26 février 2020 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

20 août 1953

Renversement du sultan Mohammed Ben Youssef au Maroc

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Mohammed V

La décision des autorités françaises de renverser le sultan marocain Mohammed Ben Youssef fait de celui-ci un martyr. Ce geste déclenchera des manifestations populaires, puis des émeutes, qui mèneront à l'indépendance du Maroc en 1956 avec Ben Youssef comme roi.

En 1953, le Maroc est un protectorat de la France. Il compte 300 000 colons français, bénéficiant d'une économie florissante, parmi les 8.5 millions de Marocains. Pour resserrer leur contrôle sur le Maroc, les autorités françaises renversent le sultan Ben Youssef, considéré comme trop nationaliste et trop mou lors des émeutes de 1952. Cette décision est supportée par El Glaoui, un riche entrepreneur marocain, allié des Français, qui descend des collines vers Rabat à la tête de cavaliers berbères. Le 20 août 1953, Ben Youssef est renversé, envoyé en exil en Corse, puis à Madagascar. Il est remplacé par Mohammed Ben Moulay, un dirigeant âgé et faible que la population considère comme un usurpateur. Même s'il n'a jamais été très apprécié, Ben Youssef devient un martyr. Des organisations terroristes (Crescent noir, Main noire) perpètrent des attentats contre des magasins, des trains ou des civils français qui, en 1954, font 200 morts et 500 blessés. Les autorités françaises répliquent par une répression brutale. Des milliers de Marocains sont arrêtés et des centaines abattus. Des colons se font aussi justice, organisant des bandes anti-terroristes qui s'en prennent même à des Français modérés. Pour calmer la situation, la France nomme Gilbert Grandval résident général. Mais l'opposition des colons, jointe à la montée des revendications et attentats de nationalistes marocains, font échouer sa mission. Les émeutes de Casablanca et le massacre d'Oued Zem forcent Grandval à démissionner peu de temps après sa nomination. La montée de la violence convainc le gouvernement d'Edgar Faure de négocier. À l'automne 1955, la France accepte le retour de Mohammed Ben Youssef. Un an plus tard, elle accorde l'indépendance au Maroc dont Ben Youssef, devenu Mohammed V, sera le roi.

Gouvernance et gouvernement [ 20 août 1953 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Maroc
FaibleMohammed V ben YoussefMbarek Bakkai

France
ÉlevéVincent AuriolJoseph Laniel

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1948 - 1958



août
1953
Renversement du sultan Mohammed Ben Youssef au Maroc

juin
1955
Émeutes à Casablanca, au Maroc

mars
1956
Signature d'une déclaration commune reconnaissant l'indépendance du Maroc

novembre
1956
Admission à l'Organisation des Nations unies (ONU)

juin
1958
Fin du conflit d'Ifni entre le Maroc et l'Espagne


Dans l'actualité


novembre
2016
Maroc : la popularité du PJD confirmée aux élections législatives de 2016

avril
2015
Sahara occidental: la conquête de l'Ouest

mars
2014
La longue marche vers l'émancipation économique des femmes

octobre
2011
Maroc : des élections à la sauce référendaire

novembre
2010
La démocratie au Maroc : entre tradition et modernité

novembre
2008
Aminatou Haïdar reçoit le prix Robert F. Kennedy

novembre
2007
Crise diplomatique entre l'Espagne et le Maroc

septembre
2007
Élections au Maroc : entre progrès démocratique et désillusion

novembre
2005
La Marche verte a eu 30 ans


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019