Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

19 février 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

28 janvier 1986

Explosion de la navette spatiale américaine Challenger

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Le 28 janvier 1986, la navette spatiale américaine Challenger explose après seulement 73 secondes de vol. La tragédie, télévisée en direct par la chaine CNN, cause une réelle onde de choc aux États-Unis : les sept membres de l’équipage sont les premiers Américains à mourir en mission spatiale.

Le 28 janvier 1986, la NASA lance la navette Challenger à partir de la Floride. Diffusé en direct sur le réseau CNN, le lancement est spécial : une astronaute non professionnelle, l'enseignante Christa McAuliffe, participe à la mission afin de donner un cours à des élèves américains à partir de l’espace. Cependant, le dixième voyage d’une navette Challenger se complique : après 73 secondes, à près de 14 000 mètres d’altitude, l’engin s’enflamme avant de se désintégrer. Ces premières pertes américaines au nombre de sept (deux femmes et cinq hommes) lors d’un vol spatial sont causées par la perte d’un joint d’étanchéité sur l’un des propulseurs. Cet accident est vécu comme un drame national. Le président Ronald Reagan décide même de reporter son discours sur l’état de l’Union du 28 janvier au 6 février. Il prend aussi la décision de s’adresser directement aux Américains à partir du bureau ovale. Après l’accident, on met sur pied une Commission présidentielle. D’une part, elle identifie les problèmes techniques expliquant cette catastrophe. De l’autre, elle porte sur la gestion de la NASA. La commission conclut qu’il y a de graves déficiences à la culture de sécurité de l’agence, que celle-ci manquerait de transparence et que son processus décisionnel serait problématique. Elle est donc tenue comme responsable de cette tragédie qui entraîne la suspension du programme des navettes pendant 32 mois. C’est finalement avec un autre accident, celui du 1er février 2003 au cours duquel la navette Columbia se désintègre à son retour sur Terre, que le programme des navettes est interrompu (une dernière navette, Atlantis, est envoyée en 2011). Les États-Unis n’ayant aucun moyen d’envoyer des astronautes dans l’espace, la NASA instaure alors deux programmes visant à créer des capsules : un institutionnel (Orion) et un privé avec l’implication de SpaceX (Dragon v2) et Boeing (CST-100).

Dans les médias...


Sylvie O’Dy, « Société : Le drame de Challenger »

«...La catastrophe de Challenger marquera-t-elle un sérieux coup de frein dans les programmes de la Nasa? L’administration spatiale a fait savoir qu’elle allait suspendre les vols jusqu’à ce que les causes de la catastrophe soient totalement connues. Et que les navettes aient été modifiées en conséquence. Marcia Smith, qui préside la Commission nationale de l’espace, estimait, mardi soir, qu’il risquait de s’écouler une bonne année avant un nouveau lancement. C’est la crédibilité du système lui-même qui est atteinte. Au moment où Ronald Reagan veut faire triompher le concept de la guerre de l’espace, les hommes d’affaires américains, prêts à investir dans les industries spatiales, risquent, eux, de tempérer leurs ardeurs. La Nasa, pour sa part, se refuse à spéculer sur les conséquences de la catastrophe. Mais cette dernière ne manquera pas de relancer le débat sur l’intérêt des missions habitées. Au cours de cette même semaine, on avait pu suivre les prouesses de la sonde Voyager, lancée il y a neuf ans vers Uranus. Fidèle au rendez-vous, elle a expédié, depuis les confins du système solaire, les premières images de la planète verte. Sans erreur. Sans risque. »

L’Express (France), 7 février 1986, p. 38.

Gérard Bonner, « Navette : le rêve foudroyé »

«...Les experts avaient tout calculé. Même le risque d’accident, qu’ils avaient chiffré à 1 pour 100 000. Donc pratiquement nul. Ils avaient fini par oublier qu’on ne met pas le destin en équation. Un engin spatial, c’est une bombe. Dont on doit contrôler, étaler l’explosion sur quelques centaines de secondes. Ce sont des milliers de systèmes chimiques, mécaniques, électriques, dont chacun est un défi à la prudence et qui doivent tous fonctionner ensemble, au millième de seconde près. Quiconque en a vu un de près ne peut s’empêcher de penser que c’est de la folie de confier la vie d’un homme à ce cauchemar d’ingénieur. Une folie généreuse. Une folie nécessaire. Car, c’est ainsi que les hommes ont toujours progressé, depuis l’époque où ils affrontaient avec des bâtons et des cailloux les fauves de la savane. Mais une folie. (…) Cela ne suffira pas à décourager les hommes de l’espace. Dès le lendemain, les responsables de la Nasa, le président Reagan lui-même annonçaient que le programme continuait. Comme au cirque, quand le trapéziste vient s’écraser dans la sciure. Et c’est très bien ainsi. Il faut seulement souhaiter que cette mort tragique, la mort qu’on a envie de qualifier de gratuite de Sharon Christa McAuliffe, rappelle au monde que la conquête de l’espace ce n’est pas seulement du cirque. »

Le Nouvel Observateur (France), 31 janvier au 6 février 1986, p. 32.

