26 février 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

10 décembre 1972

Réélection au Japon d'un gouvernement libéral-démocrate majoritaire

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Les difficultés économiques que connaît le Japon au cours des années 1970 contribuent à diminuer la popularité du premier ministre Eisaku Sato, entraînant sa démission en juin 1972. Le Parti libéral-démocrate (PLD) parvient tout de même à conserver le pouvoir aux élections du 10 décembre 1972, remportant 271 sièges sur 491.

Malgré la victoire du Parti libéral-démocrate aux élections de 1969, le premier ministre Eisaku Sato voit sa popularité diminuer au début des années 1970. Les principales causes proviennent des États-Unis. Le premier ministre a de bonnes relations avec le président Richard Nixon. Cependant, une série de mesures prises par ce dernier en 1971 pour réduire l'inflation, entre autres une surtaxe de 10 % sur les importations, a créé une importante crise monétaire. De plus, le fait que le président n'ait pas consulté le Japon pour son voyage en République populaire de Chine, en février 1972, a eu un impact négatif sur le prestige de Sato. Lorsque deux projets de loi gouvernementaux concernant l'augmentation des tarifs ferroviaires et des frais d'assurance maladie sont battus à la Chambre des représentants le 16 juin 1972, Sato décide de démissionner le lendemain. Il est remplacé par Kakuei Tanaka, ministre du Commerce et de l'Industrie. Celui-ci dissout la Chambre en novembre pour que des élections anticipées soient tenues le 10 décembre. Tanaka justifie sa décision en disant vouloir obtenir un nouveau mandat des électeurs, une coutume fréquente pour un nouveau premier ministre succédant à un autre en cours de mandat. Le PLD parvient à conserver sa majorité en remportant 46,9 % des voix et 271 sièges contre 21,9 % des voix et 118 députés pour le Parti socialiste, 10,5 % des voix et 38 élus pour le Parti communiste, 8,5 % des voix et 29 sièges pour Komeito et 7 % des voix et 19 députés pour le Parti démocrate-socialiste. Malgré la victoire, Tanaka s'estime déçu des résultats puisqu'ils sont en deçà de ses attentes. Le Parti communiste, lui, poursuit sur sa lancée des élections précédentes. Dépassant le seuil de 20 sièges, il lui sera possible de soumettre des projets de loi en Chambre.

Gouvernance et gouvernement [ 10 décembre 1972 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Japon
ÉlevéHirohito (Michi-no-miya)Kakuei Tanaka

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1967 - 1977



janvier
1967
Réélection au Japon d'un gouvernement libéral-démocrate majoritaire

janvier
1967
[Résultats] Élections législatives

décembre
1969
Réélection au Japon d'un gouvernement libéral-démocrate majoritaire

décembre
1969
[Résultats] Élections législatives

décembre
1972
Réélection au Japon d'un gouvernement libéral-démocrate majoritaire

décembre
1972
[Résultats] Élections législatives

juillet
1976
Arrestation de l'ex-premier ministre japonais Kakuei Tanaka

décembre
1976
Réélection au Japon d'un gouvernement libéral-démocrate minoritaire

décembre
1976
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


février
2020
Décès d'un pilier de la politique étrangère japonaise

février
2020
Le TICAD : la souris qui tente de s'opposer à l'éléphant

novembre
2019
Le dilemme japonais des femmes de réconfort

octobre
2019
Élections au Japon : un référendum sur l'article 9 pour Shinzo Abe

septembre
2019
Arrestation de Carlos Ghosn : coupable ou victime d'un complot?

février
2019
Japon : la population nippone pourrait disparaître d'ici 1000 ans

novembre
2018
La peine de mort au Japon : une violation des droits de la personne?

octobre
2017
Tokyo face à plusieurs défis pour les Jeux olympiques

octobre
2017
JEFTA : la réponse euro-japonaise à l'isolationnisme

février
2017
Sommet Russie-Japon : l'économie avant la paix


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019