16 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

9 mai 1957

Renversement du président colombien Gustavo Rojas Pinilla

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Gustavo Pinilla

Le 13 juin 1953, le général Gustavo Pinilla prit le pouvoir en Colombie dans l'enthousiasme populaire. Mais les espérances générées par le coup d'État s'estompent rapidement. Face à l'échec de son programme de réformes et son incapacité à mettre fin à la violence, Pinilla se lance dans une politique de répression qui ne se terminera qu'avec son renversement, en mai 1957.

En 1948, la Colombie vit dans la violence à la suite de l'assassinat de Jorge Eleicicer Gaitan, un candidat libéral de gauche à la présidence. L'incapacité du président Laureano Gomez à arrêter les hostilités et à s'assurer le support de l'armée amena celle-ci à effectuer un coup d'État le 13 juin 1953. Le général Gustavo Rojas Pinilla prit le pouvoir dans l'allégresse populaire et ses premières actions (amnistie aux guérilleros, nomination d'un cabinet modéré, etc.) furent très bien reçues. Élu à la présidence en août 1954, il imite les politiques de Juan Peron en Argentine et tente de créer une base populiste alliant paysans, travailleurs urbains et militaires au sein de son Action nationale. Il lance un programme de travaux publics, établit un système de crédit agricole et introduit des réformes sociales. Il s'assure aussi du support de l'armée, en haussant ses budgets, et de celui de l'Église, en fondant un parti politique basé sur la doctrine chrétienne. Par contre, il se met à dos l'élite traditionnelle qui assume le gros des coûts de ses programmes. Dès 1954, la situation tourne mal. Les réformes piétinent, la situation économique se gâte et la violence reprend. En réaction, Pinilla assume des pouvoirs dictatoriaux, Une sévère répression, notamment à l'endroit de ceux qui sont irrespectueux à son égard, mène à un massacre dans une foule en février 1956. Menacés, les partis traditionnels se réunissent au sein d'un Front national. Alors que Pinilla annonce son intention d'être candidat unique aux élections de 1958, le pays tremble sous les protestations. Cette réaction, et l'opposition de l'armée, l'incitent à quitter le pouvoir le 9 mai 1957. Une junte militaire précédera la restauration de la démocratie et la remise du pouvoir au Front national en 1958.

Gouvernance et gouvernement [ 9 mai 1957 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Colombie
FaibleGustavo Rojas Pinilla

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1952 - 1962



juin
1953
[Résultats] Élections législatives

mai
1957
Renversement du président colombien Gustavo Rojas Pinilla

mars
1958
[Résultats] Élections législatives

mai
1958
Levée de l'état de siège après l'élection d'Alberto Lleras Camargo en Colombie

mai
1958
[Résultats] Élection présidentielle

mars
1960
[Résultats] Élections législatives

mars
1962
[Résultats] Élections législatives

mai
1962
[Résultats] Élection présidentielle


Dans l'actualité


mars
2019
À l'ombre d'Uribe : une main de fer dans un gant de velours

octobre
2018
Il y a 25 ans : la fin du règne d'Escobar en Colombie

janvier
2018
Visite papale en Colombie : vers une réconciliation durable?

octobre
2017
La Colombie hôte du Congrès de l'Internationale socialiste pour la paix et l'unité

septembre
2014
Les FARC au coeur des élections en Colombie

octobre
2013
Sommet de l'Alliance du Pacifique en Colombie : inclusif et prometteur de changement

février
2013
Un climat peu favorable à la paix se poursuit en Colombie

octobre
2010
Une grande victoire pour la Colombie : la mort de Mono Jojoy

septembre
2010
Colombie : l'élection de Santos permet d'enterrer la hache de guerre avec Chavez

avril
2009
Les FARC sur une pente descendante


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019