Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

22 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

18 juillet 1955

Ouverture d'une conférence internationale des quatre Grands à Genève

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Eisenhower en campagne électorale, Baltimore
Dwight D. Eisenhower Library

Les dirigeants des quatre « grands » - États-Unis, Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), Royaume-Uni, France - sont réunis à Genève pour discuter de plusieurs sujets, dont la course aux armements et la situation de l'Allemagne.

Au cours de cette conférence, le président américain Dwight Eisenhower, le premier ministre britannique Anthony Eden, le président du Conseil français Edgar Faure, le premier ministre soviétique Nikolaï Boulganine ainsi que le premier secrétaire du Parti communiste, Nikita Khrouchtchev, abordent des questions comme la sécurité en Europe, l'amélioration des relations Est-Ouest, le désarmement et l'avenir de l'Allemagne. Ce dernier sujet inquiète particulièrement la délégation soviétique qui ne tient pas pour le moment à voir les deux États allemands réunifiés en un seul. La conférence de Genève prend une tournure inattendue avec la proposition américaine de surveillance aérienne des installations militaires des grandes puissances. Cette initiative fait l'objet de beaucoup de discussions mais d'aucun engagement concret de la part des participants. Malgré la persistance de plusieurs différends, on parlera de « l'esprit de Genève » pour décrire le climat de la conférence qui sera suivie, en octobre, par une rencontre des ministres des Affaires étrangères des quatre « grands ».

Pour en savoir plus: Lettre du président des États-Unis au président du Conseil soviétique

Dans les médias...


Joseph Rovan et Paul Fraisse, « Avant la conférence à quatre »

«...Le temps des petites ententes, des axes, de la politique de bascule est révolu et celui des blocs a failli nous mener à la catastrophe mondiale. L'heure vient d'organiser dans chaque partie du monde une sécurité collective qui n'implique pas des alliances idéologiques, mais simplement une volonté collective de survivre. Il est impossible de prévoir actuellement jusqu'où pourra aller le désarmement des mastodontes et quelles garanties ils seront en mesure de s'offrir mutuellement pour assurer cette sécurité générale; mais à l'orée d'une période de conférences qui sera longue (peut-être la conférence est-elle la forme moderne de la paix?), le fait même que les « Grands » cherchent à se rassurer plutôt qu'à se menacer doit nous donner de l'espoir. Les négociations futures sont la grande chance de paix, la première depuis dix ans. Le risque de la fluidité exige des pensées plus vives, plus promptes à s'adapter à des conditions sans cesse changeantes, que l'ordre de bataille immuable des blocs de ciment armé. C'est une aventure que la France, toujours à la recherche d'elle-même, se doit de ne pas refuser. »

Esprit (France), juillet 1955, p. 1261.

S.A., « Armistice »

«...En même temps que la notion de sécurité commune, une autre idée-force a fait des progrès. Celle qui inspira il y a deux ans le projet Eisenhower de pool atomique, celle qui animait la proposition faite par M. Edgar Faure à Genève en tendant à faire bénéficier les pays sous-développés d'une partie des économies réalisées grâce à un programme de réduction des armements. Mais ces résultats politiques ou diplomatiques sont au fond d'assez peu d'importance au regard de ce qui constitue la leçon essentielle de Genève : les hommes y ont repris le pas sur les problèmes, sur les disputes stériles et sur la peur. Les hommes, et d'abord un homme, le président des États-Unis, dont la sincérité, le sens de ses responsabilités à l'égard non seulement de son peuple mais de l'humanité tout entière, ont forcé le respect et la confiance de tous ceux qui l'ont approché. À deux ou trois reprises au cours de cette conférence le rideau de fer psychologique et mental derrière lequel les deux camps de la guerre froide se sont jalousement retranchés a été, grâce à lui, percé. Une communication directe s'est établie entre les chefs responsables, et, par eux, entre les peuples. »

Le Monde (France), 26 juillet 1955, p. 1.

