17 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

27 octobre 1998

Déferlement de l’ouragan Mitch sur les Caraïbes

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Malgré l’évacuation de plus de 100 000 personnes le long de la côte ouest des Caraïbes, l’ouragan Mitch est responsable de plus de 11 000 morts. Le Honduras est le pays le plus durement frappé par cette catastrophe qui fait également 2,7 millions de sans-abris et des milliards de dollars en dommages matériels.

Une tempête tropicale se forme autour du 23 octobre 1998 à 420 km au sud de Saint-Andrès, une île colombienne située dans la mer des Caraïbes. Le 27 octobre, elle devient un ouragan avec des vents de 290 km/heure. Malgré des évacuations préventives massives, l’ouragan Mitch, un des plus meurtriers jamais observé dans l’Atlantique, fait 11 000 morts, davantage selon certaines estimations. Des quantités spectaculaires d’eau sont déversées sur une dizaine de jours, provoquant des inondations et des coulées de boue particulièrement dévastatrices au Honduras. On y compte au moins 7000 morts, 3 800 autres au Nicaragua et 268 au Guatemala. Ailleurs, l’ouragan passe surtout en vent. Cette tragédie humaine ne se termine pas là, puisque des maladies, comme le choléra, frappent une partie de la population. De plus, on compte des millions de déplacés et de sans-abris. Les conséquences sont également nombreuses sur le plan matériel. Les infrastructures sont mises à mal – routes, ponts, etc. – et les récoltes dévastées. Ces pays sont, entre autres, d’importants producteurs de bananes et de café. En tout, les dommages sont estimés à 6,2 milliards de dollars, dont 3,8 au Honduras, ce qui est plus que le produit intérieur brut de ce pays de 6 millions d’habitants. La Croix-Rouge, les forces armées françaises et une importante aide américaine et internationale se manifestent dans les jours qui suivent. Des pays procèdent aussi à l’effacement d’une partie de la dette des pays touchés. Les besoins demeurent pressants. Ils sont réitérés le 9 novembre, lors d’un sommet d’urgence réunissant, entre autres, quatre présidents d’États d’Amérique centrale qui ont été les plus affectés par Mitch: le Honduras, le Nicaragua, le Guatemala et le Costa Rica.

Dans les médias...


François Monier, « La faute aux gouvernements »

«...Ce n’est pas la violence des vents qui a causé le désastre, mais les pluies diluviennes qui se sont abattues quand le cyclone a faibli. Elles ont entraîné des éboulements dans cette zone volcanique où les roches glissent plus facilement. Dans les deux cas, les flux n’ont pu être endigués, faute d’arbres pour retenir la terre et jouer le rôle d’éponges. Les écologistes dénoncent l’incurie des gouvernements du Salvador, du Honduras et du Nicaragua, qui ont laissé détruire, en vingt ans, l’essentiel des forêts de la région. Il ne reste dans ces territoires que 2 % environ des surfaces auparavant boisées. Pour se procurer du bois de feu et vendre les grumes aux Américains et aux Japonais, tout le monde déboise illégalement. Les dirigeants ont privilégié l’exportation des matières premières et des productions spéculatives aux dépens des cultures de subsistance. Sans profit pour les habitants : près de 70 % vivent au-dessous du seuil de pauvreté. Pas étonnant que les paysans se révoltent pour obtenir des réformes agraires. Ils devraient réclamer aussi une vraie gestion de leurs ressources naturelles. »

L’Express (France), 12 novembre 1998, p. 41.

Iolanda Jaquemet, « Victimes de Mitch : « Effacez notre dette! » »

«...Ironie du sort: le Honduras venait en effet de se remettre de l'hyperinflation, et les économistes promettaient à tous les pays d'Amérique centrale une croissance de 5% en 1998. Mitch a tout balayé. (...) Certes, l'aide d'urgence continuait vendredi à mobiliser les énergies et les bourses un peu partout dans les pays riches. Mais elle n'a que très peu à voir avec la reconstruction. Or l'ampleur des dégâts matériels au Nicaragua et au Honduras donne le vertige: jusqu'à 70% des cultures et des infrastructures routières (dont la majorité des ponts) détruites, des dizaines de milliers de maisons et d'écoles en ruine, l'élevage bovin qui n'est plus qu'un souvenir. Avec la perte des récoltes d'exportation, dont la principale est le café (25% de la production anéantie au Guatemala, au moins 50% au Nicaragua), ce sont des dizaines de milliers de personnes supplémentaires qui viennent grossir les rangs déjà fournis des chômeurs, et les recettes fiscales des Etats qui sont totalement compromises. Cité par l'agence France-Presse, un ancien ministre costaricien relevait amèrement: «Le problème, ce ne sont pas les morts. Ils sont bel et bien morts. Le problème, ce sont les vivants. A quoi travailleront-ils? Où vivront-ils? Que mangeront-ils?» On estime qu'il faudra des milliards de dollars d'aide internationale et au moins une génération pour que les 11 millions d'habitants du Honduras et du Nicaragua retrouvent leur niveau de développement d'«avant». »

Le Temps (Suisse), 7 novembre 1998.

