9 avril 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

7 juillet 1978

Décès suspect du premier ministre de la Guinée-Bissau, Francisco Mendes

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Un des personnages les plus marquants de la lutte de la Guinée-Bissau pour l’indépendance, acquise en 1974, Francisco Mendes meurt dans des circonstances nébuleuses le 7 juillet 1978. Il est alors le premier ministre depuis 1974, un poste qui lui a permis de faire adopter des politiques de gauche.

À partir du début des années 1960, Francisco Mendes a participé au mouvement pour l’indépendance de la Guinée-Bissau. Ce petit État de l’Afrique de l’Ouest est alors sous la domination du Portugal. Mendes prend part à la lutte armée avec le Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), un mouvement révolutionnaire fondé en 1956. Une lutte de guérilla l’oppose aux troupes gouvernementales. C’est ce parti qui prend le pouvoir lorsque la Guinée-Bissau accède officiellement à l’indépendance en 1974, un an après l’avoir proclamé unilatéralement. Mendes devient alors le premier ministre et Luis Cabral le président. Le gouvernement adopte à ce moment des politiques socialistes, en plus de promouvoir la réconciliation nationale après le conflit qui vient de se terminer. Francisco Mendes est encore en poste lorsqu’il meurt dans un accident de voiture à Lisbonne, au Portugal, le 7 juillet 1978. Les circonstances suspectes entourant cet événement incitent certains observateurs à croire que son propre parti, le PAIGC, y aurait joué un rôle afin de l’écarter du pouvoir. Cela dit, aucune allégation n’est confirmée. Le nom de Mendes reste associé à toute la période menant à l’indépendance du pays. Pour commémorer sa mémoire, son visage sera reproduit sur des billets de banque. De plus, plusieurs écoles, ainsi que l’aéroport international de Praia au Cap Vert, portent son nom.

Gouvernance et gouvernement [ 7 juillet 1978 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Guinée-Bissau
FaibleLuís de Almeida CabralConstantino Teixeira

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1968 - 1988



septembre
1974
Accession de la Guinée-Bissau à l'indépendance

septembre
1974
Admission à l'Organisation des Nations unies (ONU)

juillet
1978
Décès suspect du premier ministre de la Guinée-Bissau, Francisco Mendes


Dans l'actualité


octobre
2018
Élections législatives en Guinée-Bissau : une quête de stabilité

septembre
2014
Second tour de la présidentielle bissau-guinéenne : une élection démocratique ?


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019