Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

23 janvier 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

7 novembre 1972

Réélection de Richard M. Nixon à la présidence des États-Unis

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Richard Nixon

Le président sortant, le républicain Richard M. Nixon, remporte une victoire facile sur le candidat démocrate George McGovern. Nixon, qui obtient 47 169 911 votes (60,7%) contre 29 170 383 (37,5%) pour McGovern, devance ce dernier au chapitre des grands électeurs, 520 contre 17.

La débâcle est complète pour les démocrates qui n'obtiennent la majorité qu'au Massachusetts et dans le District de Columbia. Perçu comme un porte-parole de l'aile gauche de son parti, George McGovern, un sénateur du Dakota du Nord, promettait notamment d'enclencher le processus de retrait des soldats américains du Vietnam dès son entrée en fonction. George Wallace, le gouverneur de l'Alabama qui avait remporté cinq États du Sud en 1968, se retire pour sa part de la course après avoir été victime d'une agression armée le 15 mai. En terme de pourcentage -environ 60%- et de grands électeurs obtenus, la victoire de Nixon est une des plus décisives de l'histoire politique américaine. Les républicains ne parviennent toutefois pas à enlever le Sénat et la Chambre des représentants des mains des démocrates qui y conservent la majorité. Le vice-président de Nixon sera encore Spiro Agnew.

Pour en savoir plus: Discours inaugural du président des États-Unis

Résultats du scrutin

Dans les médias...


Jean-François Revel, «Nixon 1972-1976»

«...L'Amérique a-t-elle voté à droite en laissant apparaître une majorité présidentielle nixonienne, ou au centre gauche en reconduisant un Congrès démocrate ? Pour en décider, il faut distinguer la politique étrangère et la politique intérieure. Incontestablement, M. Nixon apparaît comme le président qui a mis fin à la guerre froide mondiale et, l'opinion en est du moins persuadée, qui est sur le point, au Vietnam, de mettre fin à une guerre chaude locale. Guerre qu'il avait héritée de ses prédécesseurs. Un démocrate de gauche peut trouver que la paix en Indochine tarde vraiment beaucoup. Il ne peut pas, dans l'ensemble, condamner cette politique. Il en va tout autrement en revanche, dans les affaires intérieures. Comme c'est souvent le cas pour les dirigeants conservateurs, qui font porter l'essentiel de leurs ambitions sur la diplomatie, M. Nixon ne s'est sérieusement attaché à résoudre aucun des grands problèmes de la société américaine, dont il nie même qu'elle soit en crise.»

L'Express (France), 13 au 19 novembre 1972, p. 64.

Jean Daniel, «La victoire d'un vaincu»

«...Avec Richard Nixon et Henry Kissinger, il n'y a plus, aux États-Unis, de rêve américain ni d'esprit de croisade. À l'intérieur, on gère les crises pour durer. À l'extérieur, on tire savamment parti des contradictions du monde socialiste. La campagne électorale a été fastidieuse et atone. Dans le meilleur des cas, on a tenté de ménager non la nostalgie de l'ancienne grandeur mais le souci de garder bonne conscience. Ce fut largement payant. La «majorité silencieuse» a besoin de croire que, si l'empire décline, la métropole est solide et que les valeurs qui soutenaient l'innocence et l'équilibre de la société américaine ont encore des chances de tenir contre les assauts des jeunes, des Noirs, des pauvres, des prisonniers de ces villes invariables rongées par la criminalité et la drogue -les assauts de tous ces marginaux sur qui, au début, McGovern s'était appuyé avec courage avant que ses conseillers ne lui fassent prendre un inutile et tardif virage.»

Le Nouvel Observateur (France), 6 novembre 1972, p. 33.

Gilles Boyer, «Éclatante victoire de Nixon»

«...la force du président Nixon est aussi faite de la faiblesse de son adversaire démocrate, McGovern. Celui-ci, en éliminant ses adversaires à l'investiture démocrate, allait irrémédiablement assurer la victoire des républicains de Nixon. Le sénateur McGovern était un candidat de choix pour M. Nixon. Des démocrates comme Humphrey et Muskie, plus près du centre que McGovern, auraient sans aucun doute fait meilleure figure que ce dernier chez les démocrates dans la course à la présidence. Le sénateur du Dakota du Sud a été incapable de réunir derrière lui les éléments divers qui forment la coalition démocrate. La faiblesse électorale du sénateur McGovern tient au radicalisme de ses positions, notamment en politique étrangère (...) La force électorale de Nixon a été de profiter des voies ouvertes pour s'y engager résolument, au détriment même de sa ligne idéologique antérieure. Dans la mesure où ces termes signifient encore quelque chose, on peut dire que c'est un homme de «droite» qui a réalisé une politique de «gauche».»