André Laurendeau, « Durant Genève »

«...Les quatre Grands discutent à Genève de l'avenir du monde; mais on doit constater que la tension mondiale n'a pas attendu leur rencontre pour diminuer. Cette réunion illustre les changements qui se sont produits depuis environ deux ans (...) Qu'est-ce donc qui a changé ? L'attitude des Russes, d'abord. Qu'on l'explique par un profond sentiment d'insécurité consécutif à la guerre et à l'explosion de la bombe atomique (dont les États-Unis avaient alors le monopole), ou par les duretés calculées d'un vieux dictateur trop puissant, ou encore par la volonté communiste d'utiliser l'après-guerre à fond aux fins de conquérir le plus de territoire possible, il n'en reste pas moins que cette attitude fut longtemps brutale et négative. La mort de Staline a marqué la fin de cette mauvaise humeur systématique (...) Il y a certainement du jeu dans la nouvelle attitude russe. Mais ce jeu paraît correspondre à des réalités. Il semble aujourd'hui qu'ils croient vraiment possible une expérience de « coexistence pacifique » limitée, protégeant leurs intérêts et leurs espoirs, mais permettant au monde de souffler. »

Le Devoir (Québec, Canada), 19 juillet 1955, p. 4.

Gouvernance et gouvernement [ 18 juillet 1955 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

États-Unis
ÉlevéDwight D. Eisenhower

Russie
FaibleKliment VoroshilovNikolai Bulganine

Allemagne
ÉlevéTheodor HeussKonrad Adenauer

Royaume-Uni
ÉlevéElizabeth IIAnthony Eden

France
ÉlevéRené CotyEdgar Faure

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 
retrouver ce média sur www.ina.fr

Chronologie 1950 - 1960



novembre
1950
[Résultats] Élections législatives

septembre
1951
Signature du traité de l'ANZUS à San Francisco

novembre
1952
Explosion de la première bombe à hydrogène par les États-Unis

novembre
1952
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1952
[Résultats] Élections législatives

juin
1953
Exécution de Julius et Ethel Rosenberg aux États-Unis

janvier
1954
Inauguration du sous-marin nucléaire Nautilus

septembre
1954
Création de l'Organisation du traité de l'Asie du Sud-Est

novembre
1954
[Résultats] Élections législatives

avril
1955
Décès du scientifique Albert Einstein

juillet
1955
Ouverture d'une conférence internationale des quatre Grands à Genève

décembre
1955
Fusion de deux centrales syndicales américaines (AFL-CIO)

juin
1956
Adoption du Federal Aid Highway-Act aux États-Unis

novembre
1956
Remise du prix Nobel de physique pour des recherches sur les semi-conducteurs et l'effet transistor

novembre
1956
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1956
[Résultats] Élections législatives

janvier
1957
Présentation de la « doctrine Eisenhower » aux États-Unis

janvier
1958
Lancement du satellite artificiel américain Explorer 1

avril
1958
Début de la visite du vice-président américain Richard Nixon en Amérique latine

mai
1958
Signature de l'Accord sur le Commandement de la défense aérienne de l'Amérique du Nord entre le Canada et les États-Unis

novembre
1958
[Résultats] Élections législatives

janvier
1959
Entrée de l’Alaska dans les États-Unis d’Amérique

septembre
1959
Visite du leader soviétique Nikita Khrouchtchev aux États-Unis

décembre
1959
Signature d'un traité international protégeant l'Antarctique

mai
1960
Émission du premier laser

septembre
1960
Présentation d'un premier débat télévisé entre candidats à la présidence des États-Unis

novembre
1960
Élection de John F. Kennedy à la présidence des États-Unis

novembre
1960
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1960
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


décembre
2018
Un véritable tsunami démocrate

novembre
2018
Les États-Unis suffoquent sous la dette

novembre
2018
Le retour de Mitt Romney, républicain anti-Trump

novembre
2018
Une dangereuse transformation de la politique américaine?

octobre
2018
Charlottesville : un rassemblement suprémaciste blanc qui a fini en drame

octobre
2018
Le plus atypique de tous les présidents américains

octobre
2018
Cinquante ans plus tard: retour sur l'élection de 1968 et la présidence de Richard Nixon

septembre
2018
Au-delà du nationalisme économique de Trump

juin
2018
L'immigration : une stratégie de mi-mandat risquée des républicains

juin
2018
Le pacte faustien de Mike Pence


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016