22 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

2 novembre 1976

Élection de Jimmy Carter à la présidence des États-Unis

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Jimmy Carter
Library of Congress

James Earle « Jimmy » Carter devient le 39e président des États-Unis en défaisant le président sortant, le républicain Gerald Ford. Carter, qui obtient 40 830 763 votes (50,1%) contre 39 148 634 (48%) pour Ford, devance ce dernier au chapitre des grands électeurs, 297 contre 240.

Gouverneur de l'État de la Georgie de 1970 à 1974, Carter devient le premier président originaire du Sud profond - « deep South » - depuis la guerre de Sécession (1861-1865). Sa victoire démontre une nette division du pays sur des bases géographiques. Des 23 États remportés par Carter, contre 27 pour Gerald Ford, un seul, celui d'Hawaii, est situé à l'ouest du Texas. Devenu président à la suite de la démission du président Richard M. Nixon, le 9 août 1974, le républicain Ford fait une chaude lutte malgré un contexte économique difficile, dont un taux d'inflation particulièrement élevé. Au cours de la campagne, il participe à trois débats télévisés avec Carter, une première pour les candidats à la présidence depuis 1960. En plus d'avoir repris le contrôle de la Maison-Blanche, les démocrates conservent de fortes majorités au Sénat et à la Chambre des représentants. Le nouveau vice-président sera le sénateur du Minnesota, Walter Mondale.

Pour en savoir plus: Discours inaugural du nouveau président des États-Unis

Résultats du scrutin

Dans les médias...


Pierre Salinger, «Carter : ce qui va changer»

«...Le 20 janvier, devant le Capitole de Washington, Jimmy Carter jurera, comme ses trente-huit prédécesseurs, «de respecter et de protéger» la Constitution américaine. Il sait que, s'il entre à la Maison-Blanche, c'est en grande partie parce que Nixon a violé ce serment-là. Et parce qu'il y a eu Watergate, la crise de conscience américaine devant la guerre du Vietnam, les scandales de la C.I.A. et des pots-de-vin des multinationales... Le phénomène Carter est né d'une profonde nostalgie de l'Amérique pour la morale idéaliste qui l'avait créée voilà deux siècles exactement. Carter, du coup, se voit chargé d'une mission difficile, d'une responsabilité énorme. Peut-il les assumer ? On le verra bien, avec le temps...»

L'Express (France), 8 au 14 novembre 1976, p. 47.

S.A., «De la sécession à la rénovation»

«Reste que la tâche qui incombe à M. Carter est aux dimensions du pays tout entier. Il n'a pas seulement rallié le Sud, au double sens du terme, il a dû son succès aux couches mêmes dont il avait sollicité les suffrages : les humbles, les classes laborieuses - les syndicats l'ont épaulé avec une rare énergie,- les défavorisés de toutes les catégories, les innombrables victimes de la stagnation économique où semblent être retombés les États-Unis. Il est incontestable que la grise conjoncture de cet automne l'a aidé à s'imposer. En dépit d'une campagne électorale assez peu excitante. Il n'a pas développé de programme de relance grandiose, mais c'est pourtant à sa capacité à rendre à la fois fierté, espoir et prospérité à un peuple prêt à douter de lui-même ou à se relâcher dans l'insouciance qu'il sera jugé.»

Le Monde (France), 4 novembre 1976, p. 1.

Gilles Boyer, «La présidence de Carter»

«...La victoire de Jimmy Carter sur le président Ford comporte un certain nombre d'aspects inusités dans l'histoire américaine. Non seulement, il est peu fréquent que soit défait un président en exercice, mais c'est aussi la première fois depuis la guerre civile qu'un homme politique du Sud accède à la Maison-Blanche. Pour que ce phénomène se réalise, il fallait que le peuple américain soit à la recherche de valeurs nouvelles. On peut dire qu'à cet égard, Carter était l'homme du moment. Il a offert une «morale» plutôt que des idées précises, ce qui renoue avec une tradition profonde de la politique américaine. Il n'en reste pas moins que Carter apparaît plus que jamais comme une énigme quant à l'utilisation qu'il fera des pouvoirs qui lui échoient.»

Le Soleil (Québec, Canada), 4 novembre 1976, p. A4.