Le Soleil (Québec, Canada), 8 novembre 1972, p. 4.

Éditorial

«...The election returns suggest that many of the issues which Senator McGovern attempted to raise did not sufficiently trouble the great majority of Americans to lead them to risk any break with the comfortable familiarity of the status quo. They involved such questions as the threat to civil liberties and to the Bill of Rights, the concentration of executive power at the expense of Congress and the people, the obvious inequities of the tax system, the power of the military-industrial complex, the widespread racial and class divisions, the massive bombings of military and civilians alike in defense of one dictatorship against another in Vietnam. None of these issues on which the Nixon Administration has been attacked during the last four years seems to have been able to overcome the general feeling among most Americans that «we never had it so good,» that the elusive peace (...) really is «at hand», that corruption in Washington is unimportant and that in any case Mr. McGovern is either too idealistic, too inept or too radical to entrust with the reins of government.»

The New York Times (États-Unis), 8 novembre 1972.

Gouvernance et gouvernement [ 7 novembre 1972 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

États-Unis
ÉlevéRichard M. Nixon

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1967 - 1977



janvier
1968
Manifestations du mouvement chicano

avril
1968
Assassinat du pasteur Martin Luther King à Memphis

juin
1968
Assassinat de Robert Kennedy

juillet
1968
Présentation des premiers Jeux olympiques spéciaux à Chicago

août
1968
Ouverture de la convention du Parti démocrate américain à Chicago

octobre
1968
Protestation aux Jeux Olympiques de Mexico par deux athlètes américains

novembre
1968
Élection de Richard M. Nixon à la présidence des États-Unis

novembre
1968
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1968
[Résultats] Élections législatives

juin
1969
Déclenchement d'une émeute dans le bar gai Stonewall Inn de New York

juillet
1969
Incident tragique impliquant le sénateur américain Edward Kennedy

août
1969
Présentation d'un festival musical historique à Woodstock

novembre
1969
Manifestation d'envergure à Washington contre l'intervention américaine au Viêt-nam

avril
1970
Tenue du Jour de la Terre aux États-Unis

novembre
1970
[Résultats] Élections législatives

mars
1971
Présentation du championnat mondial à la boxe entre Muhammad Ali et Joe Frazier

août
1971
Dévaluation et non-convertibilité en or du dollar

février
1972
Visite du président américain Richard Nixon en Chine

mars
1972
Publication du rapport Meadows

mai
1972
Signature d'un accord sur les armes nucléaires entre les États-Unis et l'Union soviétique (Salt I)

juin
1972
Cambriolage dans les bureaux du Parti démocrate américain (Watergate)

juillet
1972
Présentation du championnat du monde aux échecs entre Boris Spassky et Bobby Fischer

novembre
1972
Réélection de Richard M. Nixon à la présidence des États-Unis

novembre
1972
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1972
[Résultats] Élections législatives

janvier
1973
Jugement historique de la Cour suprême des États-Unis sur le droit à l’avortement

mai
1973
Lancement de la station Skylab par les États-Unis

juin
1973
Début de la visite aux États-Unis du leader soviétique Leonid Brejnev

septembre
1973
Présentation du match de la Bataille des sexes au tennis

octobre
1973
Ouverture à Vienne des négociations pour la Mutual and Balance Force Reduction

août
1974
Démission du président des États-Unis, Richard M. Nixon

novembre
1974
[Résultats] Élections législatives

juillet
1975
Première rencontre de cosmonautes américains et soviétiques dans l'espace

novembre
1975
Ouverture du sommet des six nations les plus industrialisées à Rambouillet

novembre
1976
Élection de Jimmy Carter à la présidence des États-Unis

novembre
1976
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1976
[Résultats] Élections législatives

janvier
1977
Présentation du dernier épisode de la série télévisée « Roots » aux États-Unis

septembre
1977
Signature d'une entente à Washington sur le canal de Panama


Dans l'actualité


novembre
2017
Budget militaire des États-Unis : une politique à la hausse qui risque de se répéter

novembre
2017
S'enrôler dans l'armée américaine : un tribunal se prononce pour les transgenres

octobre
2017
Le charbon aux États-Unis : ressource du passé ou de l'avenir?

octobre
2017
Abolition de l'Obamacare : Sanders et Cruz croisent le fer

octobre
2017
11 juin 2017 : Porto Rico voudrait être la 51e étoile américaine?

septembre
2017
L'homme d'influence Roger Ailes décède

septembre
2017
Rick Perry comme secrétaire américain à l'énergie : un choix judicieux ou inapproprié?

septembre
2017
10 ans après la crise des « subprimes » : entre optimisme et vigilance!

juillet
2017
L'avenir du pivot américain en Asie orientale

juillet
2017
Un dessaisissement sans précédent du pouvoir militaire au Pentagone


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016