13 décembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

5 novembre 1996

Réélection de Bill Clinton à la présidence des États-Unis

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Bill Clinton
Library of Congress

Le président sortant, le démocrate William Jefferson « Bill » Clinton, remporte une victoire facile sur le candidat républicain Robert « Bob » Dole. Clinton, qui obtient 47 400 125 votes (49,2 %) contre 39 198 755 (40,7%) pour Dole, devance ce dernier au chapitre des grands électeurs, 379 contre 159.

Clinton, maintenant âgé de 50 ans, devient le premier démocrate élu pour deux mandats à la présidence depuis Franklin D. Roosevelt. Sa victoire était pourtant imprévisible deux ans auparavant, alors que son projet de réforme sur la santé avortait et que les républicains prenaient le contrôle du Sénat et de la Chambre des représentants. Une reprise vigoureuse de l'économie donne toutefois un nouvel élan au président qui dispose assez facilement de Bob Dole, un sexagénaire, vétéran de la guerre du Vietnam, qui a été sénateur du Kansas pendant plusieurs années. Après quelques hésitations, le milliardaire texan H. (Henry) Ross Perot participe également à la course. Son résultat est cependant inférieur à celui de 1992 alors qu'il obtient seulement 8 085 402 (8,4 %) votes. Malgré des gains démocrates, les républicains conservent la majorité au Sénat et à la Chambre des représentants. Albert « Al » Gore, que plusieurs perçoivent comme un futur candidat à la présidence, demeure le vice-président.

Pour en savoir plus: Discours inaugural du président des États-Unis

Résultats du scrutin

Dans les médias...


Fabrice Rousselot, «Cohabitation difficile pour Clinton»

«...Pour les dernières élections du XXe siècle, les Américains ont tranché sans trancher, préférant la stabilité à l'aventure. En renvoyant Bill Clinton à la Maison Blanche et en conservant un Congrès dominé par les républicains dans les deux hémicycles, l'Amérique a confirmé le message le plus clair de cette campagne: repoussant les extrêmes, les électeurs veulent être gouvernés au centre. De fait, le mandat de Clinton reste ambigu: il devient le premier président démocrate à obtenir un second mandat depuis Franklin Roosevelt, mais, dans le même temps, ses faits et gestes seront sous le contrôle d'un Congrès qui n'avait jamais eu une majorité républicaine deux fois de suite depuis les années 30 (...) Pour ces quatre années à venir, nul ne doute que Clinton devrait rester le président de cette «Amérique du centre». Ses priorités sont connues: parvenir à un budget équilibré, mettre en place des mesures d'économie pour le système de santé, tenter de baisser les impôts ici ou là. Déjà, le Président s'est vanté à maintes reprises d'avoir réduit la taille du gouvernement, «comme personne ne l'avait fait avant lui».»

Libération (France), 7 novembre 1996, p. 6.

Sylvie Kauffman, «La défaite de Bob Dole laisse la place à une nouvelle génération de républicains»

«...Cette défaite est d'abord l'échec personnel de Bob Dole. Déconnecté des préoccupations quotidiennes des Américains par trente-cinq années passées dans le sérail de Washington, piètre orateur, desservi par une équipe électorale avec laquelle il n'a cessé d'être en conflit, Bob Dole n'a jamais réussi à accrocher l'électorat (...) Mais le Parti républicain a, lui aussi, sa part de responsabilité. Bob Dole a hérité d'un profond malentendu sur le sens du triomphe républicain aux législatives de 1994. L'artisan de cette victoire, Newt Gingrich, a vu un mandat pour une «révolution» de droite dans ce qui n'était qu'un rejet de la suprématie des démocrates, dont l'aile gauche dominait le Congrès. Gonflé à bloc, Newt Gingrich poussa son avantage trop loin et commit d'énormes erreurs tactiques au Congrès, menaçant de sacrifier des programmes sociaux, comme l'assurance-maladie des retraités, tout en réduisant les impôts des revenus supérieurs. «Newt Gingrich a flanqué la trouille aux électeurs», confiait récemment un responsable local républicain dans l'Ohio, et les premières à fuir les républicains furent les femmes, effrayées par l'image d'un parti trop proche des croisés de la lutte contre l'avortement et des milices, du lobby des armes à feu et de celui du tabac.»

Le Monde (France), 7 novembre 1996, p. 2.

