Université de Sherbrooke
École de politique appliquée     Vendredi 19 décembre 2014      Accueil              
       
Pays | Statistiques | Années | Événements | Conflits | Organisations | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Valeurs | Jeux     

15 avril 1974
Renversement du président Hamani Diori au Niger

Texte rédigé par l'équipe de Perspective Monde,

Hamani Diori

À Niamey, capitale du Niger, un coup d'État orchestré par le commandant en chef de l'armée nigérienne, Seyni Kountché, renverse le président Hamani Diori, en poste depuis l'indépendance du pays en 1960.

Le système de parti unique, la mauvaise gestion de la sècheresse, la corruption et la signature, le 22 mars 1974, d'une entente de défense mutuelle entre le Niger et la Libye, servent de justification à un coup d'État qui renverse le président Hamani Diori. Selon des diplomates, l'entente avec la Libye, qui déplaît particulièrement à l'armée, aurait précipité l'action des militaires opposés à Diori. Le coup d'État du 15 avril fait trois morts : deux soldats nigériens et la femme du président déchu, tuée alors qu'elle résiste à son arrestation. Diori est quant à lui mis aux arrêts. Le 17 avril, Seyni Kountché se nomme chef de l'État et prend la tête du Conseil militaire suprême comprenant un cabinet de 12 officiers de l'armée. Il suspend la Constitution, dissout l'Assemblée nationale, bannit tous les groupes politiques et impose un couvre-feu. La priorité du nouveau gouvernement est la famine qui frappe sévèrement le Sahel. Dans une annonce radiophonique diffusée le 15 avril, Kountché accuse Diori d'avoir mal géré les 6 années de famine qui ont mené le pays dans une situation désastreuse. Trois mois après le coup d'État, le nouveau président annonce que le Nigéria a répondu favorablement à son appel et qu'il transportera au Niger 600 tonnes d'aide alimentaire par jour. Même s'il demande le retrait des troupes françaises stationnées à Niamey, en mai 1974, le Niger conserve de bonnes relations avec la France qui est très intéressée par l'uranium nigérien.

Gouvernance et gouvernement [ 15 avril 1974 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Niger
FaibleSeyni Kountchéposte aboli

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie [1964 - 1984]



15 avril 1974 Renversement du président Hamani Diori au Niger
15 avril 1974Seyni Kountché : chef d'État (investiture/assermentation)

 Dir: Jean-Herman Guay Faculté des lettres et sciences humaines       Version 9.6 2014    ©Tous droits protégés     Bilan du siècle   Dimension