Jean-Claude Duplessy, propos recueillis par Jean-Jacques Chiquelin dans « Planète chaude »

«...Mitch est un cyclone particulièrement dévastateur. Cela ne signifie pas pour autant qu’il soit symptomatique d’une modification climatique. L’émotion suscitée par la catastrophe, à laquelle nous assistons, aussi légitime soit-elle, ne doit pas être prétexte à émettre des hypothèses qui ne sont pas fondées. Il faut laisser les scientifiques travailler. El Nino a des impacts significatifs au-delà du Pacifique, dans le reste de l’océan tropical. Mais, faute de moyens, les scientifiques l’ont encore peu étudié. Il y a dix ans, quand le programme d’études qui permet maintenant de prévoir El Nino avec plusieurs mois d’avance a été lancé, il était prévu de couvrir la totalité de l’océan tropical avec des instruments de mesure. Faute de moyens, seul le Pacifique a été équipé. Résultat : on a dix ans de retard sur l’Atlantique et l’océan Indien. Les Japonais et la communauté internationale commencent tout juste d’équiper une partie de l’océan Indien. Pour l’Atlantique, on en est au stade des projets. Difficile dans ces conditions de tirer des conclusions. »

Le Nouvel Observateur (France), 12 au 18 novembre 1998, p. 49.

Alan Zarembo, Brook Larmer et Debra Rosenberg, « Fields of Death »

«...Mourning is almost as much a luxury as burials in Central America these days. There are too many dangers still lurking, from looting to food shortages to epidemics (Thirty-two cases of cholera have already been reported in Nicaragua, and wider outbreaks are expected.) In Honduras, which the storm has turned into a muddy archipelago of islands, more than 6,000 people are confirmed dead, an additional 5,000 are missing and 1.4 million people – 20 percent of the population – have been forced to abandon their homes. The burden of these refugees is simply too much for a crippled economy : an estimated 70 percent of Honduras’s key crops – bananas, beans and corns – have been destroyed, and much of its infrastructure has been wiped out. Hugo Noé Pino, the Honduran ambassador to the United Nations, lamented : « We’ve gone backwards 30 years. » Experts say it twill take many years – and billion of dollars – to rebuild in both Honduras and Nicaragua. »

Newsweek (États-Unis), 16 novembre 1998, p. 52.

Gouvernance et gouvernement [ 27 octobre 1998 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

États-Unis
ÉlevéBill Clinton

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1993 - 2003



novembre
1994
[Résultats] Élections législatives

avril
1995
Attentat terroriste à Oklahoma City, aux États-Unis

octobre
1996
Lancement de la chaine d’information en continu Fox News aux États-Unis

novembre
1996
Réélection de Bill Clinton à la présidence des États-Unis

novembre
1996
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1996
[Résultats] Élections législatives

octobre
1998
Déferlement de l’ouragan Mitch sur les Caraïbes

novembre
1998
Début de la construction de la station spatiale internationale

novembre
1998
[Résultats] Élections législatives

novembre
1999
Ouverture d'une conférence de l'Organisation mondiale du commerce à Seattle

septembre
2000
Ouverture du Sommet du Millénaire à New York

novembre
2000
Élection de George W. Bush à la présidence des États-Unis

novembre
2000
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
2000
[Résultats] Élections législatives

septembre
2001
Attentats terroristes aux États-Unis (11 septembre)

octobre
2001
Bombardements par les Américains et les Britanniques en Afghanistan

septembre
2002
Dévoilement de la doctrine Bush

novembre
2002
[Résultats] Élections législatives

avril
2003
Fin du Projet Génome humain


Dans l'actualité


octobre
2019
Primaires démocrates au New Hampshire : une course à trois déterminante pour l'élection présidentielle

octobre
2019
Washington D.C. : une hausse inquiétante de la violence

octobre
2019
La juge progressiste Ruth Bader Ginsburg tendra-t-elle le flambeau aux conservateurs?

octobre
2019
Destitution du président Trump : une route parsemée d'embûches

octobre
2019
Mort de Lee Iaccoca : bilan d'une icône de l'industrie automobile

septembre
2019
Harris se démarque lors du premier débat à l'investiture démocrate

avril
2019
L'extrême gauche aux États-Unis à l'ère Trump? Plutôt marginale

mars
2019
Les élections de mi-mandat, ou la ruée vers l'or au pays des droits et libertés

mars
2019
Joe Biden comme antidote au syndrome McGovern

mars
2019
Présidentielle américaine de 2020 : une nouvelle stratégie démocrate, la clé face à Trump ?


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019