Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

16 octobre 2017

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

29 août 1967

Ouverture d'un sommet des pays arabes à Khartoum

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Nasser

Des représentants de pays arabes, dont huit chefs d'État, sont réunis à Khartoum, au Soudan, afin d'établir une ligne à suivre quelques mois après la victoire israélienne dans la guerre des Six jours.

La défaite de juin ébranle le leadership du président de la République arabe unie (RAU), Gamal Abdel Nasser, mais ce dernier demeure la figure de proue des pays arabes. À Khartoum, ces derniers tentent d'établir une ligne à suivre, ce qui permet des rapprochements mais crée aussi des déchirements. Les États pétroliers s'entendent par exemple pour verser de fortes compensations à la RAU et à la Jordanie dont l'économie a été affectée par le conflit. Une autre avancée porte sur la question du Yémen, divisé entre deux groupes. Un premier, favorable à l'instauration d'une république, est appuyé par la RAU, alors que le second, qui souhaite le maintien de la monarchie, a le soutien de la jordanie et de l'Arabie saoudite. Les parties s'entendent sur un éventuel retrait sous supervision des troupes égyptiennes. Les leaders optent également pour un triple non à l'État hébreu (paix, négociation, reconnaissance) et réaffirment le droit des Palestiniens à leur pays. Malgré un engagement à «à renforcer leur préparation militaire afin de faire face à toute éventualité», les participants à la conférence prônent une ligne modérée. Adopté en représailles contre l'appui occidental (États-Unis, Royaume-Uni, Allemagne fédérale) à Israël, le boycott des exportations de pétrole est abandonné. Une initiative militaire est également écartée pour le moment, alors que des efforts diplomatiques seront tentés afin de faire reculer les Israéliens des territoires conquis pendant le conflit. Cette recherche d'une «solution politique» n'est pas partagée par la Syrie qui boycotte la rencotre. Pour différents motifs, l'Organisation de libération de la Palestine, le Yémen et l'Algérie expriment aussi leur mécontentement à l'endroit de la résolution de Khartoum que des observateurs occidentaux perçoivent comme favorable aux modérés. (voir Khartoum Resolutions)

Gouvernance et gouvernement [ 29 août 1967 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Égypte
FaibleGamal Abdel NasserGamal Abdel Nasser

Soudan
IntermédiaireIsmail al-AzhariMuhammad Ahmad Mahgoub

Arabie Saoudite
FaibleFaysal ibn `Abd al-`Aziz Al Faysal Al Sa`udFaysal ibn `Abd al-`Aziz Al Faysal Al Sa`ud

Jordanie
FaibleHussein ibn Talal al-HashimiSaad Jumaa ibn Muhammad

Liban
LimitéCharles Alexandre HélouRashid Karame

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1962 - 1972



janvier
1964
Premier sommet de la Ligue arabe au Caire

août
1967
Ouverture d'un sommet des pays arabes à Khartoum

septembre
1970
Décès du président égyptien Gamal Abdel Nasser


Dans l'actualité


mars
2017
Le canal de Suez : un tremplin pour l'économie égyptienne

février
2017
Boutros Boutros-Ghali : un « dirigeant mémorable » des Nations unies

novembre
2016
La justice égyptienne sévère à l'endroit d'un ex-président

novembre
2015
Al-Sissi : de l'armée à la présidence égyptienne

septembre
2015
Afrique : un pas de plus vers l'intégration économique

février
2015
Égypte : la liberté d'expression en danger

décembre
2014
L'armée égyptienne : acteur immuable du pouvoir présidentiel

avril
2014
Égypte : une économie asphyxiée, une destination délaissée

mars
2013
Deux ans après la révolution, les manifestations continuent en Égypte

février
2013
Un président iranien en Égypte pour la première fois depuis 1979


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016