19 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

26 juillet 1952

Décès d'Eva Peron en Argentine

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Eva Peron

Eva Peron, figure mythique du régime dirigé par son mari, le président argentin Juan Domingo Peron, décède à 33 ans des suites d'un cancer. La population, particulièrement celle des classes défavorisées, exprimera son admiration pour la disparue lors de nombreuses manifestations publiques.

Jeune comédienne issue de milieu modeste, Maria Eva Duarte rencontre, puis épouse Juan Domingo Peron -c'est son deuxième mariage- alors que celui-ci est en pleine ascension politique. Elle participe à la campagne qui lui permet d'accéder au pouvoir, en 1946, et jouit auprès de son mari d'une influence considérable. Rapidement associée à la cause des démunis (descamisados ou sans chemises) et du mouvement ouvrier péroniste, elle s'occupe de la branche féminine du Parti péroniste et met sur pied une fondation portant son nom, ce qui lui assure un contact privilégié avec la population. Sa popularité profite au régime et, en 1952, le Congrès argentin lui attribue le titre de «chef spirituel de la nation». Cet ascendant de celle qui aime se faire appeler Eva (la petit Evita) lui attire aussi des opposants. Les militaires, par exemple, font pression en 1951 afin qu'elle ne puisse accéder à la vice-présidence, un poste qui en aurait fait le successeur direct de son mari à la tête de l'État et de l'armée. Eva Peron joue un rôle actif dans la réélection de son mari, en novembre 1951. Mais la maladie qui la mine a finalement raison d'elle le 26 juillet 1952. Dans un communiqué, le gouvernement la décrit comme celle qui a «assuré la continuité de la révolution en forgeant sa liberté économique, sa souveraineté politique, sa justice sociale». Un mois de deuil national est décrété et, en hommage à la disparue, le pays fonctionne au ralenti. La colère d'une foule désireuse de voir sa dépouille, au ministère du Travail, entraîne même des débordements qui se soldent par 4 morts. Evita Peron demeurera pour les Argentins une figure mythique dont on immortalisera la vie de toutes sortes de façons (noms de ville, statues, chansons, etc.)

Gouvernance et gouvernement [ 26 juillet 1952 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Argentine
FaibleJuan Domingo Perón Sosa

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1947 - 1957



juillet
1952
Décès d'Eva Peron en Argentine

septembre
1955
Démission du président argentin Juan Domingo Peron


Dans l'actualité


novembre
2017
Le désir d'un regain économique souffle sur les élections de mi-mandat en Argentine

janvier
2017
Une première année difficile pour l'Argentine de Macri

février
2016
L'Argentine profite de l'investissement chinois pour construire des centrales nucléaires

novembre
2015
Premier tour à la présidentielle en Argentine: Kirchner contrainte de rester spectatrice

décembre
2014
L'ombre des «fonds vautours» plane sur l'Argentine

septembre
2014
Percée de l'extrême-droite en Argentine: Bandera Vecinal intègre le paysage politique

janvier
2014
Argentine : manoeuvres de la dernière chance pour la présidente et son parti

novembre
2013
Trafic d'armes à hauteur de 200 millions $ : l'ex-président argentin Carlos Menem condamné

avril
2013
Le FMI presse Buenos Aires de remettre à jour ses statistiques

novembre
2012
Argentine : le retour des Cacerolazos pour protester contre Cristina Kirchner


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019