22 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

16 août 1978

Assermentation d'Antonio Guzman à la présidence de la République dominicaine

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Après avoir remporté une élection controversée contre le président sortant, Joaquim Balaguer, Antonio Guzman accède à la présidence de la République dominicaine. Sa formation politique, le Parti révolutionnaire dominicain (PRD), obtient également une victoire partielle aux élections législatives.

Des élections présidentielle et législatives ont lieu le 16 mai 1978. Mais l'armée et la police nationale en suspendent le décompte après le dépouillement du quart des votes. Guzman et le PRD devançaient alors le président sortant, Joaquim Balaguer, et son Parti réformiste (PR). Balaguer désire la poursuite du dépouillement et s'oppose au chef de la police nationale, Neit Nivar Seijas, qui refuse la victoire de Guzman. Une fois le comptage complété, le 26 mai, le bureau des élections annonce sa défaite à Balaguer. Le PRD obtient également la majorité au Sénat, avec 49 sièges contre 42. À la chambre des députés, le PRD gagne 15 sièges contre 12 pour le PR. Les pressions exercées par les États-Unis poussent Balaguer et l'armée à reconnaître les résultats. Mais le 8 juillet, le bureau des élections change la donne au Sénat en transférant 4 sièges du PRD au PR. Suspectant que Balaguer a imposé cette décision en échange de la reconnaissance des résultats, le PRD fait appel en vain à la Cour suprême. Cet échec limite le pouvoir du PRD puisque le Sénat possède le pouvoir de s'opposer aux projets de loi et de nommer les juges. L'assermentation de Guzman, le 16 août, complète le premier passage pacifique du pouvoir d'un gouvernement élu à un autre dans l'histoire de la République Dominicaine. Dans son discours introductif, Guzman parle de renforcer la démocratie dominicaine, de combattre la corruption et de défendre les intérêts des plus pauvres.

Gouvernance et gouvernement [ 16 août 1978 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Dominicaine (Rep)
IntermédiaireSilvestre Antonio Guzmán Fernández

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1968 - 1988



août
1978
Assermentation d'Antonio Guzman à la présidence de la République dominicaine


Dans l'actualité


janvier
2019
Il fait bon sous les tropiques : survol d'une économie dominicaine en plein essor

février
2016
République Dominicaine : le président sortant Medina favori pour un second mandat

octobre
2012
Élection en République dominicaine : peu de changements à prévoir


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019