21 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

25 juillet 1968

Promulgation de l’encyclique Humanae vitae

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Paul VI

L’encyclique Humanae vitae (vie humaine), portant sur le mariage et la régulation des naissances, est promulguée le 25 juillet 1968 par le pape Paul VI. Elle suscite de fortes réactions chez les catholiques, notamment à cause de l’absence d’ouverture face à la contraception artificielle jugée inacceptable.

La commercialisation de la pilule contraceptive et sa popularité croissante dans le monde occidental incitent le pape Jean XXIII à mettre sur pied, en 1963, une Commission consultative pour l’étude de la famille, de la population et de la natalité. Dans leur rapport, publié en 1966, ses membres rejettent l’avortement, mais considèrent que l’usage ou non de la contraception artificielle doit être laissé au jugement du couple. Le pape Paul VI, qui a succédé à Jean XXIII en juin 1963, défend une autre vision dans l’encyclique Humanae vitae, promulguée le 25 juillet 1968. Il y réaffirme les deux significations de l’acte conjugal, l’union et la procréation, et précise qu’est exclue « toute action qui, soit en prévision de l’acte conjugal, soit dans son déroulement, soit dans le développement de ses conséquences naturelles, se proposerait comme but ou comme moyen de rendre impossible la procréation ». La stérilisation est prohibée, par contre le pape encourage les méthodes naturelles de contrôle des naissances, estimant licite « le recours aux périodes infécondes ». Cette approche, dans un monde en changement et peu après la fin du concile Vatican II sur lequel avait soufflé un vent de réformes, surprend quelque peu. Des théologiens et même des hommes d’Église de différents pays jugent l’approche de Humanae vitae trop restrictive. Des fidèles expriment également des critiques, ce que plusieurs interprètent comme le reflet d’une distance grandissante entre eux et la hiérarchie religieuse. Ce sera la dernière encyclique de Paul VI qui décédera en août 1978. La position défendue dans Humanae vitae sera toutefois réaffirmée par ses successeurs, même si elle continue de faire l’objet de débats, notamment de la part de ceux qui pour qui la contraception serait la méthode la plus efficace pour ralentir la croissance démographique de plusieurs pays pauvres.

Dans les médias...


Dr Jacques Sarano, « Humanae Vitae »

«...«Stupéfaction…, déception… » : serait-ce exagérer l’importance d’une encyclique (qui n’engage pas, d’ailleurs, le dogme de « l’infaillibilité ») dont l’opinion occidentale (ne l’oublions pas, toute une humanité n’est pas même effleurée par notre provincialisme catholique) pense, - sans avoir toujours le courage de le dire franchement – , qu’elle est « historique » au sens où elle vient se ranger par une implacable logique, comme l’affaire de Galilée, dans l’histoire lente d’une Église capable de répéter et de conserver, mais incapable d’annoncer la fraîcheur matinale de la Bonne Nouvelle. Comme si Elle avait depuis des siècles vocation de mise en garde et d’arrière-garde, plutôt que d’imagination créatrice prenant les devants et les problèmes à bras le corps, prenant sa part et ses risques dans l’invention de l’homme à venir, adulte, ouvrier responsable de sa réconciliation avec la nature en la transformant, l’humanisant, la divinisant précisément. Il n’en faut pas moins porter sur nos épaules, - nous sommes solidaires – , le poids de ce texte longuement mûri, profondément honnête et sérieux en consacrant malheureusement un divorce étrange entre un homme et un peuple, – j’entends bien le peuple de Dieu dont nous sommes tous, croyants et incroyants; divorce qui engage toute une anthropologie : les rapports de l’homme avec la femme, de l’homme avec la nature, de l’homme avec son Créateur. »

Esprit (France), octobre 1968, p. 405.

S.A., « Un verdict »

«...On peut se demander en particulier ce que sera la réaction des très nombreux évêques et prêtres d’Amérique du Sud qui, vivant chaque jour les drames de la misère de la délinquance enfantine et de la faim liés à une progression démographique démesurée, se sont lancés depuis plusieurs années dans des programmes éducatifs et pratiques concernant la régulation des naissances. [...] Les réactions seront vives également chez les laïcs qui revendiquent, en lui donnant un autre sens que Paul VI, le droit à la « paternité responsable ». De très nombreux mouvements avaient exprimé à de fréquentes reprises le vœu que l’Église renonce à s’immiscer dans la conscience des couples catholiques en leur imposant certaines techniques plutôt que d’autres. Ils pensaient que le problème se pose essentiellement en termes de relations interpersonnelles et que c’est faire conscience à l’homme que de reconnaître aux époux le droit d’apprécier le meilleur moyen pour eux d’être fidèles à l’amour conjugal et de pratiquer généreusement le droit de la vie. »

Le Monde (France), 30 juillet 1968, p. 1.

