Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

11 décembre 2017

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

29 décembre 1983

Déclenchement des émeutes du pain en Tunisie

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Habib Bourguiba

La décision du gouvernement tunisien d'augmenter de 100% le prix du pain et de la farine provoque un soulèvement populaire. Les émeutes inciteront les autorités à déclarer l'état d'urgence, puis à annuler les hausses décrétées.

À la fin de 1983, la baisse des prix du pétrole fait chuter les recettes de l'État tunisien, déjà aux prises avec une hausse des dépenses. Pour contrer l'augmentation de la dette, le Fonds monétaire international exige un plan d'austérité. Dans une situation difficile, le gouvernement décide de sabrer dans les subsides alimentaires, un système coûteux qui, en 1983, constitue 3,1% du Produit intérieur brut et 10% du budget de l'État. De plus, ce système favorise autant les classes nanties que les pauvres. Annoncée le 29 décembre 1983, la décision du gouvernement entraîne une hausse immédiate du prix du pain et de la farine. Cette hausse, la première en 15 ans, frappe directement les pauvres (20% des Tunisiens vivent dans des bidonvilles). Le Sud du pays, désertique et particulièrement pauvre, est témoin des premières émeutes qui s'étendent ensuite vers le Nord. Les émeutiers sont essentiellement des jeunes et des paysans pauvres, des travailleurs saisonniers ou des chômeurs. Ils sont appuyés par les étudiants qui déclenchent une grève de solidarité. Les policiers sont débordés et le président Habib Bourguiba proclame l'état d’urgence. L'armée intervient avec des blindés et rétablit l'ordre le 5 janvier. Le bilan : plus de 150 morts et des centaines de blessés. Le lendemain, Bourguiba annonce l'annulation de la hausse du prix du pain et de la farine. Mais l'image d'une Tunisie stable est ébranlée. Une semaine plus tard, le président renvoie le ministre de l'Intérieur, Idriss Guigah, blâmé pour sa gestion des troubles. Cette crise met d'ailleurs en évidence la lutte pour le pouvoir entre ce dernier et le premier ministre Mohamed Mzali, successeur pressenti de Bourguiba. Mzali sera pour sa part renvoyé à l'été 1986 et remplacé par Ben Ali.

Gouvernance et gouvernement [ 29 décembre 1983 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Tunisie
FaibleHabib BourguibaMuhammad Mzali

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1978 - 1988



janvier
1978
Déclenchement d'une grève générale en Tunisie

décembre
1983
Déclenchement des émeutes du pain en Tunisie

novembre
1987
Destitution du président tunisien Habib Bourguiba


Dans l'actualité


octobre
2017
Tunisie : virage vers l'égalité

février
2015
Présidentielle tunisienne 2014 : un modèle à peaufiner

décembre
2014
La Tunisie après le printemps arabe : un portrait optimiste

novembre
2014
Démocratie et effet de remous

novembre
2014
Élections législatives en Tunisie : une victoire du parti laïc Nidaa Tounès

janvier
2011
Tunisie : révolution au parfum de démocratie ?

octobre
2007
Retour au bercail controversé pour un réfugié politique tunisien

septembre
2007
«La Cité du siècle» : développement économique moderne en Tunisie


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016