22 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

17 octobre 2018

Légalisation du cannabis au Canada

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Justin Trudeau

Donnant suite à une promesse formulée lors de la campagne électorale de 2015, le gouvernement libéral dirigé par le premier ministre Justin Trudeau annonce que la vente et la consommation de cannabis à des fins dites récréatives seront désormais légales. Le Canada devient ainsi le deuxième pays, après l’Uruguay, à adopter une telle loi.

En 2001, le gouvernement canadien permet l’usage du cannabis à des fins médicales. Les premiers ministres libéraux Jean Chrétien et Paul Martin considèrent également la possibilité de décriminaliser cette drogue, mais n’y donnent pas suite. Après le règne des conservateurs (2006-2015), le débat est relancé avec la victoire des libéraux de Justin Trudeau en 2015. Celui-ci s’engage à aller plus loin que la décriminalisation et à rendre la vente et la consommation de cannabis légales, à l’image de l’Uruguay et de certains États américains. Un projet de loi à cet effet est adopté à la Chambre des communes en 2017, puis au Sénat en 2018. D’abord prévue pour la Fête du Canada, le 1er juillet, l’entrée en vigueur est reportée au 17 octobre 2018. Pendant ce temps, le débat entre partisans et opposants à cette loi se poursuit. Pour les premiers, le contrôle étatique sur le cannabis assure de la qualité du produit, en plus de retirer une source importante de revenus au crime organisé, la lutte contre ce trafic s’avérant coûteuse et inefficace. Les opposants redoutent pour leur part la banalisation de l’usage du cannabis, dont le problème de la dépendance, et s’inquiètent de ses conséquences sur la santé des consommateurs. Selon Statistiques Canada, 5 millions de Canadiens auraient consommé du cannabis en 2017, pour une somme évaluée à 5,7 milliards de dollars. Une autre matière à controverse est le fait que si la loi est adoptée par Ottawa, ses modalités d’application, elles, sont la responsabilité des provinces et des municipalités. Par exemple, les réseaux de distribution peuvent varier selon les provinces (public ou privé). Il en va de même de l’âge minimum permis pour les usagers. Le 17 octobre, des milliers de Canadiens font la file afin de se procurer du cannabis légalement. L’événement a un retentissement dans plusieurs autres pays où l’on envisage également la possibilité de légiférer sur ce produit.

Dans les médias...


Isabelle Paré, « L’accessibilité sociale, le maillon faible de la légalisation »

«...En devenant à la fois gardien de la santé et de la sécurité publique et pusher légal, l'État joue un rôle paradoxal. Parler du pot, oui, mais pas trop. « L'acceptabilité sociale dépend des messages et des campagnes de sensibilisation qui sont menées. Or l'État se retrouve actuellement dans une posture incohérente. Il faut normaliser certains mots pour s'éloigner des stigmates associés aux consommateurs de cannabis et en parler sans le glorifier ou le banaliser », juge Jean-Sébastien Fallu [professeur et chercheur]. Ce dernier ne manque d'ailleurs pas de décrier le double discours tenu par l'État, qui ne rechigne pas à favoriser la consommation d'alcool, vendu à coups de campagnes de pub, de cartes de privilège et de ventes au rabais, un produit lui aussi psychoactif pourtant, associé à beaucoup plus de dommages, en matière de santé publique. Après des décennies de prohibition, il faut s'attendre à ce que les préjugés restent tenaces dans l'imaginaire collectif, estime Serge Brochu [chercheur]. Dans les cercles sociaux, en famille, entre collègues de travail, la levée de l'interdit et la désinhibition autour du cannabis pourrait créer dans les mois à venir des situations nouvelles et des malaises avec lesquels il faudra apprendre à composer. »

Le Devoir (Québec, Canada), 20 octobre 2018, p. B4.

Yasmine Berthou, « Le Canada légalise l’achat et la consommation de cannabis »

«...Il suffit d'ouvrir la boîte de Pandore pour découvrir le casse-tête auquel seront confrontés les Canadiens. Si la loi fédérale a bien fixé les règles générales, les provinces et territoires peuvent les adapter, tout comme les municipalités. À Montréal, le cannabis sera traité comme le tabac... sauf dans cinq arrondissements qui ont manifesté leur intention d'interdire son usage dans leurs parcs. [...] La question de l'incidence de la loi sur le nombre de consommateurs mérite [...] d'être posée. D'autant que 6 % des Canadiens n'ayant jamais consommé de marijuana se sont dit susceptibles d'essayer le cannabis après sa légalisation. Un chiffre qui ne devrait pas rassurer les médecins canadiens dont la majorité s'oppose à cette légalisation et souhaite que l'âge limite pour l'usage de ce psychotrope, néfaste pour le système neurologique des plus jeunes, soit relevé à 21 ans. « Il est illusoire de penser que les moins de 21 ans vont restreindre leur consommation pour limiter l'impact négatif sur le développement de leur cerveau ou les risques de psychose, lance André Lamoureux, politologue à l'Université du Québec à Montréal. Comme il est illusoire de croire que les jeunes de 15 à 18 ans ne vont plus consommer de cannabis. » »

La Croix (France), 17 octobre 2018, p. 6 et 7.

