Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

21 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

1 juillet 1968

Signature d'un traité international sur la non-prolifération des armes atomiques

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Lyndon B. Johnson

Les États-Unis et l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) figurent parmi les 62 pays qui signent un traité de non-prolifération des armes atomiques.

En janvier 1967, 60 pays, dont les États-Unis, l'URSS et le Royaume-Uni, avaient signé à Moscou un traité sur l'utilisation pacifique de l'espace. Des négociations se poursuivent afin de conclure une autre entente internationale, cette fois sur la non-prolifération des armes atomiques ou de la technologie permettant leur fabrication. Le 1e juillet, 62 pays signent un traité à cet effet. Des cérémonies ont lieu simultanément à Washington, Moscou et Londres en présence des chefs d'État ou de gouvernement des pays associés au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP). Des puissances comme la Chine, la France et l'Inde ne font toutefois pas partie du groupe. Le président américain Lyndon B. Johnson profite de l'occasion pour parler d'une réduction éventuelle des arsenaux nucléaires offensifs et défensifs de son pays et de l'URSS. Le président du Conseil des ministres soviétiques, Alexeï Kossyguine, met également de l'avant un plan visant le même objectif. Voir : Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP)

Pour en savoir plus: Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP)

Dans les médias...


S.A., « U.S.A.-U.R.S.S. : Le grand marchandage »

«...En réalité, les deux supergrands souffrent d'un mal qui les rapproche : l'appauvrissement politique. Non seulement il n'existe plus, pour leurs diplomates, de placements sûrs, mais eux-mêmes ont cessé d'être des placements sûrs pour des pays de moindre envergure. Cet appauvrissement est plus sensible dans le cas des États-Unis que dans celui de l'U.R.S.S. - la guerre du Vietnam ayant comme distrait les dirigeants américains du reste du monde - et les Soviétiques s'inquiètent d'avance du « vide » qui pourrait en résulter un jour. Plus exactement, ils paraissent s'inquiéter à l'idée qu'au lendemain des élections présidentielles, une nouvelle équipe soit tentée, à Washington, de regagner le terrain perdu en pratiquant une politique moins conformiste (...) dans le sens d'un accommodement avec la Chine. Conservateurs sur tous les plans, les Russes estiment qu'en « collant » aux Américains, en leur faisant cadeau de la négociation nucléaire que ceux-ci souhaitaient, ils peuvent les retenir dans les limites d'un dialogue agrémenté de quelques accords nouveaux. C'est une des explications de la campagne pacifique soudain engagée par M. Kossyguine, que le commentateur du « Washington Post » voit à la tête du parti de la paix en U.R.S.S. »

L'Express (France), 8 au 14 juillet 1968, p. 16.

S.A., « Un geste circonspect »

«...De même, le seul « geste » que M. Johnson ait rendu public dans l'espoir d'atténuer le sentiment d'infériorité des pays non-nucléaires conviés à signer ce traité - les promesses d'ouvrir toutes les installations atomiques non militaires des États-Unis à l'inspection de l'Agence de Vienne - a paru plus symbolique que substantiel. D'abord parce que l'objet de l'inspection chez les autres est justement d'éviter que se crée un « double secteur » de l'énergie atomique - ce qui est chose faite et bien protégée aux États-Unis comme en U.R.S.S. Ensuite parce que, même compte tenu de cette bipartition, l'Agence de Vienne n'a pas, et n'aura pas à échéance prévisible, les moyens d'exercer un contrôle sérieux sur le secteur civil de la production atomique d'une puissance de l'étendue des États-Unis. Au-delà de tous ces faux-semblants demeure la volonté de M. Johnson de poursuivre coûte que coûte le dialogue avec l'U.R.S.S. et d'explorer le terrain d'un ralentissement de la course aux arsenaux d'anéantissement. Les experts cependant ne se font pas plus d'illusions que lui sur les chances de cette tentative. »

Le Monde (France), 3 juillet 1968, p. 1.

Cyrille Felteau, « Dans la balance de la paix »

«...Même si on n'attache pas une valeur absolue aux ententes internationales, il faut saluer comme un bon pas vers la paix mondiale celle qui a été signée officiellement hier à Moscou, à Londres et à Washington. (...) Parmi les principales causes déterminantes de la situation actuelle, il semble bien que le coût astronomique des armements nucléaires ait pesé lourd dans la balance de la paix. On ne peut courir deux lièvres à la fois : la sécurité nucléaire totale et une lutte raisonnable à la paupérisation d'un côté comme de l'autre de ce qui reste du Rideau de Fer. Mais cet argument et d'autres n'ont pas suffi pour inciter la France et la Chine à se ranger parmi les puissances anti-nucléaires officielles. La victoire écrasante du gouvernement Pompidou ne pourra que raidir encore l'attitude de la France. Dans ces conditions et jusqu'à nouvel ordre, l'entente d'hier et celles de demain n'auront toujours qu'une valeur relative. »

La Presse (Québec, Canada), 2 juillet 1968, p. 6.

