Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

14 novembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

28 mars 1979

Accident à la centrale nucléaire de Three Mile Island

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Three Mile Island

Le 28 mars 1979, une panne des pompes principales d'alimentation en eau crée une anomalie dans le système de refroidissement du réacteur No. 2 de la centrale nucléaire de Three Mile Island (TMI), près de Harrisburg, en Pennsylvanie. Deux jours plus tard, la Nuclear Regulatory Commission (NRC) annonce qu'une fusion du coeur du réacteur nucléaire est possible.

Par mesure de précaution, le gouverneur de l'État de la Pennsylvanie fait évacuer les enfants d'âge préscolaire et les femmes enceintes à 8 kilomètres de la centrale pour éviter qu'ils soient incommodés par l'échappement de gaz radioactifs. Les experts en sécurité nucléaire, incertains de ce qui s'est produit à TMI, travaillent à refroidir le combustible nucléaire et à réduire la taille d'une bulle d'hydrogène, potentiellement dangereuse, qui s'est formée à l'intérieur du réacteur nucléaire. Le 9 avril, le directeur de la régulation des réacteurs nucléaires du NRC, Harold Denton, annonce que la situation est rétablie. Pendant quelques jours, les États-Unis ont craint le pire. Au moment de la crise de TMI, il y a 72 réacteurs nucléaires dans le pays. Des explications définitives de même que des recommandations se font attendre tant que l'étude approfondie du réacteur de la centrale ne sera pas complétée. Après des années d'investigation, il sera démontré que 50 % du coeur du réacteur a fondu, mais que l'enceinte de confinement est restée intacte. Malgré la gravité de cet accident, peu de matières radioactives auraient été relâchées dans l'environnement. L'accident de TMI suscitera une importante réflexion sur l'utilisation de l'énergie nucléaire, particulièrement dans les pays occidentaux. Il permettra aussi de développer une nouvelle approche de la sécurité nucléaire qui, au début du XXIe siècle, est utilisée par de nombreuses centrales à travers le monde.

Dans les médias...


Jean Daniel, «Comment parler d'autre chose ?»

«...De fait, la ligne dominante en matière nucléaire, qu'elle fût défendue par des hommes de droite ou de gauche, excluait absolument une alerte du type de celle qui vient d'avoir lieu à Three Mile Island. Or cette alerte a bien eu lieu et, comme en convient James Schlesinger, responsable américain de l'énergie, comme le proclament aussi les opinions publiques autrichienne et suédoise, on ne pourra rien faire comme avant. Désormais, on pourra dire n'importe quoi, même et y compris (on le dit déjà) qu'on ne saurait se passer du nucléaire, mais il faudra bien compter avec le fait même de cette alerte.»

Le Nouvel Observateur (France), 9 avril 1979, p. 40.

A.H., «Calculer l'accident»

«...Personne ne peut donc dire dans le cas du nucléaire quelle est la valeur risque en fonction de laquelle on s'engage. Nos spécialistes scientifiques sont donc partagés entre les camps parce qu'ils n'ont aucun élément de choix à apporter au débat. Pire, ils le faussent au nom d'un savoir scientifique et d'une compétence qui doit nous mener à la même conclusion qu'eux. En tant que scientifiques, ils devraient se contenter d'effectuer leurs calculs afin de toujours améliorer la sécurité des centrales (celles que l'on construit déjà), sans jamais espérer calculer une «valeur risque». Il y a bien un débat à mener qui serait purement politique et qui porterait sur des questions du type : quels choix de consommation et de production voulons-nous faire ? Quelles sont les valeurs de notre civilisation industrielle et scientifique ? Est-elle à développer en prenant un risque - ni très grand, ni très petit, mais inconnu - etc. ? Mais actuellement, quand un petit malin vient ramener cette question sur le tapis, on le remet à sa place : «Vous voulez donc vous éclairer à la bougie ?»

Esprit (France), mai 1979, p. 115.

Jean-Claude Leclerc, «Le choc nucléaire»

«...Ce qui frappe d'abord dans l'accident de Three Mile Island, ce n'est pas qu'une défaillance se soit produite dans la centrale nucléaire, ni même que les systèmes de sécurité, réputés infaillibles, aient commencé de faillir à leur tour. C'est plutôt que les experts se soient montrés dépassés par la «crise» complexe et inédite à laquelle ils ont été affrontés, et que les autorités publiques aient dû improviser des évacuations massives de population. Aussi la question qui va se poser avec plus d'actualité dans le public va-t-elle prendre sa vraie dimension. Il ne s'agit plus de savoir si les défaillances techniques et humaines peuvent survenir, nous le savions déjà, et nous le saurons désormais avec plus de vivacité. Il s'agit plutôt d'établir si, en raison des risques considérables et irréparables qu'un accident nucléaire fait courir, il est encore souhaitable de voir dans cette énergie l'un des grands moyens de produire de l'électricité.»

