Université de Sherbrooke
École de politique appliquée     Mercredi 30 juillet 2014      Accueil              
       
Pays | Statistiques | Années | Événements | Conflits | Organisations | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Valeurs | Jeux     

10 septembre 1990
Assassinat du président libérien Samuel Doe

Texte rédigé par l'équipe de Perspective Monde,

Samuel Doe

Après avoir été capturé par des rebelles du National Patriotic Front of Liberia (NPFL) commandé par Charles Taylor, le président libérien Samuel Doe succombe à ses blessures. Le 22 novembre, Amos Sawyer sera assermenté président intérimaire du Liberia, comblant ainsi le poste laissé vacant depuis deux mois.

Les méthodes autoritaires et répressives du président Doe, qui exerce le pouvoir depuis 1980, créent de vives tensions entre les différents groupes ethniques du pays. La situation dégénère en guerre civile lorsque deux groupes de rebelles sont créés. Charles Taylor dirige le NPLF alors que le Prince Yormic Johnson commande un front indépendant. Le 23 juillet 1990, les troupes de Johnson prennent le contrôle de la capitale Monrovia. La communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (ECOWAS) envoie alors une force de maintien de la paix de 4000 hommes qui est déployée le 24 août. Le 9 septembre, le président Samuel Doe se rend aux quartiers généraux de la force multinationale de maintien de la paix. Des affrontements éclatent entre la force africaine et des fidèles de Johnson. Pendant les combats, le président Doe est touché par balles et fait prisonnier. Il succombe à ses blessures le 10 septembre. La mort du président n'arrête cependant pas David Nimley, le brigadier général qui dirige les troupes gouvernementales, de poursuivre les combats. Après une courte trêve conclue à la fin septembre, la guerre civile reprend en octobre. Tour à tour, Taylor, Johnson, Nimley et Amos Sawyer, le chef du gouvernement d'unité nationale intérimaire en exil à Banjul, se proclameront président. Le 22 novembre, Amos Sawyer sera reconnu par l'ECOWAS et assermenté président afin d'établir un gouvernement intérimaire.

Gouvernance et gouvernement [ 10 septembre 1990 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Liberia
Faibleposte vacant

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie [1980 - 2000]



12 avril 1980Samuel Kanyon Doe : chef d'État (investiture/assermentation)
10 septembre 1990 Assassinat du président libérien Samuel Doe
9 septembre 1990poste vacant : chef d'État (investiture/assermentation)
22 novembre 1990Situation transitoire
7 mars 1994Situation transitoire
1 septembre 1995Situation transitoire
17 août 1996 Annonce d'un plan de paix au Liberia
3 septembre 1996Situation transitoire
2 août 1997Charles Ghankay Taylor : chef d'État (investiture/assermentation)

 Dir: Jean-Herman Guay Faculté des lettres et sciences humaines       Version 9.6 2014    ©Tous droits protégés     Bilan du siècle   Dimension