S.A., « Can Talks End the Arms Race ? »

«...Those treaties, to some observers, indicate a change of growing importance in relations between the two superpowers. Talk is heard that an "era of good feeling" is about to begin. The record, when you dig into it, tells an entirely different story. Treaties signed so far have required no concessions by the Soviets. Nothing has been given away by the Kremlin. No treaty requires on-site inspection on Russian soil. There has been no slowing at all of Russia's growing arsenal of mass annihilation. (...) Experienced diplomats in the Soviet capital insist that Russia's rulers are not yet prepared to abandon their efforts to gain greater influence and power around the world at the expense of the U.S. In Moscow it is stressed that co-operation between the U.S. and Russia will be strictly limited, as long as the Kremlin is dominated by the last of the old-time Communist leaders, deeply dedicated to Communist ideology in its most opportunistic form. »

U.S. News and World Report (États-Unis), 15 juillet 1968, p. 25.

Gouvernance et gouvernement [ 1 juillet 1968 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

États-Unis
ÉlevéLyndon B. Johnson

Russie
FaibleNikolai PodgornyAleksei Kossyguine

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1963 - 1973



février
1963
Publication du livre « The Feminine Mystique » de Betty Friedan

juillet
1963
Création de l'École militaire des Amériques

août
1963
Marche pour les droits civiques à Washington

novembre
1963
Assassinat du président américain John F. Kennedy

juillet
1964
Adoption du Civil Rights Act aux États-Unis

octobre
1964
Contestation étudiante à Berkeley

novembre
1964
Élection de Lyndon B. Johnson à la présidence des États-Unis

novembre
1964
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1964
[Résultats] Élections législatives

avril
1965
Lancement du satellite de télécommunications commercial Intelsat I (Early Bird)

août
1965
Déclenchement d'émeutes raciales dans le quartier Watts, à Los Angeles

septembre
1965
Grève des travailleurs agricoles en Californie

octobre
1965
Discours du pape Paul VI à l'Organisation des Nations unies

novembre
1965
Publication du livre « Unsafe at any speed » aux États-Unis

juin
1966
Création de la National Organization for Women

octobre
1966
Fondation du Black Panther Party for Self-Defense aux États-Unis

novembre
1966
[Résultats] Élections législatives

juillet
1967
Déclenchement d’émeutes à Détroit, aux États-Unis

janvier
1968
Manifestations du mouvement chicano

avril
1968
Assassinat du pasteur Martin Luther King à Memphis

juin
1968
Assassinat de Robert Kennedy

juillet
1968
Présentation des premiers Jeux olympiques spéciaux à Chicago

août
1968
Ouverture de la convention du Parti démocrate américain à Chicago

octobre
1968
Protestation aux Jeux Olympiques de Mexico par deux athlètes américains

novembre
1968
Élection de Richard M. Nixon à la présidence des États-Unis

novembre
1968
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1968
[Résultats] Élections législatives

juin
1969
Déclenchement d'une émeute dans le bar gai Stonewall Inn de New York

juillet
1969
Incident tragique impliquant le sénateur américain Edward Kennedy

août
1969
Présentation d'un festival musical historique à Woodstock

novembre
1969
Manifestation d'envergure à Washington contre l'intervention américaine au Viêt-nam

avril
1970
Tenue du Jour de la Terre aux États-Unis

novembre
1970
[Résultats] Élections législatives

mars
1971
Présentation du championnat mondial à la boxe entre Muhammad Ali et Joe Frazier

août
1971
Dévaluation et non-convertibilité en or du dollar

février
1972
Visite du président américain Richard Nixon en Chine

mars
1972
Publication du rapport Meadows

mai
1972
Signature d'un accord sur les armes nucléaires entre les États-Unis et l'Union soviétique (Salt I)

juin
1972
Cambriolage dans les bureaux du Parti démocrate américain (Watergate)

juillet
1972
Présentation du championnat du monde aux échecs entre Boris Spassky et Bobby Fischer

novembre
1972
Réélection de Richard M. Nixon à la présidence des États-Unis

novembre
1972
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1972
[Résultats] Élections législatives

janvier
1973
Jugement historique de la Cour suprême des États-Unis sur le droit à l’avortement

mai
1973
Lancement de la station Skylab par les États-Unis

juin
1973
Début de la visite aux États-Unis du leader soviétique Leonid Brejnev

septembre
1973
Présentation du match de la Bataille des sexes au tennis

octobre
1973
Ouverture à Vienne des négociations pour la Mutual and Balance Force Reduction


Dans l'actualité


décembre
2018
Un véritable tsunami démocrate

novembre
2018
Les États-Unis suffoquent sous la dette

novembre
2018
Le retour de Mitt Romney, républicain anti-Trump

novembre
2018
Une dangereuse transformation de la politique américaine?

octobre
2018
Charlottesville : un rassemblement suprémaciste blanc qui a fini en drame

octobre
2018
Le plus atypique de tous les présidents américains

octobre
2018
Cinquante ans plus tard: retour sur l'élection de 1968 et la présidence de Richard Nixon

septembre
2018
Au-delà du nationalisme économique de Trump

juin
2018
L'immigration : une stratégie de mi-mandat risquée des républicains

juin
2018
Le pacte faustien de Mike Pence


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016