Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

11 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

12 novembre 1982

Manifestation islamiste d'envergure en Algérie

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Le décès d'un étudiant de gauche, lors d'une altercation avec un groupe islamiste sur un campus universitaire, incite la police algérienne à arrêter des centaines d'activistes musulmans. Les islamistes réagissent en organisant une imposante manifestation qui témoigne de leur influence croissante.

À la fin des années 1970, le mouvement islamiste exprime son opposition à la politique de sécularisation du Front de libération nationale (FLN) et préconise une réhabilitation culturelle du pays basée sur l'islam. Dans cette optique, de petites opérations «d'affirmation» sont lancées : harcèlement de femmes dont l'habillement est jugé inapproprié, attaques de commerces qui servent ou vendent de l'alcool, etc.. Les revendications s'intensifient en novembre 1982 alors que le mouvement adopte une charte pour la création d'un État islamiste et l'abolition de la Constitution nationale. Le même mois, un affrontement avec des étudiants de gauche à l'Université de Ben Aknoun, se solde par la mort d'un d'entre eux. Elle incite les autorités à intervenir avec force et à arrêter des centaines d'activistes islamistes, dont les chefs du mouvement. Les islamistes répliquent par une manifestation qui attire plus de 100 000 personnes à la mosquée de l'Université d'Alger. Cette crise démontre le large support dont ceux-ci bénéficient. Sous le président Houari Boumediene, le gouvernement avait tenté de se concilier les islamistes en créant un ministère des Affaires religieuses et en tolérant la présence d'activistes radicaux dans les mosquées. Percevant la montée de l'islamisme comme une menace, le président Chadli Benjedid adoptera aussi des mesures conciliantes, notamment en ce qui a trait à la dépendance des femmes à leurs familles et leurs maris et à l'élargissement de l'enseignement religieux dans les écoles. Benjedid lancera également un programme pour la construction de 160 mosquées et accroîtra le financement à l'enseignement coranique. Ces mesures ne suffiront toutefois pas à endiguer la montée du mouvement islamiste en Algérie.

Gouvernance et gouvernement [ 12 novembre 1982 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Algérie
FaibleChadli BendjedidMohammed Abdelghani

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1977 - 1987



février
1979
Élection de Chadli Bendjedid à la présidence de l'Algérie

avril
1980
Début du «printemps berbère» en Algérie

novembre
1982
Manifestation islamiste d'envergure en Algérie


Dans l'actualité


octobre
2018
Crise migratoire : l'Algérie entre immigration et émigration

septembre
2017
Algérie : un électorat qui brille par son absence

novembre
2015
Algérie : entre islamisme et islamisme radical, un éternel débat

janvier
2015
Algérie 2015: la fin de l'époque Bouteflika?

février
2014
La route transsaharienne est sur la bonne voie

février
2014
Un bilan économique mitigé en Algérie

novembre
2010
L'Algérie : le déclin de l'or noir

novembre
2008
Algérie : une révision constitutionnelle controversée

septembre
2007
« Touche pas à mon Algérie »


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016