20 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

30 août 2009

Élection au Japon du Parti démocratique de Yukio Hatoyama

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Yukio Hatoyama

Le Parti démocratique (PD) remporte une victoire historique au Japon en obtenant 308 des 480 sièges à la Chambre basse. Ce résultat lui permet de déloger du pouvoir le Parti libéral démocratique (PLD), formation qui domine la vie politique japonaise depuis les années 1950.

Le Japon est durement atteint par la crise qui secoue l'économie mondiale en 2008 et 2009. Un taux de chômage de plus de 5%, ce qui est élevé au Japon, le ralentissement de l'économie et le gonflement de la dette accentuent la grogne à l'endroit du gouvernement du PLD que dirige Taro Aso. En poste depuis septembre 2008, celui-ci tente d'endiguer le mécontentement de la population, mécontentement auquel le chef du PD, Yukio Hatoyama, cherche à répondre en proposant une bonification de certains programmes sociaux et une relance par la consommation qu'il compte financer en sabrant notamment dans les dépenses inutiles de l'État. Il obtient les résultats escomptés le 30 août alors que, pour la première fois, les Japonais accordent une majorité au PD à la Chambre basse, avec 308 sièges sur 480. Le PLD plafonne pour sa part à 119 sièges, un creux historique qui incite le premier ministre sortant, Taro Aso, à annoncer qu'il démissionnera. Cet échec met fin à une série victorieuse pour le PLD aux législatives qui remontait aux années 1950. En contrôle de la Chambre basse et du Sénat, le PD se retrouve maintenant en position pour réaliser son programme. Les observateurs s'entendent toutefois pour dire que Hatoyama, qui descend d'une prestigieuse famille politique, a profité essentiellement d'un vote de protestation à l'endroit du PLD et qu'il devra faire face à des défis de taille (situation économique, crise de la natalité, etc.) Au niveau des relations extérieures, plusieurs s'interrogent également sur la forme que prendra la volonté du futur premier ministre d'exprimer une plus grande autonomie face aux Etats-Unis, que Hatoyama considère tout de même comme l'allié du Japon.

Résultats du scrutin

Dans les médias...


Michel de Grandi, « Le Japon après le séisme politique »

«...Immobile le Japon ? Allons donc. L'Archipel, pourtant réputé lisse et consensuel, vient de se livrer à un bouleversement politique parmi les plus brutaux et les plus radicaux de son histoire contemporaine. Les électeurs, en congédiant de façon humiliante le parti conservateur après un règne de plus de cinquante ans, ont clairement dit leur choix pour un autre projet de société, a priori plus égalitaire. Le programme du Parti démocrate du Japon l'a promis : les familles vont être mieux traitées, les pauvres moins démunis et l'argent public moins gaspillé aussi. Mais une bonne campagne ne suffit pas à faire une bonne politique. Après avoir fait rêver, le Parti démocrate va devoir rassurer, contenter, aider. (...) Le pays a été parmi ceux du G7 le plus durement touchés par la crise mondiale, conséquence d'une politique de croissance essentiellement tournée vers l'exportation. En prenant le contre-pied des conservateurs, le PDJ de Yukio Hatoyama a fait mouche. Le plus dur reste à faire. Il va devoir conduire le changement promis dans un contexte où l'endettement cumulé du pays correspond, environ, à deux années de création de richesses. La partie est loin d'être gagnée. »

Les Échos (France), 1e septembre 2009, p. 14.

Frédéric Koller, « Les Japonais plébiscitent le changement »

«...L'homme du changement sera Yukio Hatoyama, chef du PJD et futur premier ministre. Ou plutôt il devrait l'être. Car beaucoup en doutent encore. Comment cet héritier de l'une des plus prestigieuses dynasties politiques du pays pourrait-il rompre avec les habitudes? Comment cet homme présidant un parti fourre-tout, alliage d'ex-membres du PLD, de socialistes et d'indépendants, pourra-t-il imposer une ligne cohérente à ses troupes? Comment, enfin cet ingénieur de 62 ans, descendant par ailleurs du fondateur du fabricant de pneus Bridgestone, parviendra-t-il à se dégager de l'ombre du véritable stratège du parti, Ichiro Ozawa, un redoutable politicien écarté de la tête du parti à la veille de l'élection pour un scandale financier? Cela fait beaucoup d'interrogations pour un homme que les médias locaux ont pris l'habitude de surnommer le « Kennedy japonais » en référence à la saga familiale dont il est l'héritier. »

Le Temps (Suisse), 31 août 2009.

