Université de Sherbrooke
École de politique appliquée     Mercredi 26 novembre 2014      Accueil              
       
Pays | Statistiques | Années | Événements | Conflits | Organisations | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Valeurs | Jeux     

17 novembre 1971
Coup d'État en Thaïlande

Texte rédigé par l'équipe de Perspective Monde,
Le premier ministre thaïlandais, le général Thanom Kittikachorn, s'empare du pouvoir en effectuant un coup d'État sans effusion de sang. Il s'entourera d'une junte de 16 personnes pour assurer la gouverne de la Thaïlande.

Des incidents entre la police frontalière thaïlandaise et des guérilleros stationnés près de la frontière malaise nourrissent la crainte d'une infiltration communiste. Invoquant le danger d'insurrection, les risques de grève, de terrorisme et la présence d'éléments subversifs en Thaïlande, le premier ministre Thanom Kittikachorn, un militaire, s'empare du pouvoir. Le 17 novembre, accompagné d'un groupe de militaires et de civils, il forme un conseil révolutionnaire dans le but de protéger la Thaïlande de cette menace. Le conseil abolit la Constitution rédigée en 1968, dissout le Parlement et met en place la loi martiale. Ses membres affirment vouloir continuer les politiques anticommunistes et proaméricaines du pays. Le même jour, des responsables américains témoignent de leur confiance de voir leurs intérêts protégés par le pouvoir en place. Le 18 novembre, Kittikachorn annonce la formation du Conseil exécutif national (CEN), une junte de 16 hommes composée de civils, de policiers et de militaires. Kittikachorn justifie son geste par la situation internationale, faisant notamment référence à l'entrée de la Chine communiste aux Nations unies. Il invoque également la présence de plus de trois millions de Chinois en Thaïlande qu'il suspecte d'être favorables au communisme. Le 20 novembre, le CEN bannit les parties d'opposition et interdit la formation de nouveaux partis. La contestation entraînera le départ de Kittikachorn en 1973.

Gouvernance et gouvernement [ 17 novembre 1971 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Thaïlande
FaibleBhumibol Adulyadej (Rama IX)Thanom Kittikachorn

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie [1966 - 1976]



0 février 1969 Tenue d'élections législatives en Thaïlande
16 mai 1969 Affrontements interethniques en Malaisie
17 novembre 1971 Coup d'État en Thaïlande
15 octobre 1973 Sanya Thammasak : chef du gouvernement (investiture/assermentation)
7 octobre 1974 Promulgation d'une nouvelle Constitution en Thaïlande
17 février 1975 Seni Pramoj : chef du gouvernement (investiture/assermentation)
17 mars 1975 Kukrit Pramoj : chef du gouvernement (investiture/assermentation)
21 avril 1976 Seni Pramoj : chef du gouvernement (investiture/assermentation)
6 octobre 1976 Renversement du gouvernement de Seni Pramoj en Thaïlande
8 octobre 1976 Thanin Kraivichien : chef du gouvernement (investiture/assermentation)

 Dir: Jean-Herman Guay Faculté des lettres et sciences humaines       Version 9.6 2014    ©Tous droits protégés     Bilan du siècle   Dimension