22 janvier 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

6 novembre 1982

Accession de Paul Biya à la présidence du Cameroun

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Paul Biya

Deux jours après la démission surprise du président camerounais Ahmadou Babatoura Ahidjo, le premier ministre Paul Biya accède à la tête de l'État. Il est remplacé dans ses fonctions par Bello Bouba Maigari.

Le 4 novembre 1982, le président Ahmadou Babatoura Ahidjo, âgé de 58 ans, annonce contre toute attente sa démission pour des raisons de santé. Le premier ministre Paul Biya, 49 ans, est prescrit par la Constitution pour lui succéder. Dès son assermentation, le sudiste chrétien Paul Biya nomme le nordiste musulman Bello Bouba Maigari au poste de premier ministre et préserve ainsi le fragile équilibre ethnique et religieux du pays. Ahidjo n'est plus le chef de l'État, mais il demeure président de l'Union nationale camerounaise, le parti au pouvoir, ce qui déplait à Biya. La lutte pour la succession d'Ahidjo crée des tensions. À l'aide de remaniements ministériels, Biya écarte de son gouvernement les proches d'Ahidjo, surtout les nordistes. En exil en France, Ahidjo est accusé de complot par Biya et condamné à mort par contumace. Le 6 avril 1984, une tentative de putsch, orchestrée par le colonel Saleh Ibrahim et des éléments de la garde républicaine restés fidèles à Ahidjo, échoue de justesse grâce à l'intervention de l'armée. Paul Biya se sert de cette crise pour raffermir son emprise sur le pouvoir. Il discrédite le président déchu auprès de l'opinion publique en prétendant que le complot émane de lui, soutenu par les autorités françaises et des milieux d'affaires nordistes, désormais suspects. Toujours en poste au tournant du XXIe siècle, Biya figure parmi les chefs d'État africains comptant le plus long règne.

Gouvernance et gouvernement [ 6 novembre 1982 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Cameroun
FaibleAhmadou Babatoura AhidjoBello Bouba Maigari

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1972 - 1992



novembre
1982
Accession de Paul Biya à la présidence du Cameroun

avril
1984
Tentative de coup d'État au Cameroun

mai
1990
Manifestations publiques au Cameroun

mars
1992
Tenue d'élections multipartites au Cameroun


Dans l'actualité


janvier
2019
L'arrestation de Mimi Mefo ou le reflet de l'autoritarisme au Cameroun

septembre
2016
Cameroun : encore des embûches malgré le chemin accompli

février
2014
Le régime contesté du président Biya


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019