Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

23 novembre 2017

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

4 avril 1949

Création de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Signature du traité de l'Atlantique Nord
NATO Photo

Les ministres des Affaires étrangères de douze pays d'Europe et d'Amérique du Nord sont réunis à Washington afin de signer un pacte - le Pacte Atlantique - créant l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN).

Un climat de tension règne entre l'Est et l'Ouest alors que des négociations sont entreprises en 1948 afin de mettre sur pied une alliance entre les États-Unis, le Canada et une dizaine de pays d'Europe occidentale, hormis l'Allemagne. Elles aboutissent en avril 1949 avec la création de l'OTAN, une organisation dont les membres s'engagent à se porter à la défense les uns des autres en cas d'agression armée. Outre les États-Unis et le Canada, les pays impliqués sont la France, le Royaume-Uni, la Belgique, le Danemark, l'Islande, l'Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas et le Portugal. Leur population collective s'élève à 332 millions d'habitants. Présent à la signature qui se déroule à Washington, le président américain Harry Truman met l'accent sur le caractère défensif du traité qu'il perçoit comme une « armure contre l'agression ». Le sentiment n'est pas partagé par les dirigeants de l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) qui considèrent cette alliance comme une menace. Le traité de l'Atlantique Nord entrera en vigueur le 24 août 1949. Voir : Traité de l'Atlantique Nord

Pour en savoir plus: Traité de l'Atlantique Nord

Dans les médias...


S.A., « Le pacte atlantique »

«...Il se dit « défensif ». Mais dans la mesure où il comporte une alliance militaire, il est par sa seule signature une manoeuvre d'intimidation dirigée contre l'U.R.S.S. Or les manoeuvres d'intimidation se placent déjà dans la perspective de la guerre tout en se disant au service de la paix. L'histoire a su abondamment prouver qu'en s'engageant dans des alliances militaires toujours « pacifiques » les peuples se sont attirés régulièrement les mêmes catastrophes défensives, et qu'ils n'ont jamais vécu dans une telle insécurité que depuis que généraux et diplomates s'inquiètent si farouchement de leur « sécurité ». Parmi ses développements, le pacte comporte, d'ailleurs, une organisation militaire proprement dite destinée à empêcher toute progression du communisme au-delà de l'Elbe et peut-être même, dans la pensée des initiateurs, à la faire reculer jusqu'aux frontières historiques de la Russie. C'est dans cette perspective que nous devons envisager ses conséquences au point de vue de la paix et de la guerre, et de notre propre avenir national. »

Esprit, mai 1949, p. 583.

Roger Massip, « Les « douze » ont signé hier l'Alliance de l'Atlantique-Nord »

«...En fait, la signature de l'Alliance de l'Atlantique-Nord, en fixant noir sur blanc les risques qu'encourrait tout agresseur, a consolidé fortement la paix. Il n'est même pas sûr qu'en clarifiant la situation internationale elle n'ait pas préparé les voies à cette conversation générale dont chacun dans le monde sent la nécessité, mais à laquelle il n'était pas possible de souscrire tant que certaines garanties n'avaient pas été prises. Ces garanties existent depuis hier, et la conversation si elle s'ouvre un jour, rassemblera des partenaires assurés de leurs forces et possédant dans leur jeu toutes les cartes sans lesquelles aucune discussion égale ne serait possible. (...) L'U.R.S.S. est dirigée par des réalistes qui saurons, n'en doutons pas, tirer la leçon de l'événement. Elle connaît, au demeurant, et dans divers secteurs, de telles difficultés qu'elle a intérêt, à tout prendre, à réviser ses méthodes. Elle sait depuis hier, en tout cas, que si elle s'avisait de recourir à la force, elle verrait, suivant le mot de M. Dean Acheson, « le malheur s'abattre sur l'agresseur ». »

Le Figaro (France), 5 avril 1949, p. 1.