Le Devoir (Québec, Canada), 3 avril 1979, p. 4.

Éditorial

«...In their handling of the Three Mile Island accident the industry officials who were involved have left a record which is irresponsible on its face. It is so because their actions were irresponsible and their statements are unbelievable, in the face of fact. There is an arcane argument going on now about whether the Three Mile Island incident is the worse «nuclear accident» in U.S. history or merely one of the three most serious ones. That may be an interesting debate to follow as the weeks go by. But meanwhile there can be little debate about the first lesson of that incident : The nuclear power officials who were involved failed in their responsability and failed in credibility. Those are the voices who have told America that nuclear power is as safe as soap suds and that their facilities are reliable beyond quibble. Today, they stand refuted by fact. Their protestations cannot be taken seriously again. In a few short, dramatic hours in central Pennsylvania, credibility shifted from those who support nuclear power to those who oppose it.»

The Philadelphia Inquirer (États-Unis), 30 mars 1979.

Gouvernance et gouvernement [ 28 mars 1979 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

États-Unis
ÉlevéJimmy Carter

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1974 - 1984



août
1974
Démission du président des États-Unis, Richard M. Nixon

novembre
1974
[Résultats] Élections législatives

juillet
1975
Première rencontre de cosmonautes américains et soviétiques dans l'espace

novembre
1975
Ouverture du sommet des six nations les plus industrialisées à Rambouillet

novembre
1976
Élection de Jimmy Carter à la présidence des États-Unis

novembre
1976
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1976
[Résultats] Élections législatives

janvier
1977
Présentation du dernier épisode de la série télévisée « Roots » aux États-Unis

septembre
1977
Signature d'une entente à Washington sur le canal de Panama

avril
1978
Présentation aux États-Unis du dernier épisode de la mini-série télévisée Holocauste

juillet
1978
Naissance du premier « bébé éprouvette »

novembre
1978
[Résultats] Élections législatives

mars
1979
Accident à la centrale nucléaire de Three Mile Island

juin
1979
Signature d'une entente sur la limitation des armes stratégiques (Salt II)

décembre
1979
Annonce de l'installation des fusées Pershing II en Europe

février
1980
Conquête à Lake Placid d'une médaille d'or olympique par l'équipe de hockey sur glace des États-Unis

mai
1980
Éruption du Mont St Helens, aux États-Unis

juin
1980
Lancement du Cable News Network aux États-Unis

novembre
1980
Élection de Ronald Reagan à la présidence des États-Unis

novembre
1980
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1980
[Résultats] Élections législatives

janvier
1981
Dévoilement de la doctrine Reagan

mars
1981
Tentative d’assassinat sur le président des États-Unis, Ronald Reagan

avril
1981
Lancement de la navette spatiale Columbia

août
1982
Présentation des premiers jeux gays à San Francisco, aux États-Unis

novembre
1982
[Résultats] Élections législatives

décembre
1982
Implantation du premier coeur artificiel

janvier
1983
Nomination de l'ordinateur personnel comme « machine de l'année » pour 1982

mars
1983
Lancement de l'Initiative de défense stratégique par les États-Unis

novembre
1983
Présentation du film « The Day After » aux États-Unis

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

novembre
1984
Réélection de Ronald Reagan à la présidence des États-Unis

novembre
1984
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1984
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


novembre
2018
Le retour de Mitt Romney, républicain anti-Trump

octobre
2018
Charlottesville : un rassemblement suprémaciste blanc qui a fini en drame

octobre
2018
Cinquante ans plus tard: retour sur l'élection de 1968 et la présidence de Richard Nixon

juin
2018
L'immigration : une stratégie de mi-mandat risquée des républicains

juin
2018
Le pacte faustien de Mike Pence

mai
2018
La seconde plus longue période de prospérité américaine

avril
2018
Les mémoires de James Comey

avril
2018
Une escalade dans les tensions commerciales sino-américaines

avril
2018
Un nouveau Tea Party aux États-Unis

avril
2018
Criminalité en Californie : au-delà des idées reçues


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016