19 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

15 juillet 2002

Proclamation de l'état d'urgence au Paraguay par le président Gonzalez Macchi

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Le Paraguay est secoué en juillet 2002 par deux jours de violentes protestations populaires. Elles amènent le gouvernement à proclamer l'état d'urgence, une mesure à laquelle il a eu recours en 2000. Cette décision reflète la difficile transition vers la démocratie du Paraguay, un des pays les plus pauvres de l'Amérique latine.

La crise économique qui mine le Paraguay depuis 1995 soulève la contestation. Le produit intérieur brut a baissé de 10% depuis 1992, alors que la croissance économique a chuté de 2,5% en 2002. Craignant une faillite du système, la population paraguayenne se rue sur les banques pour retirer ses avoirs. L'opposition accuse aussi l'administration du président Macchi de corruption, ce qui ajoute à l'instabilité. Les 15 et 16 juillet 2002, le pays est secoué par des manifestations populaires. Elles débutent lorsque la police force la circulation de 500 personnes qui bloquent le pont Amistad entre le Paraguay et le Brésil. Au même moment, 1500 paysans obstruent la route entre le Paraguay et l'Argentine. Opposés aux politiques néo-libérales du président Gonzalez Macchi, les protestataires demandent sa démission. Ce dernier réagit en adoptant des mesures autoritaires. Il proclame l'état d'urgence pour 5 jours et recourt à l'armée. Les manifestations mènent à des affrontements qui font 2 morts, 50 blessés, et se soldent par une centaine d'arrestations. Précisons que depuis son élection, en 1998, Macchi a été la cible de deux tentatives de coups d'État. Dirigée par le commandant en chef de l'armée, le général Lino Oviedo, celle de 2000 fut la plus sérieuse. Elle entraîna l'imposition de l'état d'urgence pour une période de 30 jours. Lors des troubles de juillet 2002, le gouvernement paraguayen accuse Oviedo, qui s'est réfugié au Brésil, d'être derrière les protestations. Macchi conservera le pouvoir, mais il ne sera pas sur les rangs lors de l'élection présidentielle d'avril 2003.

Dans les médias...


Véronique Kiesel, « Le président paraguayen dans la tourmente »

«...Ce déferlement de colère a plusieurs causes : à la suite de l'Argentine, le Paraguay est lui aussi frappé par la crise économique. Mais si le président Macchi est tellement impopulaire, c'est aussi parce qu'il est accusé de détournement de fonds dans diverses privatisations d'entreprises publiques, dont celle des télécommunications et de l'eau potable. Des privatisations qui ont d'ailleurs été suspendues suite à la colère populaire. Mais les manifestations qui agitent le pays sont aussi le fait de partisans de Lino Oviedo, un ancien général actuellement en exil au Brésil et qui perturbe régulièrement la vie politique paraguayenne. (...) Persuadé que tous ces désordres sont manipulés par des partisans de Lino Oviedo, le ministre de l'Intérieur a ordonné la détention de dirigeants politiques et syndicaux fidèles à l'ancien général. Car ce qui a mis le feu aux poudres, c'est l'intention annoncée par Oviedo depuis son exil brésilien, de rentrer très prochainement au Paraguay. »

Le Soir (Belgique), 17 juillet 2002.

Marie-Laure Colson, « État d'urgence au Paraguay »

«...La chute d'Alfredo Stroessner (...) n'a pas mis fin aux pratiques de népotisme et de corruption. Une partie de la classe politique actuelle, élevée au sein du parti Colorado qui domine la vie politique depuis cinquante-cinq ans, a fait ses classes sous la dictature. Le président Luis Gonzalez Macchi lui-même fut un bureaucrate de la dictature (directeur d'un service administratif) et son père, ministre de la Justice de Stroessner. Gonzalez Macchi, qui en tant que président du Sénat, a hérité de la présidence à la démission de Raul Cubas, un proche du général Oviedo, en 1999, souffrait déjà d'un manque de légitimité. Un an après son arrivée au pouvoir, il a dû faire face à une procédure de destitution. (...) Depuis, Gonzalez Macchi tente de sauver son siège et son gouvernement, en louvoyant entre batailles de clans au sein du parti Colorado et mécontentement populaire. Pour tenter de regagner un peu de popularité, il vient d'accepter de suspendre le processus de privatisations. Mesure symbolique, alors que le Paraguay subit la crise argentine de plein fouet. Le gouvernement a dû dévaluer la monnaie, aggravant la situation d'une population qui, pour près de la moitié, vit en dessous du seuil de pauvreté. »

Libération (France), 17 juillet 2002, p. 9.

Gouvernance et gouvernement [ 15 juillet 2002 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Paraguay
IntermédiaireLuis Ángel González Macchi

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1992 - 2012



juin
1992
Proclamation d'une nouvelle Constitution au Paraguay

mai
1993
[Résultats] Élection présidentielle

mai
1993
[Résultats] Élections législatives

mai
1998
[Résultats] Élection présidentielle

mai
1998
[Résultats] Élections législatives

juillet
2002
Proclamation de l'état d'urgence au Paraguay par le président Gonzalez Macchi

avril
2003
[Résultats] Élection présidentielle

avril
2003
[Résultats] Élections législatives

avril
2008
[Résultats] Élection présidentielle

avril
2008
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


février
2018
22 avril 2018 : Élections décisives au Paraguay

septembre
2017
Un amendement provoque des émeutes au Paraguay

novembre
2016
Le Paraguay : un potentiel économique et diplomatique à surveiller

février
2015
Les rebelles de l'ACA en péril au Paraguay

septembre
2014
L'économie paraguayenne à son apogée en 2013

février
2014
Le Paraguay, 25 ans après la dictature d'Alfredo Stroessner

septembre
2013
Retour de la droite au pouvoir chez les Paraguayens

février
2013
Une élection attendue en Amérique latine

mars
2007
Un prêtre paraguayen se convertit à la politique

septembre
2006
Le Paraguay en deuil ?


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019