S.A., « Les capitales s'interrogent sur les réactions possibles de Moscou »

«...Quant au nouveau pacte que les douze ont signé hier on peut y voir à volonté l'origine d'inestimables bienfaits ou la cause de terribles catastrophes. Il peut redonner confiance à l'Europe justement inquiète, et persuader l'U.R.S.S. que, toute tentation d'imposer au monde le communisme stalinien par la persuasion ou par la force étant décidément insensée, mieux vaut abandonner des chimères trop dangereuses et venir à composition. Mais il pourrait aussi donner aux Européens un faux sentiment de sécurité. Les Européens, et plus particulièrement les Français, devaient savoir et savent maintenant qu'il n'y a pas d'entrée en guerre automatique des États-Unis, et qu'ils auraient en cas de guerre, comme précédemment, à subir le premier choc. Ils doivent savoir également - et le danger n'est pas illusoire - que les Soviétiques feront l'impossible pour briser l'arme nouvelle entre les mains de ceux qui veulent la forger, qu'ils essaieront de démoraliser les peuples pacifiques déjà trop éprouvés par la guerre et l'invasion, et se présenteront partout et toujours comme les bons apôtres de la paix. Quels que soient les résultats, sur le plan psychologique le pacte porte en lui-même des espérances et des menaces précises. »

Le Monde (France), 6 avril 1949, p. 1.

S.A., « The Pact Signed »

«...To the western nations yesterday was a day of hope and confidence; to Russia and the East it should have been a warning. Yet, if they are not satisfied by the text of the pact itself, the Russian leaders need not look far from convincing proof that the pact is purely defensive and that it contains no threat to the Soviet Union. Not a single country of the western world has anything to gain from war. Fear of war is the dominating influence all over the continent (...) All these countries have joined the pact because they see in it the best, and possibly the last, means of preserving peace and the only genuine system of collective security open to them. All hope that in time, when the efforts of the twelve signatories have given the pact that strength and solidity which it now lacks, it will be possible to reach agreement with the Soviet Union on all the matters which at present divide and harass Europe. »

The Times (Royaume-Uni), 5 avril 1949, p. 5.

Gouvernance et gouvernement [ 4 avril 1949 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

États-Unis
ÉlevéHarry S. Truman

France
ÉlevéVincent AuriolAntoine Henri Queuille

Canada
ÉlevéHarold Alexander (Alexander of Tunis)Louis Saint-Laurent

Royaume-Uni
ÉlevéGeorge VIClement Attlee

Belgique
ÉlevéLéopold IIIPaul-Henri Spaak

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1944 - 1954



février
1945
Ouverture de la conférence de Yalta

avril
1945
Décès du président américain Franklin Delano Roosevelt

juin
1945
Signature de la Charte de l'Organisation des Nations unies

juillet
1945
Ouverture d'une conférence des alliés à Potsdam

octobre
1945
Admission à l'Organisation des Nations unies (ONU)

janvier
1946
Ouverture de la première session de l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations unies

novembre
1946
[Résultats] Élections législatives

mars
1947
Proclamation de la doctrine Truman

avril
1947
Intégration raciale du baseball majeur aux États-Unis

juillet
1947
Ouverture d'une conférence à Paris sur le Plan Marshall

septembre
1947
Création de la Central Intelligence Agency aux États-Unis

octobre
1947
Première télédiffusion d'un discours présidentiel de la Maison Blanche aux États-Unis

janvier
1948
Publication du livre « Sexual Behavior in the Human Male » d’Alfred Kinsey

mars
1948
Création de l'Organisation des États américains

novembre
1948
Élection de Harry S. Truman à la présidence des États-Unis

novembre
1948
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1948
[Résultats] Élections législatives

décembre
1948
Adoption de la Déclaration universelle des droits de l'Homme

avril
1949
Création de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord

novembre
1950
[Résultats] Élections législatives

septembre
1951
Signature du traité de l'ANZUS à San Francisco

novembre
1952
Explosion de la première bombe à hydrogène par les États-Unis

novembre
1952
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1952
[Résultats] Élections législatives

juin
1953
Exécution de Julius et Ethel Rosenberg aux États-Unis

janvier
1954
Inauguration du sous-marin nucléaire Nautilus

septembre
1954
Création de l'Organisation du traité de l'Asie du Sud-Est

novembre
1954
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


novembre
2017
S'enrôler dans l'armée américaine : un tribunal se prononce pour les transgenres

octobre
2017
Le charbon aux États-Unis : ressource du passé ou de l'avenir?

octobre
2017
Abolition de l'Obamacare : Sanders et Cruz croisent le fer

octobre
2017
11 juin 2017 : Porto Rico voudrait être la 51e étoile américaine?

septembre
2017
L'homme d'influence Roger Ailes décède

septembre
2017
Rick Perry comme secrétaire américain à l'énergie : un choix judicieux ou inapproprié?

septembre
2017
10 ans après la crise des « subprimes » : entre optimisme et vigilance!

juillet
2017
L'avenir du pivot américain en Asie orientale

juillet
2017
Un dessaisissement sans précédent du pouvoir militaire au Pentagone

juin
2017
L'injustice au coeur de la justice américaine


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016