17 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

25 juin 1950

Déclenchement de la guerre de Corée

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Soldat britannique sur le 38e parallèle durant la guerre de Corée
The National Archives

L'invasion de la Corée du Sud par cinq divisions de l'armée nord-coréenne est à l'origine d'un conflit au rayonnement international qui constituera un des moments forts de la guerre froide.

Les troupes nord-coréennes franchissent sans difficultés le 38e parallèle, frontière entre les deux Corée, et continuent leur progression vers le sud. Une intervention américaine, appuyée par une résolution de l'Organisation des Nations unies (ONU), permet de renverser rapidement la vapeur. Un audacieux débarquement planifié par le général Douglas MacArthur à Inchon, le 15 septembre, surprend les Nord-coréens qui sont pourchassés bien au nord du 38e parallèle. Une contre-attaque vigoureuse, à laquelle des milliers de soldats chinois participent, refoule ensuite les forces américaines, auxquelles sont jointes des troupes de plusieurs pays. Le front stabilisé à proximité de l'ancienne frontière, des négociations débutent en juillet 1951 afin de trouver une solution durable au conflit. Elles n'aboutissent que deux ans plus tard, avec l'armistice signé à Panmunjom le 27 juillet 1953. Une zone démilitarisée, large de quatre kilomètres, sera instaurée entre les deux Corée, dont la division demeurera un symbole de la guerre froide.

Pour en savoir plus: Discours du président des États-Unis sur le conflit en Corée

Dans les médias...


S.A., «La guerre sur le 38e parallèle»

«...Mais une fois de plus les faits sont là pour prouver -comme s'il était bien besoin de cette démonstration après la tragédie chinoise- que des armes américaines et des dollars ne suffisent pas à faire barrage en Asie contre l'avance communiste. Bien plus, l'opinion a été égarée quand elle a pu croire, sur la foi d'assurances optimistes, à la solidité du gouvernement présidé par M. Syngman Rhee. La faiblesse de ce dernier lui vient d'une donnée majeure : c'est que la coupure de la Corée en deux tronçons a été depuis 1945 une blessure profonde pour le peuple coréen. La propagande du Nord en faveur de l'unification nationale n'a jamais cessé d'avoir un retentissement profond dans le Sud. Par surcroît, dans un milieu politique anarchique, divisé en nombreuses fonctions, le gouvernement de Séoul n'a pu durer qu'appuyé sur une forte police dont le rôle dans l'État faisait de la Corée du Sud tout autre chose qu'un pays «démocratique» et un champion valable de la liberté.»

Le Monde (France), 27 juin 1950, p. 1.

S.A., «Guerre en Corée»

«...Certains, pour apaiser ces inquiétudes, répondent simplement que les Coréens sont en train de régler leurs affaires de famille et que cela ne nous concerne en rien. Autant dire qu'il s'agit d'un conflit local et que seule la peur nous incite à y voir le premier affrontement sanglant d'une guerre générale. Mais ce n'est pas vrai. Les Coréens n'étaient pas seuls, le jour où à Potsdam une belle ligne droite, tracée à travers leur territoire, y délimita des zones d'influence. Il s'agissait bien d'un acte de politique mondiale, et non d'un arrangement chez le notaire entre membres d'une hoirie. On pouvait, dans une certaine mesure, attacher une valeur à cet accord juridique, ainsi qu'il faut bien en accorder aux compromis de la politique internationale. Un pis-aller, dans les affaires de ce monde, n'est point une grande chose très noble, mais ce n'en est pas moins une manière, malgré tout, d'éviter le pire. Et la guerre est toujours le pire.»

Esprit (France), août 1950, p. 180.

Gérard Filion, «La guerre, c'est la catastrophe»

«...La guerre de Corée crée un climat malsain. Non pas que l'on craigne qu'elle dégénère en conflit mondial. Personne en Occident ne paraît disposé à risquer une guerre universelle pour sauver la Corée du sud (...) Les événements de Corée ne sont pas la guerre, mais ils préparent à la guerre. Ils contribuent à créer un climat favorable à la guerre. Il y a deux ou trois ans, le peuple se révoltait spontanément contre l'idée d'une prochaine guerre. Il avait encore à l'esprit les horreurs de la dernière et les promesses des hommes d'État alliés. Mais la résistance de l'opinion publique a fléchi. À force d'entendre répéter qu'une guerre contre la Russie est inévitable, qu'il vaut mieux dans l'ensemble s'y résigner tout de suite plutôt que de la subir plus tard, on finit par y croire. C'est en ce sens que les événements de Corée sont regrettables.»

Le Devoir (Québec, Canada), 28 juin 1950, p. 4.

S.A., «Warning to the West»

«...The open invasion of South Korea by the Soviet puppet regime of the north sheds a new light on the whole international scene. It not only pierces the fog of the fraudulent Soviet «peace offensive» but also shatters wishful thinking that the Soviets will not resort to force to achieve their purposes. Like Hitler, they may not want a «big» war- now or ever. But war in Korea is proof that in the pursuit of their objectives at least they do not shrink from a «little war», both to test the strength of the opposing forces of peace and, if possible, to pick off their prospective victims in the Hitler manner-one by one, and by the risk of any graver consequences that may ensue. This obviously confronts the Western World with a new situation, not only in Asia but also, and especially, in Europe, which is still the West's first line of defense (...) It must be hoped, therefore, that the Korean War will impart a new sense of urgency to all Western statesmen and nations (...) , and that it will at last produce a real defense organization which will utilize the full resources and capacities of the West.»

New York Times (États-Unis), 26 juin 1950, p. 26.

Gouvernance et gouvernement [ 25 juin 1950 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Corée du Nord
FaibleKim Du-bongKim Il Sung

Corée du Sud
FaibleSyngman RheeHo Chong

États-Unis
ÉlevéHarry S. Truman

Chine
FaibleMao ZedongZhou Enlai

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1940 - 1960



juin
1950
Déclenchement de la guerre de Corée


Dans l'actualité


janvier
2019
Les camps de travail en Corée du Nord : un avenir douteux pour l'amélioration des droits humains

janvier
2017
Les problèmes économiques de la Corée du Nord : une affaire d'attitude

octobre
2015
Le contexte nébuleux de la famine en Corée du Nord

mars
2014
Corée du Nord : des pratiques comparables à celles des nazis, selon les Nations unies

février
2013
Nouvel essai nucléaire inquiétant par la Corée du Nord

octobre
2010
Spéculations galopantes sur la succession du dirigeant nord-coréen

octobre
2009
Nucléaire: la Corée du Nord négocie et persiste à tester ses missiles

octobre
2009
La « Corée du Nucléaire »

octobre
2009
Hyundai, un géant en expansion

février
2009
« Élections » en Corée du Nord : un simulacre de « démocratie »


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019