Université de Sherbrooke
École de politique appliquée     Vendredi 24 octobre 2014      Accueil              
       
Pays | Statistiques | Années | Événements | Conflits | Organisations | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Valeurs | Jeux     

2 décembre 1945
Nationalisations d'entreprises en France

Texte rédigé par l'équipe de Perspective Monde,

Charles de Gaulle

Entre décembre 1945 et avril 1946, les secteurs du crédit, des ressources énergétiques et de l'assurance sont nationalisés par le gouvernement provisoire en France. Cette décision survient quelques mois après le dénouement de la guerre en Europe.

La volonté du général Charles de Gaulle de nationaliser des secteurs de l'économie française avait été exprimée dès 1942 lors d'un discours à Londres. Il justifiait alors cette politique par son ambition de restaurer le rôle central de l'État français. À la tête du gouvernement provisoire formé après la libération, de Gaulle passe aux actes. Par définition, la nationalisation consiste à transférer, par l'entremise de l'État, une entreprise du secteur privé vers le secteur public. Une première vague de nationalisations est déclenchée en décembre 1944 pour sanctionner des entreprises soupçonnées d'avoir collaboré avec l'occupant allemand durant la guerre. C'est notamment le cas du constructeur automobile Renault, nationalisé le 16 janvier 1945. Le 2 décembre 1945 marque le début d'une deuxième vague qui touche le Crédit lyonnais, le Comptoir national d'escompte de Paris, la Banque nationale pour le commerce et l'industrie et la Société générale. Pour leur part, les compagnies charbonnières, de gaz et d'électricité passent aux mains de l'État le 8 avril 1946. Plus tard en avril, 34 sociétés d'assurances sont nationalisées. La Constitution de la IVe république (27 octobre 1946), met l'accent sur le caractère essentiel de la nationalisation. Comme l'indique cet extrait du préambule : «tout bien, toute entreprise, dont l'exploitation a ou acquiert les caractères d'un service public national ou d'un monopole de fait, doit devenir la propriété de la collectivité». Une troisième vague de nationalisation aura lieu en 1948 dans les secteurs du transport terrestre, aérien et maritime.

Gouvernance et gouvernement [ 2 décembre 1945 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

France
TransitionCharles de GaulleCharles de Gaulle

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 
retrouver ce média sur www.ina.fr

Chronologie [1944 - 1950]



3 octobre 1945 Fondation de la Fédération syndicale mondiale
21 octobre 1945[Résultats] Élections législatives
24 octobre 1945Admission à l'Organisation des Nations unies (ONU)
2 décembre 1945 Nationalisations d'entreprises en France
23 janvier 1946Situation transitoire
11 avril 1946 Suppression du travail forcé en Afrique francophone
24 juin 1946Situation transitoire
2 juin 1946[Résultats] Élections législatives
13 octobre 1946 Tenue d'un référendum en France sur un projet de Constitution
10 novembre 1946[Résultats] Élections législatives
18 décembre 1946Situation transitoire
16 janvier 1947Vincent Auriol : chef d'État (investiture/assermentation)
22 janvier 1947 Paul Ramadier : chef du gouvernement (investiture/assermentation)
24 novembre 1947 Robert Schuman : chef du gouvernement (investiture/assermentation)
17 mars 1948 Signature du traité de Bruxelles
24 juillet 1948 André Marie : chef du gouvernement (investiture/assermentation)
11 septembre 1948 Antoine Henri Queuille : chef du gouvernement (investiture/assermentation)
28 octobre 1949 Georges Bidault : chef du gouvernement (investiture/assermentation)
12 juillet 1950 René Pleven : chef du gouvernement (investiture/assermentation)

 Dir: Jean-Herman Guay Faculté des lettres et sciences humaines       Version 9.6 2014    ©Tous droits protégés     Bilan du siècle   Dimension