16 décembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

6 septembre 1953

Élection en République fédérale d'Allemagne d'un gouvernement dirigé par Konrad Adenauer

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Konrad Adenauer
Konrad Adenauer

Avec 45,2% des votes exprimés, les chrétiens-démocrates (CDU-CSU) de Konrad Adenauer obtiennent 243 sièges au Bundestag et arrivent en tête des formations représentées aux élections législatives. Ils devancent leurs plus proches rivaux, les sociaux-démocrates (SPD) de Erich Ollenhauer, qui reçoivent l'appui de 28,8% des électeurs et font élire 151 députés.

Les chrétiens-démocrates ont presque la majorité à eux seuls, mais ils devront encore s'appuyer sur les votes des 48 libéraux (FDP) ou des 15 élus du Parti allemand (DP) pour gouverner. Cette victoire est interprétée comme un vote de confiance à l'endroit du chancelier Konrad Adenauer, maintenant âgé de 77 ans, qui est reporté dans ses fonctions le 9 octobre, 305 voix contre 148, avec 14 abstentions. Un an après le traité de Bonn mettant fin à l'occupation de la République fédérale d'Allemagne (RFA), les chefs des démocraties occidentales se réjouissent de la réélection de Adenauer. En matière de relations extérieures, celui-ci défend une ligne plus dure que les sociaux-démocrates à l'endroit du bloc communiste. Le chancelier se propose d'ailleurs de réaliser le projet de Communauté européenne de défense (CED) au cours de son mandat. Soulignons que ces législatives sont marquées par des résultats à la baisse pour l'extrême droite et surtout pour le Parti communiste dont les appuis chutent de 5,7% à 2,2% par rapport aux élections de 1949.

Résultats du scrutin

Dans les médias...


S.A., « Un succès « atlantique » »

«...la seule surprise que les résultats du scrutin apportent concerne l'ampleur de cette victoire. Comme le signale notre correspondant à Bonn Alain Clément, le vote est un véritable plébiscite en faveur du chancelier et de la politique intérieure et extérieure dont il s'est fait depuis quatre ans le champion. Non seulement l'opposition a été soit complètement annihilée (néo-nazis, communistes et neutralistes), soit réduite à l'impuissance (socialistes), mais les alliés du parti chrétien démocrate du chancelier dans la coalition gouvernementale (libéraux et parti allemand) n'ont pas même réussi à tirer profit de la décision des électeurs en faveur du chancelier. Dans ces conditions on peut soutenir que la victoire C.D.U. aux élections allemandes est beaucoup moins celle d'un parti que celle d'un homme : le chancelier Adenauer, dont l'autorité sort de la consultation considérablement renforcée. Le calme olympien et la sérénité avec lesquels il a attendu le résultat du scrutin ajouteront une page nouvelle à la légende que la propagande gouvernementale avait déjà réussi à tisser autour du leader de l'Allemagne de Bonn. »

Le Monde (France), 8 septembre 1953, p. 1.

Ludwig Zimmerer, « Le triomphe de l'homme fort en Allemagne »

«...Pendant les huit derniers mois qui ont précédé les élections, le C.D.U. (Parti démocrate chrétien) avait réussi à accaparer et à rallier les partis au sein desquels une certaine opposition à la politique du gouvernement s'était parfois manifestée (...) Au moyen d'une énorme propagande, il enfonçait dans la tête de chacun : tout va bien mieux maintenant qu'il y a quelques années, grâce à notre politique; le Parti socialiste veut revenir au planisme économique, ce qui nous ramènerait les tickets d'alimentation; le Parti socialiste ne sait pas ce qu'il veut, sa voie n'est pas claire; il fait de l'opposition pour l'amour de l'opposition. Sur toutes les affiches électorales, souriait une photographie d'Adenauer. Il était donné partout pour l'homme fort. (...) Peu de semaines avant les élections, Adenauer commença tout à coup à réclamer très énergiquement des négociations à quatre et à dire que les nécessités de la sécurité soviétique devaient être respectées; en ces semaines, on parla beaucoup d'unité restaurée et de négociations; la population se laissa entièrement duper et crut que l'homme fort allait se faire le champion de la paix, de la sécurité et de l'importance de l'Allemagne à l'étranger. Maintenant, il semble que le chancelier puisse faire ce qu'il veut. »

Esprit (France), octobre-novembre 1953, p. 689-690.

S.A., « Les Allemands optent pour la collaboration avec l'ouest »

«...On y aperçoit surtout la preuve que la population allemande, dans la partie du Reich où le scrutin est libre, est dans son ensemble gagnée à l'idée d'une orientation politique qui la solidarise avec les grandes puissances de l'ouest et avec leurs alliés. Car c'est en exposant ce qu'il représentait comme les avantages d'une collaboration avec la Grande-Bretagne, la France et les États-Unis que le chancelier Adenauer sollicitait un renouvellement de mandat, et l'accueil fait à son plaidoyer est on ne peut plus significatif. (...) On relève d'autre part que les communistes ont été entièrement éliminés comme membres de l'assemblée délibérante : ils n'ont pas recueilli cinq pour cent des bulletins. Les néo-nazis, qui s'efforcent de provoquer une renaissance de l'hitlérisme, ont eu un sort plus pitoyable encore. La population de l'Allemagne occidentale ne veut ni un rapprochement avec les Soviets, ni même une politique de neutralité. Elle est convaincue que son intérêt lui commande de se tourner vers les puissances de l'ouest. C'est pour celles-ci une victoire de prestige, alors surtout que l'U.R.S.S. n'a rien épargné pour tâcher d'empêcher cette attitude allemande. »

La Presse (Québec, Canada), 8 septembre 1953, p. 4.

Gouvernance et gouvernement [ 6 septembre 1953 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Allemagne
ÉlevéTheodor HeussKonrad Adenauer

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1948 - 1958



juin
1948
Début du pont aérien reliant l'Allemagne occidentale à Berlin-Ouest

mai
1949
Création de la République fédérale d'Allemagne

août
1949
[Résultats] Élections législatives

octobre
1949
Création de la République démocratique allemande

mai
1952
Signature à Bonn d'une entente sur le statut de la République fédérale d'Allemagne

juin
1953
Soulèvements à Berlin-Est et en République démocratique allemande

septembre
1953
Élection en République fédérale d'Allemagne d'un gouvernement dirigé par Konrad Adenauer

septembre
1953
[Résultats] Élections législatives

septembre
1955
Visite du chancelier allemand Konrad Adenauer à Moscou

septembre
1957
Élection en République fédérale d'Allemagne d'un gouvernement dirigé par Konrad Adenauer

septembre
1957
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


octobre
2019
Légalisation de la prostitution en Allemagne : une loi à revoir?

février
2019
L'Allemagne ouvre la porte au cannabis

octobre
2018
Allemagne : puissance économique n'est pas synonyme de puissance militaire

avril
2018
L'Allemagne de Merkel : Wir Schaffen Das

mars
2018
Grève historique en Allemagne

février
2018
Fin des négociations pour une coalition : le nouveau gouvernement allemand enfin formé

janvier
2018
Nord Stream 2 : une véritable saga autour d'un projet de pipeline en Europe

janvier
2018
Vers une étrange répétition de l'histoire ?

décembre
2017
Le plan Merkel : gage de prospérité pour l'Afrique?

novembre
2017
Le vieillissement démographique en Allemagne : une réalité alarmante


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019