19 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

octobre 1963

Déclenchement de la guerre des sables entre le Maroc et l'Algérie

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Ben Bella

Le Maroc exprime la volonté de récupérer des territoires qu'il possédait dans le Sud et l'Ouest de l'Algérie avant la colonisation française. Ce différend est à l'origine de la guerre des sables, un conflit de quelques semaines qui se solde grâce à la médiation de l'Organisation pour l'unité africaine (OUA) et de la Ligue arabe.

Au cours des années 1950, la France intègre à son territoire algérien les régions de Tindouf et de Bechar. Lorsqu'il accède à l'indépendance, en 1956, le Maroc veut les récupérer. Puisque ce pays sert de base à la guérilla algérienne, la France lui offre le retour de ces régions en contrepartie de sa neutralité, proposition que le roi Mohamed V refuse. Par contre, il conclut un accord avec Ferhat Abbas, dirigeant du gouvernement provisoire algérien, pour régler ce différend une fois le conflit avec la France scellé. Après l'indépendance de l'Algérie, en 1962, Abbas est toutefois remplacé par Ahmed Ben Bella, un dirigeant plus radical. L'Algérie est à ce moment plus distante de l'Occident et tiers-mondiste, alors que la monarchie marocaine reste alignée sur les États-Unis. De plus, une situation intérieure difficile en Algérie accentue les tensions en septembre 1963. En dépit d'efforts diplomatiques, des incidents frontaliers mènent au déclenchement de la guerre des sables, le 8 octobre. Le Maroc, qui a l'appui de la France, prend rapidement l'initiative. Plus fort sur le terrain, il est cependant plus isolé et vulnérable. De plus, il ne veut ni un ennemi hargneux à sa frontière, ni une guerre interminable avec lui. Le roi Hassan II cherche donc à régler le conflit rapidement. Après trois semaines de combat, l'avance marocaine est arrêtée par le début des pourparlers le 29 octobre à Bamako, au Mali. La médiation de l'empereur éthiopien Hailé Sélassié, de l'OUA et la Ligue arabe, favorise un cessez-le-feu qui est signé le 2 novembre. La guerre fait peu de victimes et pas de véritable gagnant. Malgré cela, une zone démilitarisée est établie entre les deux voisins dont les relations demeureront tendues.

Gouvernance et gouvernement [ 0 octobre 1963 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Algérie
FaibleAhmed Ben Bellainformation non-pertinente

Maroc
TransitionHassan II ben MohammedHassan II

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1958 - 1968



avril
1961
Putsch des généraux en Algérie

juillet
1962
Répression contre les harkis et les Européens en Algérie

octobre
1962
Admission à l'Organisation des Nations unies (ONU)

octobre
1963
Déclenchement de la guerre des sables entre le Maroc et l'Algérie

juin
1965
Renversement du président Ahmed Ben Bella en Algérie


Dans l'actualité


octobre
2018
Crise migratoire : l'Algérie entre immigration et émigration

septembre
2017
Algérie : un électorat qui brille par son absence

novembre
2015
Algérie : entre islamisme et islamisme radical, un éternel débat

janvier
2015
Algérie 2015: la fin de l'époque Bouteflika?

février
2014
La route transsaharienne est sur la bonne voie

février
2014
Un bilan économique mitigé en Algérie

novembre
2010
L'Algérie : le déclin de l'or noir

novembre
2008
Algérie : une révision constitutionnelle controversée

septembre
2007
« Touche pas à mon Algérie »


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016