Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

19 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

31 mars 1949

Entrée de Terre-Neuve dans la fédération canadienne

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Deux référendums, tenus le 3 juin et le 22 juillet 1948, permettent aux habitants de Terre-Neuve et du Labrador, à l’est du Canada, de se prononcer sur leur avenir constitutionnel. Ils optent à 52,3 % pour joindre la fédération canadienne, ce qui se réalise le 31 mars 1949.

Les Terre-Neuviens n’expriment pas le désir de participer à la fédération canadienne à sa création, en 1867. Une colonie britannique, Terre-Neuve devient un dominion, en 1907, avant de perdre son autonomie en 1934. Afin d’aider au règlement de ses dettes, elle accepte d’être dirigée par une Commission de gouvernement au sein de laquelle le gouverneur et les commissaires sont nommés par Londres. Après la Seconde Guerre mondiale, une convention nationale est mise sur pied. Le statut politique de Terre-Neuve est remis en question. Une délégation voulant l’indépendance se rend à Londres, alors qu’une autre, favorable à une intégration au Canada, discute avec le gouvernement canadien. Lors d’un référendum tenu le 3 juin 1948, trois options sont proposées aux citoyens : le gouvernement responsable (indépendance), l’entrée dans le Canada ou le statu quo. L’appui supérieur à 40 % aux deux premières options entraîne une autre consultation populaire, le 22 juillet 1948. Cette fois, l’entrée dans le Canada domine avec 52,3 % des votes. Après des discussions, une entente est conclue avec Ottawa sur la dette de Terre-Neuve, ses taxes, les subsides fédéraux, les bases américaines installées pendant la guerre ainsi que des infrastructures comme les chemins de fer ou l’aéroport de Gander. Le Newfoundland Act est adopté au Parlement britannique le 23 mars 1949, et la nouvelle province de Terre-Neuve-et-Labrador, qui compte environ 320 000 habitants, voit officiellement le jour le 31 mars de la même année. Après avoir assuré l’intérim à partir de cette date, les libéraux de Joey Smallwood remportent facilement les élections législatives du 27 mai. Ce sont les premières à se tenir à cet endroit depuis la formation de la Commission de gouvernement, en 1934.

Dans les médias...


Pierre Vigeant, « Autonomisme et électoralisme »

«...Du point de vue de l’intérêt général du pays, l’annexion de cette colonie anglaise apparaît à plusieurs désirable car elle assurera au Canada des frontières naturelles, un accroissement de territoire et de population et la possession de richesses naturelles alléchantes même si elles sont encore mal connues. Cette acquisition sera cependant coûteuse puisque la Grande-Bretagne avait hypothéqué l’île de diverses façons, notamment en louant des bases militaires aux États-Unis pour une période de 99 ans avant de nous la céder, et que l’économie actuelle de Terre-Neuve est inférieure à celle de toutes les autres provinces canadiennes. Du point de vue des Canadiens français et plus particulièrement du Québec, l’entrée de Terre-Neuve est beaucoup moins réjouissante puisqu’elle modifie à notre détriment l’équilibre ethnique, qu’elle ajoute une neuvième province anglaise en face de la seule province française de Québec et qu’elle consacre définitivement la perte du Labrador. »

L’Action nationale (Québec, Canada), mars 1949, p. 192.

S.A., « The Tenth Province »

«...The Union has advantages for both sides. The majority of Newfoundlanders have much to gain because their prices are higher and incomes lower than in Canada, and social services are extremely scanty. In 1944 a survey revealed that 63 per cent of the people were suffering from malnutrition. Almost all their food is imported and subject to custom duties from 30 to 50 per cent. The main opponents of confederation were the merchants and manufacturers who will lose their protected market. Under union with Canada, not only will food prices be lower, but the Newfoundlanders will for the first time receive family allowances, old-age pensions, and unemployment insurance. On the other side, Canada gains one of the world’s greatest fishing grounds and a growing wood, pulp and paper industry. Perhaps more important, inland Labrador contains an iron ore field believed to be as rich and much more extensive than the fabulous Mesabi deposits in Minnesota. Canada will also strenghten her strategic defences and will gain very important air bases. What settlement will be reached concerning the Newfoudland bases which the United States holds under a ninety-nine year lease is of course obscure. »

The Canadian Forum (Canada), septembre 1948, p. 125.

Gouvernance et gouvernement [ 31 mars 1949 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Canada
ÉlevéHarold Alexander (Alexander of Tunis)Louis Saint-Laurent

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1944 - 1954



juin
1945
[Résultats] Élections législatives

novembre
1945
Admission à l'Organisation des Nations unies (ONU)

mars
1949
Entrée de Terre-Neuve dans la fédération canadienne

juin
1949
Élection au Canada du Parti libéral de Louis Saint-Laurent

juin
1949
[Résultats] Élections législatives

août
1953
Réélection au Canada du Parti libéral de Louis-Saint Laurent

août
1953
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


septembre
2018
Markham : capitale canadienne des hautes technologies

février
2018
Une guerre de l'eau anticipée entre le Canada et les États-Unis

décembre
2017
La taxe carbone au Canada : les provinces de l'Ouest s'opposent

octobre
2017
Le GIEC à Montréal pour planifier son sixième rapport : est-ce suffisant?

octobre
2017
Un changement de couleur en Colombie-Britannique!

septembre
2017
Le Nouveau Parti démocratique du Canada à la recherche d'un nouveau chef

juin
2017
Le Canada pourrait devenir une nouvelle Silicon Valley

mars
2017
Remaniement ministériel au Canada : Trudeau se prépare à faire face à l'administration Trump

mars
2017
L'accord de libre-échange Canado-Européen « AECG » : les pronostics sont lancés

février
2017
Canada : un vent de changement après neuf ans sous le gouvernement Harper


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016