Ludovic Hirtzmann, « Canada Le jour où le cannabis devient légal »

«…Le chantier du cannabis s’avère titanesque, notamment dans les milieux de travail où des mesures parfois contradictoires ont été décrétées à la dernière minute. De nombreuses entreprises ont interdit la consommation de marijuana sur les lieux de travail, provoquant parfois la grogne. Des travailleurs contesteront les interdictions devant les tribunaux. Les policiers montréalais auront le droit de consommer du cannabis, pas les gendarmes royaux. Les militaires, tout comme les pilotes de vols commerciaux, n’auront pas le droit de planer. Les passagers, eux, auront le droit d’emporter dans leurs Vanity Cases jusqu’à 30 grammes. Ne prononcez plus le mot drogue ! La marijuana est devenue si tendance. Les politiciens, à l’exception notable des conservateurs, avouent tous avoir consommé quelques joints dans leur jeunesse. Dans le cyberquotidien La Presse du week-end dernier, le chroniqueur Stéphane Laporte plantait le décor : « Un tatoué qui fume un joint, ce n’est plus un voyou, c’est un conseiller financier ! » »

Le Soir (Belgique), 17 octobre 2018, p. 8.

Agence France-Presse, « Cannabis légal : le Canada fera-t-il boule de neige? »

«...L'expérience canadienne alimente les réflexions dans le monde anglo-saxon: le Michigan et le Dakota du Nord doivent se prononcer sur une légalisation complète en novembre, la Nouvelle-Zélande prévoit un référendum en 2020. L'impact sur le Vieux continent apparaît moins certain, selon Mme Obradovic: « en Europe, les débats tournent surtout autour de la dépénalisation de la possession du cannabis et de la légalisation du cannabis à usage médical ». Sur ce point, Allemagne et Royaume-Uni viennent de franchir le pas. [...] Précurseurs, les Pays-Bas ont dépénalisé depuis 1976. La France maintient elle l'interdiction depuis 1970. Avec 1,4 million d'usagers réguliers, elle est un des plus gros consommateurs européens de cannabis, selon l'OFDT. « La légalisation canadienne est un événement majeur. Mais la France est encore très éloignée de ces réflexions », regrette le docteur Bernard Basset, vice-président de l'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA). « La prohibition dure depuis 40 ans et s'est accompagnée d'une augmentation de la consommation » en France, rappelle-t-il. La réforme canadienne sera « suivie de près » par la communauté médicale, selon lui. « On va surtout regarder si la consommation augmente.» »

Libération (France), 17 octobre 2018.

Drew Allan, « The time is right to move to the legalisation of cannabis »

«...Legalisation would also remove the dark glamour of cannabis– it would no longer be taboo, and would become no more exotic than a glass of wine or cigarette. Young people under 24 are shunning alcohol in ever greater numbers. It would follow that those reluctant to get drunk are unlikely to rush to use cannabis if it were legalised. However, it’s important that people like me who advocate legalisation need to be aware that such a change will create its own problems. Legalisation is not a panacea. In a legal landscape, there will inevitably be adults who go into a “cannabis store” to illegally buy marijuana for the underage, just as happens now with alcohol; those who might never have tried cannabis may experiment; some will use it too much. Are those problems worse than the current state of affairs – where criminal enterprises create greater and more dangerous problems? I would answer no, which is why I think a national debate on the legalisation of cannabis needs to start now. Cannabis is already legal or decriminalised in Canada, Uruguay, Spain, Portugal, the Netherlands, Switzerland, and Norway. The march of history points one direction – and that is to legalisation. »

The Herald (Royaume-Uni), 16 octobre 2018.

Gouvernance et gouvernement [ 17 octobre 2018 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Canada
ÉlevéJulie PayetteJustin Trudeau

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 2013 - 2016



octobre
2015
Élection au Canada du Parti libéral de Justin Trudeau

octobre
2015
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


octobre
2019
La planète s'invite… à la campagne électorale fédérale du Canada

septembre
2019
Élections ontariennes 2018 : défaite historique des libéraux et reconstruction

février
2019
Une opposition aux rêves de grandeur : les conservateurs canadiens sauront-ils faire mouche en 2019 ?

octobre
2018
Un avenir incertain dans les relations canado-américaines

septembre
2018
Markham : capitale canadienne des hautes technologies

février
2018
Une guerre de l'eau anticipée entre le Canada et les États-Unis

décembre
2017
La taxe carbone au Canada : les provinces de l'Ouest s'opposent

octobre
2017
Le GIEC à Montréal pour planifier son sixième rapport : est-ce suffisant?

octobre
2017
Un changement de couleur en Colombie-Britannique!

septembre
2017
Le Nouveau Parti démocratique du Canada à la recherche d'un nouveau chef


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019