Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

16 juillet 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

5 juin 1968

Assassinat de Robert Kennedy

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Robert Kennedy

Alors qu'il célèbre sa victoire aux primaires démocrates de la Californie, le sénateur de l'État de New York, Robert Kennedy, est abattu par un dénommé Sirhan B. Sirhan.

Ex-ministre de la Justice dans l'administration de son frère John (1961-1963) et celle de Lyndon B. Johnson (1963-1964), Robert Kennedy, 42 ans, est dans la course pour remporter l'investiture démocrate en prévision de l'élection présidentielle de 1968. Après une défaite dans l'Oregon, il est au coude à coude avec le sénateur du Minnesota, Eugene McCarthy, un autre opposant à la présence états-unienne au Vietnam. Les primaires de Californie, le 5 juin 1968, donnent à Kennedy une victoire serrée - 46% contre 42% pour McCarthy - qui ravive ses chances. Mais le soir du vote, il est abattu par Sirhan B. Sirhan, un arabe d'origine qui habite aux États-Unis depuis plusieurs années. Un deuil national est proclamé par le président Johnson. Celui-ci crée également une commission chargée d'étudier les causes de la violence qui mine le pays. Le décès de Kennedy, le 6 juin 1968, survient cinq ans après celui de son frère John et deux mois après l'assassinat du pasteur Martin Luther King, à Memphis. C'est finalement le vice-président Hubert H. Humphrey qui obtiendra l'investiture démocrate.

Pour en savoir plus: Discours prononcé à la suite de l'assassinat de Martin Luther King

Dans les médias...


Jean Lacouture, «La malédiction des Kennedy»

«...Vivant ou mort, Robert Kennedy est gênant. Pour la société américaine, pour les bien-pensants, pour les analystes de gauche qu'il déconcerte jusqu'à l'affolement, pour l'appareil du parti démocrate, pour Eugene McCarthy, pour ses amis de droite épouvantés par ses audaces et ses amis de gauches navrés de ses palinodies... Ce ne sont pas les balles du tueur de Los Angeles qui rendront plus transparent le personnage du sénateur de New York. Assassiné au plus fort de la bataille électorale de 1960, John Kennedy garderait-il meilleure figure que son jeune frère, lui qui avait écarté Adlai Stevenson avec autant de cynisme que Bobby en mit à se dresser contre Eugene McCarthy ? La procédure de béatification spontanée dont a bénéficié le président ne peut jouer pour le sénateur -dût-il ne pas revenir vivant de la bataille qu'il venait de gagner en Californie. Un jury innombrable et invisible semble avoir d'ores et déjà réparti entre les deux frères, si étroitement associés dans le combat, les deux faces d'un verdict ambigu : hommage au Président, décri pour le sénateur.»

Le Nouvel Observateur (France), 7 juin 1968, p. 5.

S.A., «Folie meurtrière»

«...Combien d'hommes tomberont encore avant que ne soit conduit à bien un effort de longue haleine pour fournir à une société malade et tendue à l'extrême de nouvelles raisons d'équilibre apaisant ? Durement atteinte, la famille Kennedy a payé un lourd tribut à cette crise de civilisation qui concerne tout l'Occident (...) L'événement bouleverse la scène américaine beaucoup plus profondément que n'aurait pu le faire un renversement de tendance avant l'appel aux urnes. Il touche au coeur une société confrontée à d'innombrables problèmes à l'extérieur comme à l'intérieur de ses frontières, une société qui s'interroge dans le désarroi et dans la tristesse. Le «rêve américain» reste vivace dans la conscience des Américains. Mais des faits brutaux leur rappellent sans cesse tout ce que peut avoir d'insuffisant un rêve qui n'est pas également partagé avec une même volonté de le traduire en actes.»

Le Monde (France), 6 juin 1968, p. 1.

Guy Cormier, «L'Amérique des interrogations»

«...Le pire, finalement, c'est cette espèce de monotonie lugubre dans le crime. Certes, le drame de Los Angeles n'offre pas toutes les similitudes possibles avec celui de Dallas. Mais les deux victimes seront presque confondues dans la mémoire des hommes. Robert Kennedy était le frère de John par le sang. Mais il l'était peut-être davantage par une communauté d'idéal et des aspirations partagées à une société américaine meilleure. La monotonie, on la trouve, en particulier, dans le mécanisme des réactions officielles. Il y aurait un parallèle intéressant à établir entre toutes les déclarations faites après les assassinats successifs du président, du pasteur King et du sénateur. Comme en 1963, toutes les voix s'accordent à condamner la violence, à déplorer l'aisance avec laquelle un détraqué peut se procurer une arme à feu, pour aller ensuite tranquillement tuer l'élite de la société américaine. Rien n'a donc été corrigé depuis Dallas. L'administration annonce une grande enquête sur la violence. Mais que va-t-on découvrir qu'on ne savait pas déjà ?»

La Presse (Québec, Canada), 7 juin 1968, p. 4.

