujours battu les records de vente. Pour les libéraux, qui mieux que Nixon pourrait incarner les forces du mal, lui le candidat patibulaire, le compagnon de croisière des gangsters des Caraïbes, le chasseur de sorcières qui a fait les poubelles pour détruire Alger Hiss, président de la plus représentative et la plus puissante des fondations libérales américaines : la fondation Carnegie ? La carrière de Nixon n’a cessé d’en appeler au manichéisme le plus musclé. Aussi, à un niveau purement polémique, le Watergate et la chute de Richard Nixon se comprennent parfaitement. »

Les Temps modernes (France), février 1974, pp. 1394-1395.

Dr. Irving D. Harris, « Perverting Tom Sawyer »

«...When a special commission observed in 1970 that only the moral leadership of the President could end division in the nation, Mr. Nixon replied : « there are thousands upon thousands of individuals…to whom segments of the nation look for moral, intellectual and political leadership. » So far, the opinion polls have not figured out how many of the people share Mr. Nixon’s view about the Presidency. It may well be that for many Americans the President as moral leader has comparatively low priority, trailing well behind the President as one who enables people to make adequate livings, who defends against external and internal enemies, who sees to it that our young men are not killed in wars. Whether or not the American people will be complacent about other, more sinister aspects of Watergate is quite another question. (...) Though purists might insist on a Mr. Ultra-Clean for the White House, such a man’s inflexible standards could bring on divisiveness by his inability to identify with the psychological center, with both components of our national character. Watergate can have a constructive outcome. It can unable us to be more realistic about ourselves and the American system. It can instruct us to ask regarding our Presidential choice not only « can he be elected », but, more important, « should he be elected ? »»

Newsweek (États-Unis), 5 novembre 1973, p. 15.

Gouvernance et gouvernement [ 17 juin 1972 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

États-Unis
ÉlevéRichard M. Nixon

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1967 - 1977



juillet
1967
Déclenchement d’émeutes à Détroit, aux États-Unis

janvier
1968
Manifestations du mouvement chicano

avril
1968
Assassinat du pasteur Martin Luther King à Memphis

juin
1968
Assassinat de Robert Kennedy

juillet
1968
Présentation des premiers Jeux olympiques spéciaux à Chicago

août
1968
Ouverture de la convention du Parti démocrate américain à Chicago

octobre
1968
Protestation aux Jeux Olympiques de Mexico par deux athlètes américains

novembre
1968
Élection de Richard M. Nixon à la présidence des États-Unis

novembre
1968
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1968
[Résultats] Élections législatives

juin
1969
Déclenchement d'une émeute dans le bar gai Stonewall Inn de New York

juillet
1969
Incident tragique impliquant le sénateur américain Edward Kennedy

août
1969
Présentation d'un festival musical historique à Woodstock

novembre
1969
Manifestation d'envergure à Washington contre l'intervention américaine au Viêt-nam

avril
1970
Tenue du Jour de la Terre aux États-Unis

novembre
1970
[Résultats] Élections législatives

mars
1971
Présentation du championnat mondial à la boxe entre Muhammad Ali et Joe Frazier

août
1971
Dévaluation et non-convertibilité en or du dollar

février
1972
Visite du président américain Richard Nixon en Chine

mars
1972
Publication du rapport Meadows

mai
1972
Signature d'un accord sur les armes nucléaires entre les États-Unis et l'Union soviétique (Salt I)

juin
1972
Cambriolage dans les bureaux du Parti démocrate américain (Watergate)

juillet
1972
Présentation du championnat du monde aux échecs entre Boris Spassky et Bobby Fischer

novembre
1972
Réélection de Richard M. Nixon à la présidence des États-Unis

novembre
1972
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1972
[Résultats] Élections législatives

janvier
1973
Jugement historique de la Cour suprême des États-Unis sur le droit à l’avortement

mai
1973
Lancement de la station Skylab par les États-Unis

juin
1973
Début de la visite aux États-Unis du leader soviétique Leonid Brejnev

septembre
1973
Présentation du match de la Bataille des sexes au tennis

octobre
1973
Ouverture à Vienne des négociations pour la Mutual and Balance Force Reduction

août
1974
Démission du président des États-Unis, Richard M. Nixon

novembre
1974
[Résultats] Élections législatives

juillet
1975
Première rencontre de cosmonautes américains et soviétiques dans l'espace

novembre
1975
Ouverture du sommet des six nations les plus industrialisées à Rambouillet

novembre
1976
Élection de Jimmy Carter à la présidence des États-Unis

novembre
1976
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1976
[Résultats] Élections législatives

janvier
1977
Présentation du dernier épisode de la série télévisée « Roots » aux États-Unis

septembre
1977
Signature d'une entente à Washington sur le canal de Panama


Dans l'actualité


novembre
2018
Les États-Unis suffoquent sous la dette

novembre
2018
Le retour de Mitt Romney, républicain anti-Trump

octobre
2018
Charlottesville : un rassemblement suprémaciste blanc qui a fini en drame

octobre
2018
Cinquante ans plus tard: retour sur l'élection de 1968 et la présidence de Richard Nixon

juin
2018
L'immigration : une stratégie de mi-mandat risquée des républicains

juin
2018
Le pacte faustien de Mike Pence

mai
2018
La seconde plus longue période de prospérité américaine

avril
2018
Les mémoires de James Comey

avril
2018
Une escalade dans les tensions commerciales sino-américaines

avril
2018
Un nouveau Tea Party aux États-Unis


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016