Albert Juneau, « L’avenir de la navette spatiale »

«...Pour la première fois depuis son lancement en avril 1981, la navette spatiale américaine subit un échec grave. Le terrible accident de mardi risque non seulement de retarder le développement du programme actuel de la NASA, mais aussi d’affaiblir la position des Américains dans la bataille pour la commercialisation de l’espace. (…) L’échec de la navette spatiale pourrait avoir de lourdes conséquences sur le programme de station spatiale et sur l’Initiative de défense stratégique (IDS). Le programme de station spatiale prévoit en effet que la navette assurera les liaisons avec le sol. Elle serait en quelque sorte un taxi de de l’espace. Les experts de la NASA envisagent-ils de remplacer désormais les hommes par des robots? Cette perspective ne peut être exclue, à moins que des progrès substantiels soient accomplis et garantissent la sécurité des passagers. Quant à l’IDS, son développement risque d’être considérablement ralenti dans la mesure où il est lié au déploiement des stations spatiales. Mais ces sombres perspectives ne signifient pas pour autant la mort de la navette spatiale?»

Le Devoir (Québec, Canada), 30 janvier 1986, p. 8.

Tom Wolfe, « Everyman vs. Astropower »

«...The presence aboard the Challenger of Christa McAuliffe, a woman who taught social studies at a high school in New Hampshire, was meant to symbolize the culmination of both endeavors. She was the first space-coach passenger, not counting a pair of congressional junkeeters. Her flight was to be the crossover, at last, from a quater of a century in which space had been a frontier open only to pioneers who lived and were willing to die by the code of « the right stuff » – the Alan Shepards, John Glenns and Neil Armstrongs – to an era when space would belong to the entire citizenry, to Everyman. The last role in the world NASA had in mind for Christa McAuliffe and the rest of the Challenger crew was that of pioneer or hero. The crew seemed to have been chosen to represent Everybody’s America. One was black, one was Jewish, one was Asian-American from a new state, Hawaii, and two were women. And it was this, of all flights, that ended in what had been dreaded 25 years ago when another New Hamshirite, Shepard climbed up on top of the first American man-in-space rocket : a cataclysmic fireball. »

Newsweek (États-Unis), 10 février 1986, p. 40.

Gouvernance et gouvernement [ 28 janvier 1986 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

États-Unis
ÉlevéRonald Reagan

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1981 - 1991



janvier
1981
Dévoilement de la doctrine Reagan

mars
1981
Tentative d’assassinat sur le président des États-Unis, Ronald Reagan

avril
1981
Lancement de la navette spatiale Columbia

août
1982
Présentation des premiers jeux gays à San Francisco, aux États-Unis

novembre
1982
[Résultats] Élections législatives

décembre
1982
Implantation du premier coeur artificiel

janvier
1983
Nomination de l'ordinateur personnel comme « machine de l'année » pour 1982

mars
1983
Lancement de l'Initiative de défense stratégique par les États-Unis

novembre
1983
Présentation du film « The Day After » aux États-Unis

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

novembre
1984
Réélection de Ronald Reagan à la présidence des États-Unis

novembre
1984
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1984
[Résultats] Élections législatives

avril
1985
Ouverture de la première Conférence internationale sur le sida

janvier
1986
Explosion de la navette spatiale américaine Challenger

novembre
1986
[Résultats] Élections législatives

octobre
1987
Chute des cours sur les marchés boursiers

novembre
1987
Publication du rapport d'une Commission d'enquête sur l'affaire Iran-Contra

décembre
1987
Signature à Washington d'un traité entre les États-Unis et l'Union soviétique sur le contrôle des armes nucléaires

novembre
1988
Élection de George Bush à la présidence des États-Unis

novembre
1988
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1988
[Résultats] Élections législatives

mars
1989
Déversement d'hydrocarbures en Alaska par l'Exxon Valdez

décembre
1989
Intervention militaire des États-Unis à Panama

août
1990
Invasion du Koweït par l'Irak

novembre
1990
[Résultats] Élections législatives

janvier
1991
Début d'une intervention militaire au Koweït

juillet
1991
Signature du Traité de réduction des armes stratégiques Start


Dans l'actualité


février
2019
Le président Trump frappe encore sur Tweeter

février
2019
For the land of the free...mais l'est-ce vraiment?

janvier
2019
Fahrenheit 11/9 : Michael Moore manque de nouveau la cible avec son plus récent documentaire

décembre
2018
Un véritable tsunami démocrate

novembre
2018
Les États-Unis suffoquent sous la dette

novembre
2018
Le retour de Mitt Romney, républicain anti-Trump

novembre
2018
Une dangereuse transformation de la politique américaine?

octobre
2018
Charlottesville : un rassemblement suprémaciste blanc qui a fini en drame

octobre
2018
Le plus atypique de tous les présidents américains

octobre
2018
Cinquante ans plus tard: retour sur l'élection de 1968 et la présidence de Richard Nixon


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016