S.A., «For Perspective & Determination»

«...The second Kennedy assassination -almost two months to the day after the murder of Martin Luther King Jr.- immediately prompted, at home and abroad, deep doubts about the stability of America. Many saw the unleashing of a dark, latent psychosis in the national character, a stain that had its start with the first settlement of a hostile continent. For the young people, in particular, who had been persuaded by the new politics of Robert Kennedy and Eugne McCarthy to recommit themselves to the American electoral system, the assassination seemed to confirm all their lingering suspicions that society could not be reformed by democratic means. The killing of Kennedy was horrifying in itself and forever haunting to all who had suffered through the earlier agony. Yet for all the pain and shame, in retrospect it could hardly be construed in itself as a new symptom, of any intrinsically american malaise.»

Time (édition canadienne), 14 juin 1968, p. 17.

Gouvernance et gouvernement [ 5 juin 1968 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

États-Unis
ÉlevéLyndon B. Johnson

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 
retrouver ce média sur www.ina.fr

Chronologie 1963 - 1973



février
1963
Publication du livre « The Feminine Mystique » de Betty Friedan

juillet
1963
Création de l'École militaire des Amériques

août
1963
Marche pour les droits civiques à Washington

novembre
1963
Assassinat du président américain John F. Kennedy

juillet
1964
Adoption du Civil Rights Act aux États-Unis

octobre
1964
Contestation étudiante à Berkeley

novembre
1964
Élection de Lyndon B. Johnson à la présidence des États-Unis

novembre
1964
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1964
[Résultats] Élections législatives

avril
1965
Lancement du satellite de télécommunications commercial Intelsat I (Early Bird)

août
1965
Déclenchement d'émeutes raciales dans le quartier Watts, à Los Angeles

septembre
1965
Grève des travailleurs agricoles en Californie

octobre
1965
Discours du pape Paul VI à l'Organisation des Nations unies

novembre
1965
Publication du livre « Unsafe at any speed » aux États-Unis

juin
1966
Création de la National Organization for Women

octobre
1966
Fondation du Black Panther Party for Self-Defense aux États-Unis

novembre
1966
[Résultats] Élections législatives

janvier
1968
Manifestations du mouvement chicano

avril
1968
Assassinat du pasteur Martin Luther King à Memphis

juin
1968
Assassinat de Robert Kennedy

juillet
1968
Présentation des premiers Jeux olympiques spéciaux à Chicago

août
1968
Ouverture de la convention du Parti démocrate américain à Chicago

octobre
1968
Protestation aux Jeux Olympiques de Mexico par deux athlètes américains

novembre
1968
Élection de Richard M. Nixon à la présidence des États-Unis

novembre
1968
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1968
[Résultats] Élections législatives

juin
1969
Déclenchement d'une émeute dans le bar gai Stonewall Inn de New York

juillet
1969
Incident tragique impliquant le sénateur américain Edward Kennedy

août
1969
Présentation d'un festival musical historique à Woodstock

novembre
1969
Manifestation d'envergure à Washington contre l'intervention américaine au Viêt-nam

avril
1970
Tenue du Jour de la Terre aux États-Unis

novembre
1970
[Résultats] Élections législatives

mars
1971
Présentation du championnat mondial à la boxe entre Muhammad Ali et Joe Frazier

août
1971
Dévaluation et non-convertibilité en or du dollar

février
1972
Visite du président américain Richard Nixon en Chine

mars
1972
Publication du rapport Meadows

mai
1972
Signature d'un accord sur les armes nucléaires entre les États-Unis et l'Union soviétique (Salt I)

juin
1972
Cambriolage dans les bureaux du Parti démocrate américain (Watergate)

juillet
1972
Présentation du championnat du monde aux échecs entre Boris Spassky et Bobby Fischer

novembre
1972
Réélection de Richard M. Nixon à la présidence des États-Unis

novembre
1972
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1972
[Résultats] Élections législatives

janvier
1973
Jugement historique de la Cour suprême des États-Unis sur le droit à l’avortement

mai
1973
Lancement de la station Skylab par les États-Unis

juin
1973
Début de la visite aux États-Unis du leader soviétique Leonid Brejnev

septembre
1973
Présentation du match de la Bataille des sexes au tennis

octobre
1973
Ouverture à Vienne des négociations pour la Mutual and Balance Force Reduction


Dans l'actualité


juin
2018
L'immigration : une stratégie de mi-mandat risquée des républicains

juin
2018
Le pacte faustien de Mike Pence

mai
2018
La seconde plus longue période de prospérité américaine

avril
2018
Les mémoires de James Comey

avril
2018
Une escalade dans les tensions commerciales sino-américaines

avril
2018
Un nouveau Tea Party aux États-Unis

avril
2018
Criminalité en Californie : au-delà des idées reçues

mars
2018
Une nouvelle dynamique en faveur du contrôle des armes aux États-Unis?

mars
2018
Le Nebraska donne enfin son feu vert pour le pipeline Keystone XL

mars
2018
Décès de John Anderson : portrait d'un indépendant


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016