Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

23 novembre 2017

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

14 septembre 1998

Création du Groupe salafiste pour la Prédication et le Combat en Algérie

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Mokhtar Belmokhtar et Hassan Hattab fondent le Groupe salafiste pour la Prédication et le Combat (GSPC). Défenseur d'un islamisme radical, le GSPC succède au Groupe islamiste armé (GIA) comme principal mouvement terroriste en Algérie.

Entre 1994 et 1998, les principaux attentats islamistes en Algérie sont commis par le GIA. Discrédité par les massacres perpétrés à l'égard de la population civile, il est dissous au profit d'un nouveau groupe. C'est ainsi que naît en 1998 le Groupe salafiste pour la Prédication et le Combat (GSPC). Désireux de transformer l'Algérie en un État islamiste, celui-ci rejète les propositions d'amnistie du président Abdelaziz Bouteflika. L'Algérie constitue un terreau fertile pour le GSPC : les Algériens formeraient le tiers des combattants étrangers en Afghanistan et, selon les autorités américaines, ils seraient responsables en 2005 de 20% des attentats suicides en Irak. Le GSPC, qui fait des opérations au Sahel, aurait aussi des cellules liées à lui dans le delta du Niger, en plus d'hériter du réseau établi en Europe par le GIA. Cela lui permet de fournir à ses militants faux documents, refuges, ressources financières, etc. Même si les politiques d'amnistie du gouvernement algérien font baisser son nombre de combattants, le GSPC devient, après 2000, le groupe terroriste algérien le plus efficace. Au printemps 2003, il enlève 32 touristes allemands qu'il relâchera pour une rançon de $6 millions. En 2004, le groupe mène des attaques contre l'armée en Kabylie qui font une vingtaine de morts. De nouveaux chefs, résolument opposés à toute conciliation avec le gouvernement algérien, prennent la tête du GSPC en 2003 et 2004. D'autres actes terroristes, dont des assassinats, sont commis, avant que le groupe ne se dissolve en septembre 2006, et devienne le groupe Al-Qaida en Afrique du Nord.

Gouvernance et gouvernement [ 14 septembre 1998 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Algérie
FaibleLiamine ZéroualAhmed Ouyahia

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1993 - 2003



février
1995
Émeute dans la prison de Serkadji, en Algérie

novembre
1995
Élection de Liamine Zéroual à la présidence de l'Algérie

septembre
1998
Création du Groupe salafiste pour la Prédication et le Combat en Algérie

septembre
1999
Tenue d'un référendum sur la politique d'amnistie en Algérie

avril
2001
Début du « printemps noir » en Algérie


Dans l'actualité


septembre
2017
Algérie : un électorat qui brille par son absence

novembre
2015
Algérie : entre islamisme et islamisme radical, un éternel débat

janvier
2015
Algérie 2015: la fin de l'époque Bouteflika?

février
2014
La route transsaharienne est sur la bonne voie

février
2014
Un bilan économique mitigé en Algérie

novembre
2010
L'Algérie : le déclin de l'or noir

novembre
2008
Algérie : une révision constitutionnelle controversée

septembre
2007
« Touche pas à mon Algérie »


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016