25 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

6 août 1978

Décès du pape Paul VI

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Paul VI

Le pape Paul VI (Giovanni Battista Montini) décède à sa résidence d'été de Castel Gandolfo. Il avait 80 ans.

Les premières années de la papauté de Paul VI sont marquées par les travaux du concile Vatican II, entrepris sous son prédécesseur, Jean XXIII. Le règne de Paul VI a également été ponctué par de nombreux changements à l'intérieur de l'Église. Premier pape à voyager en avion, il est, et de loin, le souverain pontife qui a rencontré le plus de fidèles autour du monde. Ses funérailles, le 12 août, sont suivies par la tenue du conclave visant à élire son successeur. À la surprise générale, le choix des cardinaux s'arrête le 26 août sur l'archevêque de Venise, Albino Luciani. En hommage à ses deux prédécesseurs, celui-ci prend le nom Jean-Paul Ier. Le sourire chaleureux du souverain pontife lui attire la sympathie des foules. Mais son mandat sera de courte durée. Jean-Paul Ier décède en effet le 28 septembre 1978, à l'âge de 65 ans, après un règne de 34 jours. Sa mort, qui continuera de susciter la controverse pendant plusieurs années, sera suivie par la tenue d'un autre conclave, le deuxième en l'espace de deux mois.

Dans les médias...


E.D.G., «La mort de Paul VI»

«...Je pense que le plus grand succès de Paul VI est d'avoir réussi, en grande partie malgré lui, à démythifier la figure du pape, dont nous conservions l'image triomphaliste des pontifes de la Renaissance. Ce ne sont pas les quelques réformes d'apparat, en définitive très secondaires, qui ont fait éclater cette image surannée, mais plutôt une fragilité et une angoisse qui s'accordaient mal avec les qualités requises d'un personnage situé au-dessus du commun des humains. Jean XXIII, avec toute sa modestie, n'y était pas parvenu, parce que sa personne avait été mythifiée dès son vivant par l'affection des chrétiens et des non-chrétiens. Si nous pouvons aujourd'hui librement penser que le pape n'est pas avant tout un homme exceptionnel, mais un homme en écoute de Dieu, dont le rôle particulier, mais pas exclusif, consiste à annoncer le message de la foi, nous le devons à Paul VI, qui aura su retrouver une figure plus évangélique et moins mondaine de la papauté.»

Esprit (France), octobre 1978, p. 95.

Claude-François Julien, «L'Église post-conciliaire est à naître»

«...En réalité, l'impression d'échec est liée à une fin de règne longue et difficile et comme marquée d'impuissance. Après avoir fait neuf voyages à travers le monde -à Jérusalem, à Bombay, à New York, à Bogota, à Kampala...- , donnant ainsi une image vivante de l'Église et de la papauté, il n'a plus quitté l'Italie à partir de 1970. Après avoir publié les encycliques «Ecclesiam Suam» (1964) et «Populorum Progressio» (1967), puis la fameuse lettre au cardinal Roy (1971), qui étaient des documents dans la droite ligne de Jean XXIII et du concile, il s'est peu à peu tu, revenant à un discours de plus en plus traditionnel, voire conservateur. Déjà, en 1968, avec l'étonnante encyclique «Humanae Vitae», qui réaffirmait la condamnation de toutes les méthodes artificielles de contraception, Paul VI avait défini les limites de l'ouverture au monde. C'était même, dans le domaine de la morale, un véritable retour en arrière. Et, depuis 1975, il n'a publié aucun document vraiment important.»

Le Nouvel Observateur (France), 12 août 1978, p. 24.

Monique Payeur, «Un pape de contrastes»

«...Le pontificat de Paul VI est fait de contrastes. Formé à l'école de Pie XII, le pape Paul en avait hérité une certaine austérité où s'ajoutait cependant de l'angoisse. Par ailleurs, de Jean XXIII, il partageait ce désir d'ouvrir davantage le Vatican et le pontificat lui-même sur le monde. Beaucoup moins spectaculaire que Jean XXIII, Paul VI avait un fardeau peut-être plus lourd à porter et pourrait être considéré à juste titre comme le véritable pape de transition entre l'Église traditionnelle et la nouvelle Église catholique (...) Respectant rigoureusement les directives du Concile Vatican II, il entreprit le rajeunissement des structures de l'Église mais ne put rallier les traditionalistes offusqués et les jeunes progressistes qui souhaitaient le voir dépasser les recommandations conciliaires.»

Le Soleil (Québec, Canada), 7 août 1978, p. A4.

Kenneth L. Woodward et al., «Choosing a New Pope»

«...Paul's role was to be the central link holding together the conservative and liberal wings of the church. Vatican II was called by John to air the differences; throughout its stormy deliberations and the years that followed, Paul sought to balance his decisions to avoid any schism -and while that primary goal was met, the strains will persist for his successor to deal with. Thus the progressives in the church were pleased when Paul vernacularized the liturgy, admitted the bishops to a degree of collegial authority and the Pope, internationalized the Curia in the Vatican and permitted an unprecedented degree of social and even political activism by priests in the Third World. But conservatives resented all these changes, some to the point of open revolt. And Paul's more conservative decisions -particularly his stand against birth control, the ordination of women and marriage for the priests- touched off a crisis of authority that has severely weakened the church, particularly in Europe and the U.S.»

Newsweek (États-Unis), 21 août 1978, p. 49.

Gouvernance et gouvernement [ 6 août 1978 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Italie
ÉlevéAlessando (Sandro) PertiniGiulio Andreotti

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1973 - 1983



mai
1974
Référendum sur le divorce en Italie

juin
1976
Élection en Italie d'un gouvernement dirigé par Giulio Andreotti

juillet
1976
[Résultats] Élections législatives

juin
1977
Annonce d'un accord entre les principales formations politiques italiennes

mars
1978
Enlèvement d'Aldo Moro à Rome

août
1978
Décès du pape Paul VI

juin
1979
Élection en Italie d'un gouvernement dirigé par Francesco Cossiga

juin
1979
[Résultats] Élections législatives

août
1980
Attentat terroriste d'envergure à Bologne, en Italie

mai
1981
Tentative d'assassinat contre le pape Jean-Paul II

juin
1983
Élection en Italie d'un gouvernement dirigé par Bettino Craxi

juin
1983
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


septembre
2018
Les 60 ans du décès du pape Pie XII : se souvenir ou oublier?

septembre
2018
L'Italie en voie de remonter la pente

février
2018
Mort de Salvatore Riina : la perte d'une figure emblématique de la mafia sicilienne

février
2018
Vatican : l'entrée au paradis du blanchiment d'argent

février
2018
Saint-Marin : d'un paradis fiscal prospère à un État endetté

octobre
2017
Victoire difficile pour le nouveau président du Parlement européen Antonio Tajani

mars
2017
Limogeage du grand maître de l'Ordre de Malte

février
2017
Crise de la dette publique : l'Italie rattrapée par les décisions du passé

octobre
2016
Élection de Virginia Raggi : renouvellement des élites italiennes?

septembre
2016
L'union civile sépare l'Italie


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016