27 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

27 juin 1954

Renversement du président guatémaltèque Jacobo Arbenz

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Jacobo Arbenz Guzmán

À la suite d'une opération paramilitaire de la Central Intelligence Agency (CIA), le président guatémaltèque Jacobo Arbenz est renversé après avoir gouverné pendant trois ans et demi. Les nouvelles autorités mettront fin à la réforme agraire d'Arbenz et retourneront à la United Fruit les terres nationalisées.

La révolution démocratique de 1944 du président José Arevalo avait introduit un vaste programme de réformes socio-économiques de gauche. Il limitait le pouvoir de la multinationale United Fruit, encourageait la syndicalisation et élargissait le droit de suffrage aux Indiens et aux classes défavorisées, menaçant ainsi les bases de l'élite du pays. Le colonel Arbenz, qui est élu président en 1950 avec 65% des voix, manifeste la volonté de poursuivre les réformes. Dès 1951, il lance une vaste réforme agraire visant à distribuer des terres à plus de 100 000 familles pauvres. Dans ce processus, il procède aussi à la nationalisation des terres de la United Fruit, ce qui mécontente les autorités américaines. À une époque où la crainte du communisme, exacerbée par la Guerre froide, atteint des sommets à Washington, les réformes d'Arbenz sont dénoncées comme ayant un caractère communiste. En 1952, le président Harry Truman autorise la CIA à entreprendre, avec le support du dictateur nicaraguayen Anastasio Somoza, une opération visant à renverser le régime d'Arbenz. L'opération est finalement montée sous l'administration de Dwight Eisenhower, en juin 1954. Elle fait des centaines de morts et aboutit au renversement d'Arbenz qui s'exile. Une junte militaire dirigée par le colonel Carlos Castillo Armas met immédiatement fin aux réformes, retourne les terres nationalisées à la United Fruit et abolit le droit à la syndicalisation. Ce renversement plonge le Guatemala dans la chaos. Il s'ensuivra 36 ans d'un régime de terreur qui fera près de 200 000 morts, les autorités recourant à des escadrons de la mort et à des massacres pour maintenir leur contrôle sur la population indigène.

Gouvernance et gouvernement [ 27 juin 1954 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Guatemala
FaibleCarlos Enrique Díaz de León

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1944 - 1964



mars
1945
Accession de Juan Jose Aravelo à la présidence du Guatemala

novembre
1945
Admission à l'Organisation des Nations unies (ONU)

juin
1954
Renversement du président guatémaltèque Jacobo Arbenz

juillet
1957
Assassinat du président du Guatemala Carlos Castillo Armas

décembre
1960
Création d'un Marché commun de l'Amérique centrale


Dans l'actualité


février
2019
Crise au Guatemala : le président Morales dans l'eau chaude à la suite de l'interruption d'une commission anticorruption

septembre
2018
Référendum au Guatemala : le résultat de tensions territoriales avec le Belize

avril
2018
Ajouter l'insulte à l'injure : Jimmy Morales sur le banc des accusés

février
2017
Le Guatemala n'oubliera pas la fin de la guerre civile de 1960-1996

janvier
2017
Guatemala: entente régionale pour mettre fin à la terreur des maras

janvier
2016
L'élection présidentielle de 2015 au Guatemala: un gagnant inattendu

octobre
2013
L'OÉA : de la prohibition à la légalisation

septembre
2013
Les États-Unis mettent finalement la main sur l'ex-président guatémaltèque Portillo

février
2013
Le procès de l'ancien dictateur Ríos Montt attendu au Guatemala

septembre
2011
Dérapage violent au Guatemala : l'état d'urgence est proclamé


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016