«Carter's Mandate : Don't Rock the Boat»

«...Not only was the Carter victory close -51 per cent of the popular vote- but other returns as well showed few indications that people want drastic change (...) Change is likely to come more in tone than in substance. U.S. foreign policy, Carter has indicated, is not to be altered drastically. Pledges to achieve a balanced budget, if kept, mean no vast social-welfare programs similar to those undertaken by the «Great Society» of President Lyndon B. Johnson a decade ago. Both the Supreme Court and Congress have shown in the past that they have the power to act as restraining forces against sudden and sweeping change. In the end, however, it is the voice of the electorate that is likely to have the most influence on the new Administration. And what it said on November 2 was : «We're ready for some change, but don't rock the boat.»

U.S. News & World Report (États-Unis), 15 novembre 1976.

Gouvernance et gouvernement [ 2 novembre 1976 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

États-Unis
ÉlevéGerald R. Ford

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1971 - 1981



mars
1971
Présentation du championnat mondial à la boxe entre Muhammad Ali et Joe Frazier

août
1971
Dévaluation et non-convertibilité en or du dollar

février
1972
Visite du président américain Richard Nixon en Chine

mars
1972
Publication du rapport Meadows

mai
1972
Signature d'un accord sur les armes nucléaires entre les États-Unis et l'Union soviétique (Salt I)

juin
1972
Cambriolage dans les bureaux du Parti démocrate américain (Watergate)

juillet
1972
Présentation du championnat du monde aux échecs entre Boris Spassky et Bobby Fischer

novembre
1972
Réélection de Richard M. Nixon à la présidence des États-Unis

novembre
1972
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1972
[Résultats] Élections législatives

janvier
1973
Jugement historique de la Cour suprême des États-Unis sur le droit à l’avortement

mai
1973
Lancement de la station Skylab par les États-Unis

juin
1973
Début de la visite aux États-Unis du leader soviétique Leonid Brejnev

septembre
1973
Présentation du match de la Bataille des sexes au tennis

octobre
1973
Ouverture à Vienne des négociations pour la Mutual and Balance Force Reduction

août
1974
Démission du président des États-Unis, Richard M. Nixon

novembre
1974
[Résultats] Élections législatives

juillet
1975
Première rencontre de cosmonautes américains et soviétiques dans l'espace

novembre
1975
Ouverture du sommet des six nations les plus industrialisées à Rambouillet

avril
1976
Lancement du film All the President’s Men

novembre
1976
Élection de Jimmy Carter à la présidence des États-Unis

novembre
1976
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1976
[Résultats] Élections législatives

janvier
1977
Présentation du dernier épisode de la série télévisée « Roots » aux États-Unis

septembre
1977
Signature d'une entente à Washington sur le canal de Panama

avril
1978
Présentation aux États-Unis du dernier épisode de la mini-série télévisée « Holocauste »

juillet
1978
Naissance du premier « bébé éprouvette »

novembre
1978
[Résultats] Élections législatives

mars
1979
Accident à la centrale nucléaire de Three Mile Island

juin
1979
Signature d'une entente sur la limitation des armes stratégiques (Salt II)

décembre
1979
Annonce de l'installation des fusées Pershing II en Europe

février
1980
Conquête à Lake Placid d'une médaille d'or olympique par l'équipe de hockey sur glace des États-Unis

mai
1980
Éruption du Mont St Helens, aux États-Unis

juin
1980
Lancement du Cable News Network aux États-Unis

novembre
1980
Élection de Ronald Reagan à la présidence des États-Unis

novembre
1980
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1980
[Résultats] Élections législatives

décembre
1980
Assassinat du musicien John Lennon à New York

janvier
1981
Dévoilement de la doctrine Reagan

mars
1981
Tentative d’assassinat sur le président des États-Unis, Ronald Reagan

avril
1981
Lancement de la navette spatiale Columbia


Dans l'actualité


octobre
2019
Primaires démocrates au New Hampshire : une course à trois déterminante pour l'élection présidentielle

octobre
2019
Washington D.C. : une hausse inquiétante de la violence

octobre
2019
La juge progressiste Ruth Bader Ginsburg tendra-t-elle le flambeau aux conservateurs?

octobre
2019
Destitution du président Trump : une route parsemée d'embûches

octobre
2019
Mort de Lee Iaccoca : bilan d'une icône de l'industrie automobile

septembre
2019
Harris se démarque lors du premier débat à l'investiture démocrate

avril
2019
L'extrême gauche aux États-Unis à l'ère Trump? Plutôt marginale

mars
2019
Les élections de mi-mandat, ou la ruée vers l'or au pays des droits et libertés

mars
2019
Joe Biden comme antidote au syndrome McGovern

mars
2019
Présidentielle américaine de 2020 : une nouvelle stratégie démocrate, la clé face à Trump ?


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019