22 août 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

janvier 2003

Répression des islamistes en Mauritanie

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

S'alignant sur les États-Unis, le gouvernement mauritanien interdit en janvier 2003 la tenue de protestations anti-américaines et de manifestations contre le conflit en Irak. En avril et mai, il procède même à l'arrestation des principaux dirigeants politiques et religieux opposés à sa politique pro-américaine.

Le 28 janvier 2003, le gouvernement mauritanien proclame l'état d'urgence dans la capitale, Nouakchott, et interdit les manifestations anti-américaines ou toute protestation contre le conflit en Irak. Le décret interdit aussi l'utilisation des mosquées pour des activités politiques, de propagande ou pour inciter les gens à la violence. Des forces sont déployées dans la capitale pour maintenir l'ordre et plusieurs écoles islamistes, financées par l'Arabie saoudite, sont fermées. Entre le 30 avril et le 5 mai, les autorités procèdent à l'arrestation de dix dirigeants du Parti de la renaissance nationale (PRN), dont le secrétaire général, Mohamed Abdallahi Ould Eya, et son assistant, Mohamed Radhy Ould Nahah. Après une longue période de détention, ils sont accusés d'avoir organisé une association non autorisée et d'avoir réorganisé le PRN, une formation qui, ironiquement, n'est bannie qu'après l'arrestation de ses dirigeants. On arrête aussi 9 dirigeants religieux (imams) à Nouakchott et à Nouadhibou, sous l'accusation d'avoir utilisé les mosquées pour endoctriner les jeunes et organiser des activités subversives. En novembre 2003, Mohamed Khouna Ould Haidallah, principal adversaire du régime à l'élection présidentielle, est arrêté deux jours avant le scrutin et accusé de fomenter un coup d'État. L'opposition persiste néanmoins et, en juillet 2003, des officiers opposés à la politique pro-américaine et pro-israélienne du régime tentent un coup d'État. Deux autres tentatives, en août et septembre 2004, se soldent également par des échecs. Elles seront suivies par une vague de répression. Le climat ne se détendra quelque peu qu'à partir de 2005, alors que le gouvernement cessera de procéder à des fouilles dans les mosquées.

Gouvernance et gouvernement [ 0 janvier 2003 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Mauritanie
FaibleMaaouya Ould Sid Ahmed TayaEl Afia Ould Mohammed Khouna

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1993 - 2016



janvier
2003
Répression des islamistes en Mauritanie

novembre
2006
[Résultats] Élections législatives

mars
2007
[Résultats] Élection présidentielle

juillet
2009
[Résultats] Élection présidentielle


Dans l'actualité


avril
2018
Le fardeau de l'esclavage persiste en Mauritanie

mars
2018
Visite du président sénégalais en Mauritanie en période de tension

septembre
2009
Élections en Mauritanie : un coup d'État légitimé par les urnes?

mars
2007
Premier tour de la présidentielle en Mauritanie

février
2007
Vers la fin d'une transition politique en Mauritanie

novembre
2006
Mauritanie : en route vers la démocratie


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019