Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

16 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

30 novembre 1999

Ouverture d'une conférence de l'Organisation mondiale du commerce à Seattle

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Une forte contestation, qui s'exprime dans la rue, et de profondes divisions au sein des pays participants minent la troisième conférence interministérielle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) qui se déroule à Seattle, aux États-Unis.

Cette conférence vise à donner suite à la ronde Uruguay du General Agreement on Tariffs and Trade (GATT), remplacé par l'OMC en 1995. La transparence du processus ainsi que l'approche néolibérale préconisée par l'OMC soulèvent cependant la contestation. Activistes de gauche, écologistes et syndicalistes figurent en grand nombre parmi les milliers de manifestants dont la marche, le 30 novembre, mène à un affrontement musclé avec les forces de l'ordre qui retarde le début de la conférence. Il sera précurseur d'autre confrontations qui auront lieu au fil des ans lors de sommets semblables. Les discussions entre les ministres du Commerce participants connaissent aussi des difficultés. La question de la baisse des subventions à l'agriculture crée des divisions irréconciliables. La proposition du président américain Bill Clinton de tenir compte des conditions de travail et des impacts environnementaux dans les accords commerciaux internationaux suscite aussi de fortes réticences. La conférence de Seattle se terminera le 3 décembre 1999 sans résultats concluants.

Dans les médias...


Grégoire Baillod, « L'échec de Seattle ou les raisons d'un rendez-vous manqué »

«...La conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à Seattle s'est achevée vendredi soir sur un échec total. Au terme de deux jours de négociations marathon, les ministres des 135 pays membres n'ont pas réussi à trouver un compromis sur le programme d'un nouveau round de libéralisation. Ils n'ont même pas réussi à sauver la face en s'accordant sur une déclaration ministérielle « prétexte ». Le « round du millénaire » reste dans les cartons et les discussions sont reportées à Genève, sans programme ni calendrier. Une seule chose demeure: l'obligation, inscrite dans les accords de Marrakech de 1994, de commencer des tractations sur l'agriculture et les services dès le 1er janvier 2000. Mais le cadre de ces négociations reste à définir. (...) Les ONG et autres opposants à un nouveau round sont les grands vainqueurs de la « bataille de Seattle » contre la mondialisation. Même si leur rôle dans l'échec des négociations a été marginal, l'OMC ne sera plus la même après Seattle. »

Le Temps (Suisse), 6 décembre 1999.

Michel Muller, « À Seattle, « on a réussi l'impossible »»

«...Ces jeunes sont saturés des grandes proclamations officielles sur les droits de l'homme, sur la lutte contre la misère dans le monde, la démocratie universelle. Ils ont brutalement découvert avec l'OMC, mais aussi sous les coups, les gaz lacrymogènes de la police de Seattle, que ces mots cachaient « les pires des crimes, ceux des puissants, des multinationales, des banques qui pillent, détruisent, poussent les gens à la guerre après les avoir plongés dans la misère », selon les termes d'un lycéen... (...) Une nouvelle pratique de l'action politique est-elle en train de naître aux États-Unis ? Sans doute, mais le chemin à parcourir est encore long. En revanche, dans « l'épicentre de la révolution technologique », selon l'expression du Seattle Post Intelligencer, la démocratie a explosé à la place de ceux qui croient pouvoir « écrire la constitution du monde » au nom du libre-échange. Il était clair, dès le début de la réunion de la conférence ministérielle de l'OMC, mardi dernier, que le mouvement citoyen américain, mais aussi mondial - la solidarité entre paysans indépendants américains, sans-terre du Brésil ou de l'Inde, et le mouvement de José Bové en est l'un des symboles - a placé les négociateurs sous une surveillance attentive. »

L'Humanité (France), 6 décembre 1999, p. 6.

