19 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

1 janvier 1968

Début du «miracle brésilien»

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Castello Branco

Pour juguler l'inflation et relancer la croissance économique du Brésil, les militaires au pouvoir introduisent une série de réformes à partir de 1964. Elles vont générer une forte croissance entre 1968 et 1973 qui sera qualifiée de «miracle brésilien».

Lorsqu'il accède au pouvoir, en 1964, le général Castello Branco hérite d'une situation économique critique. Le taux d'inflation est de 91% et la croissance économique presque nulle, alors que les conditions sociales sont explosives. Son gouvernement tente de relancer l'économie par une série de mesures : création d'un ministère de la Planification économique, adoption d'une politique d'austérité contre l'inflation, investissements de l'État dans les infrastructures, réforme du système de taxation, etc. Il faut trois années avant de ramener l'inflation à 30%, en 1967, puis à 16%, en 1972. Par ailleurs, les militaires décident de faire de l'industrie automobile le moteur de la croissance. De 145 000 véhicules produits, le nombre passe à 280 000, en 1968, puis à 500 000 au milieu des années 1970. L'automobile remplace d'ailleurs graduellement le café comme principal produit d'exportation. Le dynamisme de l'industrie automobile suscite aussi une forte demande dans les autres industries tout en contribuant, par le biais des taxes, au trésor de l'État. Entre 1968 et 1973, le taux de croissance moyen dans l'industrie est de 23,6%, soit le double de celui de l'économie en général. Ce «miracle brésilien» voit son élan brisé en 1974. Dans la foulée de la crise pétrolière, l'on assiste à une détérioration des termes d'échange avec un taux d'intérêt élevé. Le déficit commercial atteint 4,5 milliards en 1974. La part du pétrole dans les importations explose et la croissance économique chute de 9,8%, en 1974, à 5,6%, en 1975. Ces difficultés se poursuivent, et même s'aggravent, sous la présidence du général Ernesto Geisel qui accède au pouvoir en 1974. Au début des années 1980, le Brésil sera même au bord de la faillite. (NOTE : la date du 1e janvier constitue un repère général qui ne réfère à aucun événement précis)

Gouvernance et gouvernement [ 1 janvier 1968 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Brésil
FaibleArtur da Costa e Silva

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1963 - 1973



avril
1964
Renversement du gouvernement de Joao Goulart au Brésil

novembre
1966
[Résultats] Élections législatives

janvier
1968
Début du «miracle brésilien»

février
1968
Fondation de l'Action de libération nationale au Brésil

octobre
1970
Début de la construction de la route transamazonienne au Brésil

novembre
1970
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


novembre
2018
Le Brésil paralysé par une grève des routiers

octobre
2018
Élection présidentielle au Brésil : un conservateur et misogyne au pouvoir

avril
2018
Inculpation de Luiz Inacio Lula da Silva : la déchéance d'un héros brésilien

septembre
2017
Mobilisation citoyenne au Brésil : la tête de Temer en jeu

avril
2017
Petrobras : toxique pour l'État brésilien?

novembre
2016
La situation amazonienne: un éternel débat entre environnement et économie

octobre
2016
Le Brésil au bord de la crise

septembre
2016
Des jeux Olympiques inoubliables et une facture salée

février
2016
JO Rio2016 : des Jeux olympiques à rabais

novembre
2014
Élections au Brésil : Dilma Rousseff réélue, mais il lui reste à faire ses preuves


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019