Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

13 novembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

17 juillet 1961

Crise de Bizerte, en Tunisie

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Bizerte

Le refus de la France de quitter la base navale de Bizerte, à la demande du président tunisien Habib Bourguiba, provoque une crise. Un blocus par les Tunisiens entraîne une intervention en force des Français qui sera suivie d'un cessez-le-feu, le 23 juillet. Bizerte sera finalement évacuée par la France en octobre 1963.

L'importance stratégique de la base navale méditerranéenne de Bizerte incite la France à la conserver, même après l'indépendance de la Tunisie, en 1956. Pour la Tunisie, cette présence est un sujet épineux. Confronté à une baisse de popularité, le président Bourguiba voit dans le règlement de cette question une possibilité d'améliorer sa situation. Au printemps 1961, il demande au président Charles de Gaulle le transfert de Bizerte à la Tunisie. Les relations entre les deux pays sont difficiles, surtout à cause du support tunisien aux rebelles algériens, et la France refuse. Tunis réagit le 17 juillet en envoyant des unités paramilitaires du Néo-Destour, le parti politique tunisien, établir un blocus de la base. La France réplique le 19 en parachutant 7000 soldats d'élite appuyés par trois navires de guerre. La marine tunisienne se retire et le blocus est levé. Des bombardements ont lieu et les soldats français prennent le contrôle d'une grande partie de la ville après de violents combats. La Tunisie suspend alors ses relations diplomatiques avec la France et saisit le Conseil de sécurité des Nations unies (ONU) de la crise. Bourguiba étant considéré comme un allié de l'Occident, le secrétaire d'État américain Dean Rusk s'implique personnellement dans les négociations pour obtenir un cessez-le-feu qui est signé le 22 juillet. Les combats ont fait 1300 morts du côté tunisien et 24 du côté français. À la suite d'une résolution de l'Assemblée générale de l'ONU, la France quitte Bizerte quelques semaines plus tard. Après des négociations prolongées, et le règlement de la question algérienne, la France évacuera finalement Bizerte le 15 octobre 1963. Malgré ce règlement, les relations entre les deux pays demeureront toutefois assez tièdes.

Gouvernance et gouvernement [ 17 juillet 1961 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Tunisie
FaibleHabib BourguibaHabib Bourguiba

France
IntermédiaireCharles de GaulleMichel Debré

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1956 - 1966



mars
1956
Proclamation de l'indépendance de la Tunisie

novembre
1956
Admission à l'Organisation des Nations unies (ONU)

juillet
1961
Crise de Bizerte, en Tunisie

mai
1963
Adoption d'une réforme agraire en Tunisie


Dans l'actualité


octobre
2017
Tunisie : virage vers l'égalité

février
2015
Présidentielle tunisienne 2014 : un modèle à peaufiner

décembre
2014
La Tunisie après le printemps arabe : un portrait optimiste

novembre
2014
Démocratie et effet de remous

novembre
2014
Élections législatives en Tunisie : une victoire du parti laïc Nidaa Tounès

janvier
2011
Tunisie : révolution au parfum de démocratie ?

octobre
2007
Retour au bercail controversé pour un réfugié politique tunisien

septembre
2007
«La Cité du siècle» : développement économique moderne en Tunisie


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016