Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

6 décembre 2016

Countries | Statistics | Années | Quiz | Recherche

1 janvier 1981

Création des Contras au Nicaragua

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Président Ronald Reagan lors d'un rallye politique
Ronald Regan Presidential Library

Après l'arrivée à la présidence de Ronald Reagan, en 1981, les États-Unis coupent l'aide économique au Nicaragua et commencent à financer les Contras, des opposants au régime sandiniste. Cette politique entraînera une guerre civile qui durera 10 ans et fera plus de 30 000 morts.

L'accession à la présidence de Reagan marque un virage important. Dès janvier 1981, il suspend l'aide américaine au Nicaragua à cause des relations que le gouvernement sandiniste entretient avec Cuba. Dès l'automne, l'administration Reagan vote également des crédits pour financer les Contras, une force d'opposition armée. Lors de leur suspension par le Congrès, en 1985, ces crédits atteindront annuellement 100 millions de dollars. Les États-Unis autorisent aussi des opérations de sabotage (minage du port de Corinto, destruction de récoltes, etc.) en plus d'imposer un embargo total à l'endroit du Nicaragua à partir de 1985. De 1982 à 1984, les Contras passent de 500 à 15 000 membres. Appuyés par les Américains, ils commettent des actes terroristes. En plus de s'en prendre aux coopérants étrangers, ils ciblent les paysans, attaquent les écoles et dispensaires, détruisent les récoltes et incendient des usines. Pour faire face au climat d'insécurité qui prévaut dans plus de 50% du pays, les sandinistes consacrent 50% du budget à la défense en 1983, puis 60% en 1985. On mobilise aussi 250 000 personnes dans les forces armées, sur une population totale de 3,5 millions d'habitants. La guerre accentue la détérioration de l'économie, ce qui amène le gouvernement à mettre fin à ses réformes et à procéder à des congédiements massifs, dont ceux de 30 000 fonctionnaires en 1988. Après avoir est réélu facilement à la présidence en 1984, Daniel Ortega sera battu par Violetta Chamorro en 1990. On estime alors que la guerre civile a fait 29 000 morts et coûté environ 4 milliards de dollars. (NOTE : la création des Contras ne pouvant être ciblée avec précision, la date du 1er janvier constitue un repère général)

Gouvernance et gouvernement [ 1 janvier 1981 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Nicaragua
TransitionJunte du gouvernement de reconstruction nationale

États-Unis
ÉlevéJimmy Carter

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1976 - 1986



janvier 1978 Assassinat de l'homme politique nicaraguayen Pedro Chamorro
août 1978 Assaut des rebelles sandinistes sur l'Assemblée nationale au Nicaragua
juillet 1979 Démission du président du Nicaragua, Anastasio Somoza Debayle
janvier 1981 Création des Contras au Nicaragua
novembre 1984 Élection de Daniel Ortega à la présidence du Nicaragua

Dans l'actualité


janvier 2015Une route sinueuse pour l'actuel président du Nicaragua, Daniel Ortega
janvier 2007Daniel Ortega retrouve la présidence du Nicaragua
novembre 2006Hausse de l'IDH en Amérique latine : qui en profite vraiment?
novembre 2006L'élection présidentielle au Nicaragua
novembre 2006Nicaragua : l'avortement interdit en toutes circonstances

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016