Alain Dubuc, « L'OMC, Seattle et nous »

«...Dans le débat qui entoure Seattle, on a également tendance à démoniser l'OMC et à vouloir en faire le lieu de solutions qui échappent totalement à son champ d'action. Par exemple, l'internationalisation des marchés financiers, et le fait que la crise asiatique a eu des effets à travers le monde, a peu à voir avec la libéralisation du commerce. Ou encore le développement d'une culture globale, que dénoncent les adversaires de l'OMC, s'explique bien moins par l'ouverture du commerce que par l'explosion des technologies des communications. (...) Mais il n'en reste pas moins que l'opposition qui converge sur Seattle nous rappelle que la globalisation, et l'accélération de l'histoire qu'elle amène, aussi prometteuse et fascinante soit-elle, fait des victimes, qu'elle suscite des peurs chez bien des gens qui ont l'impresssion de perdre le contrôle sur leur destinée. Ce sont là des craintes qu'il faut écouter et auxquelles il faut donner des réponses. »

La Presse (Québec, Canada), 30 novembre 1999, p. B2.

Éditorial

«...The meeting was a gamble from the start. It had promised to clear up the quarrels piling up on the world's negotiating table. The push to slim down tariffs and quotas had progressed to more complicated issues. (...) Free trade, that glittering goal embraced by so many, proved impossible to obtain. The outcome leaves the 135 member nations to cope with the present landscape. True, tariffs are generally down, and international trade is growing enormously. But it's also true that the next major phase, the heart of free trade conviction, remains unfinished. Countries will continue to protect inefficient agriculture (France), worry about Internet taxes and controls (U.S.) or pour out pollution while ignoring labor injustices (Mexico, among others). The uplifting effects of trade will go unfelt. The goal of easing trade restrictions is still reachable. But it will take hard bargaining, reforms to the WTO itself, and, most difficult of all, support that runs deeper than words. Expanded trade holds huge rewards for the world's economy. »

San Francisco Chronicle (États-Unis), 3 décembre 1999.

Gouvernance et gouvernement [ 30 novembre 1999 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

États-Unis
ÉlevéBill Clinton

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1994 - 2004



novembre
1994
[Résultats] Élections législatives

avril
1995
Attentat terroriste à Oklahoma City, aux États-Unis

novembre
1996
Réélection de Bill Clinton à la présidence des États-Unis

novembre
1996
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1996
[Résultats] Élections législatives

octobre
1998
Déferlement de l’ouragan Mitch sur les Caraïbes

novembre
1998
Début de la construction de la station spatiale internationale

novembre
1998
[Résultats] Élections législatives

novembre
1999
Ouverture d'une conférence de l'Organisation mondiale du commerce à Seattle

septembre
2000
Ouverture du Sommet du Millénaire à New York

novembre
2000
Élection de George W. Bush à la présidence des États-Unis

novembre
2000
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
2000
[Résultats] Élections législatives

septembre
2001
Attentats terroristes aux États-Unis (11 septembre)

octobre
2001
Bombardements par les Américains et les Britanniques en Afghanistan

septembre
2002
Dévoilement de la doctrine Bush

novembre
2002
[Résultats] Élections législatives

avril
2003
Fin du Projet Génome humain

février
2004
Fondation de Facebook

mai
2004
Obtention d’une Palme d’or à Cannes pour le documentaire « Fahrenheit 9/11 »

novembre
2004
Réélection de George W. Bush à la présidence des États-Unis

novembre
2004
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
2004
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


décembre
2018
Un véritable tsunami démocrate

novembre
2018
Les États-Unis suffoquent sous la dette

novembre
2018
Le retour de Mitt Romney, républicain anti-Trump

novembre
2018
Une dangereuse transformation de la politique américaine?

octobre
2018
Charlottesville : un rassemblement suprémaciste blanc qui a fini en drame

octobre
2018
Le plus atypique de tous les présidents américains

octobre
2018
Cinquante ans plus tard: retour sur l'élection de 1968 et la présidence de Richard Nixon

septembre
2018
Au-delà du nationalisme économique de Trump

juin
2018
L'immigration : une stratégie de mi-mandat risquée des républicains

juin
2018
Le pacte faustien de Mike Pence


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016