Claude Ryan, « L’encyclique sur la régulation des naissances »

«...Étant donné le caractère controversé des réponses que le pape apporte à des questions angoissantes, l’encyclique Humanae Vitae soulève de nouveau le difficile problème de l’autorité qu’il faut accorder à un document comme celui-là. Doit-on considérer que tous les passages de l’encyclique sont d’égale importance? [...] Doit-on considérer que la question abordée par le pape est résolue pour toujours aux yeux de la conscience chrétienne, sans aucun espoir de retour ou d’amendement? Il serait présomptueux d’écarter à la légère un document rédigé d’un ton aussi ferme et solennel. Il serait prématuré, d’autre part, d’accorder une valeur éternelle à chaque mot et à chaque phrase du texte. L’histoire offre plusieurs exemples d’enseignements « officiels » qui furent, plus tard, nuancés, voire modifiés. Il est toujours difficile pour celui qui formule un enseignement au nom de toute l’Église de discerner avec précision la frontière qui sépare le principe de son application. Nous croyons humblement que, dans le problème de la régulation des naissances, le dernier mot n’a pas été dit et que certains principes pourraient connaître, dans un avenir que nous souhaitons rapproché, des applications inédites. »

Le Devoir (Québec, Canada), 30 juillet 1968, p. 4.

S.A., « The Pope’s Bitter Pill »

«...Had he issued his encyclical even five years ago, Paul might have elicited little more than grumbling disappointment. But in that period, many Catholics – including more than half the Catholic women in the U.S. alone – have begun to use contraceptive pills in good conscience. Further, there is a consensus in support of contraception among Catholic theologians, philosophers and social scientists, symbolized by the bishop-studded majority on the Pope’s own commission. Finally, Vatican Council II set in motion the theory and practice of collective church government that seemed to preclude such unilateral decisions by the Pope. « We have reached the threshold of a serious break in the evolution of authority in the church, » admits Jesuit philosopher W. Norris Clarke. « We are telling the Pope, « We can’t hear you – you do not speak to us as our spokeman, as our Pope». » Undoubtedly, only birth control could have aroused such instant, impassioned rejection of a solemn papal teaching by both clergy and laity. And only such an unaccommodating – and inherently debatable – stance by the Pope could have brought to the surface the real issue : authority versus freedom in the Catholic Church. »

Newsweek (États-Unis), 12 août 1968, p. 77.

Gouvernance et gouvernement [ 25 juillet 1968 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Italie
ÉlevéGiuseppe SaragatGiovanni Leone

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1963 - 1973



avril
1963
Promulgation de l’encyclique Pacem in Terris

avril
1963
[Résultats] Élections législatives

juin
1963
Décès du pape Jean XXIII

mai
1968
Tenue d'élections législatives en Italie

mai
1968
[Résultats] Élections législatives

juillet
1968
Promulgation de l’encyclique Humanae vitae

octobre
1970
Création des Brigades rouges en Italie

mai
1972
Élection en Italie d'un gouvernement dirigé par Giulio Andreotti

mai
1972
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


septembre
2018
Les 60 ans du décès du pape Pie XII : se souvenir ou oublier?

septembre
2018
L'Italie en voie de remonter la pente

février
2018
Mort de Salvatore Riina : la perte d'une figure emblématique de la mafia sicilienne

février
2018
Vatican : l'entrée au paradis du blanchiment d'argent

février
2018
Saint-Marin : d'un paradis fiscal prospère à un État endetté

octobre
2017
Victoire difficile pour le nouveau président du Parlement européen Antonio Tajani

mars
2017
Limogeage du grand maître de l'Ordre de Malte

février
2017
Crise de la dette publique : l'Italie rattrapée par les décisions du passé

octobre
2016
Élection de Virginia Raggi : renouvellement des élites italiennes?

septembre
2016
L'union civile sépare l'Italie


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019