François Brousseau, «L'Amérique ambiguë»

«...Réélection qui met désormais M. Clinton - avec Franklin Delano Roosevelt - sur la courte liste des présidents démocrates réélus pour un second mandat au cours de ce siècle. Mais contrairement à FDR, et malgré son habile slogan «Un pont vers le XXIe siècle», Bill Clinton n'apparaît pas comme le visionnaire passionné qui veut relancer la société américaine vers de nouvelles frontières. Et malgré l'exploit politicien de ce grand charmeur, le message de mardi porte la marque d'une certaine réserve populaire, au pays supposé de «la plus grande démocratie du monde». Quand moins de 50 % de la population se donne la peine d'aller voter, peut-on parler d'enthousiasme, de démocratie en grande santé? Pour plus de la moitié des gens, la démocratie représentative ne représente plus le lieu de la polis, l'endroit «où ça se passe»: un fait préoccupant, qui place les États-Unis dans la cave des pays démocratiques à ce chapitre. Triomphe de Clinton? Tout au plus peut-on dire que mardi, certains Américains - un peu moins du quart de la population adulte, pour être plus précis - ont apposé leur croix en face du nom du président sortant. Telle est la mesure exacte de ce «triomphe».»

Le Devoir (Québec, Canada), 7 novembre 1996, p. A6.

Todd S. Purdum, «The Second Term : Promise and Peril»

«...That juxtaposition of expansive impulses and accommodationist tactics has been the hallmark of Mr. Clinton's career ever since he was turned out of office after one term as Governor of Arkansas by voters who thought he had overreached, only to win re-election two years later as a chastened, scaled-down centrist. Once again Mr. Clinton has a chance for a fresh start, and his capacity for adjustment has repeatedly helped him turn weaknesses into strengths and setbacks into progress, in a perpetual campaign in which winning is all. The tantalizing difference is that for the first time in his life, Mr. Clinton will be running no longer for re-election but instead for his place in the history books he loves to read. In their more exhausted moments, Mr. Clinton's own longest-serving aides sometimes wonder aloud what he stands for besides winning, and they assume the world will finally find out.»

New York Times (États-Unis), 6 novembre 1996.

Gouvernance et gouvernement [ 5 novembre 1996 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

États-Unis
ÉlevéBill Clinton

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1991 - 2001



janvier
1991
Début d'une intervention militaire au Koweït

juillet
1991
Signature du Traité de réduction des armes stratégiques Start

avril
1992
Déclenchement d’émeutes à Los Angeles, aux États-Unis

novembre
1992
Élection de Bill Clinton à la présidence des États-Unis

novembre
1992
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1992
[Résultats] Élections législatives

décembre
1992
Signature de l'Accord de libre-échange nord-américain

novembre
1994
[Résultats] Élections législatives

avril
1995
Attentat terroriste à Oklahoma City, aux États-Unis

octobre
1996
Lancement de la chaine d’information en continu Fox News aux États-Unis

novembre
1996
Réélection de Bill Clinton à la présidence des États-Unis

novembre
1996
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1996
[Résultats] Élections législatives

octobre
1998
Déferlement de l’ouragan Mitch sur les Caraïbes

novembre
1998
Début de la construction de la station spatiale internationale

novembre
1998
[Résultats] Élections législatives

novembre
1999
Ouverture d'une conférence de l'Organisation mondiale du commerce à Seattle

septembre
2000
Ouverture du Sommet du Millénaire à New York

novembre
2000
Élection de George W. Bush à la présidence des États-Unis

novembre
2000
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
2000
[Résultats] Élections législatives

septembre
2001
Attentats terroristes aux États-Unis (11 septembre)

octobre
2001
Bombardements par les Américains et les Britanniques en Afghanistan


Dans l'actualité


décembre
2019
Un an plus tard: le First Step Act comme premier pas à une réforme carcérale aux États-Unis

octobre
2019
Primaires démocrates au New Hampshire : une course à trois déterminante pour l'élection présidentielle

octobre
2019
Washington D.C. : une hausse inquiétante de la violence

octobre
2019
La juge progressiste Ruth Bader Ginsburg tendra-t-elle le flambeau aux conservateurs?

octobre
2019
Destitution du président Trump : une route parsemée d'embûches

octobre
2019
Mort de Lee Iaccoca : bilan d'une icône de l'industrie automobile

septembre
2019
Harris se démarque lors du premier débat à l'investiture démocrate

avril
2019
L'extrême gauche aux États-Unis à l'ère Trump? Plutôt marginale

mars
2019
Les élections de mi-mandat, ou la ruée vers l'or au pays des droits et libertés

mars
2019
Joe Biden comme antidote au syndrome McGovern


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019