Serge Truffaut, « Fin de partie »

«...l'ampleur de la défaite d'une formation qui a dominé le pays pendant près de soixante ans laisse présager la mise en berne du système-1955. De quoi s'agit-il? Les élus et une très puissante fonction publique ont géré le Japon main dans la main sans discontinuer. Chaque fois qu'un premier ministre succédait à un autre, les mandarins de l'administration augmentaient leurs pouvoirs. De sorte qu'aujourd'hui, la puissance de ces derniers est sans égal dans les démocraties. Tant et aussi longtemps que les élus adoptaient des lois encourageant l'essor économique et que les seconds prenaient des mesures propres à favoriser une juste répartition des richesses, le système-1955 n'était pas remis en question. Mais voilà, depuis que la deuxième puissance commerciale du monde n'est plus en mesure d'aligner des croissances soutenues du PIB, le système s'avère inopérant. En accordant une forte majorité au PDJ, les citoyens ont fait résonner l'écho de leur ras-le-bol. Les chefs de cette formation l'ont si bien entendu qu'ils se sont engagés à redonner la préséance aux pouvoirs exécutif et législatif aux dépens bien sûr des bureaucrates. »

Le Devoir (Québec, Canada), 1e septembre 2009, p. A6.

Coco Masters, « Japan's Elections »

«...Modern Japan is not known for embracing radical change. But in elections to the lower house of Japan's parliament on Aug. 30, voters swept out of power the Liberal Democratic Party (LDP), which had ruled Japan for all but 11 months of the past half-century. (...) DPJ leader Yukio Hatoyama, who will be voted in as Prime Minister later this month, said the election represented « the first-ever proper change in government in the history of our constitutional politics. » He leads a party cobbled together from groups united in not much more than their opposition to the LDP; it has no obvious coherent ideology of its own. Though there are a number of old heads in the party - its eminence grise, former LDP minister Ichiro Ozawa, has been a player in Japanese politics for 30 years - no fewer than 46% of its Diet members will be first-time parliamentarians. But voters were prepared to take a chance on the new team, hoping it will have fresh ideas to address Japan's protracted economic malaise and growing social ills. »

Time (États-Unis), 14 septembre 2009, p. 14.

Gouvernance et gouvernement [ 30 août 2009 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Japon
ÉlevéAkihito (Tsugu-no-miya)Taro Aso

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 2004 - 2016



septembre
2005
Élection d'un gouvernement libéral-démocrate majoritaire au Japon

septembre
2005
[Résultats] Élections législatives

août
2009
Élection au Japon du Parti démocratique de Yukio Hatoyama

août
2009
[Résultats] Élections législatives

mars
2011
Séisme dévastateur au Japon

décembre
2012
Élection au Japon du Parti libéral démocrate de Shinzo Abe

décembre
2012
[Résultats] Élections législatives

décembre
2014
Réélection au Japon du Parti libéral démocrate de Shinzo Abe

décembre
2014
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


février
2019
Japon : la population nippone pourrait disparaître d'ici 1000 ans

novembre
2018
La peine de mort au Japon : une violation des droits de la personne?

octobre
2017
Tokyo face à plusieurs défis pour les Jeux olympiques

octobre
2017
JEFTA : la réponse euro-japonaise à l'isolationnisme

février
2017
Sommet Russie-Japon : l'économie avant la paix

janvier
2017
Japon : du pain sur la planche pour Murata à la tête de l'opposition

septembre
2016
Les élections japonaises : une ouverture vers une révision constitutionnelle

septembre
2016
Japon : une relance économique risquée

février
2016
Fukushima, Japon : les fantômes du passé ressurgissent

octobre
2015
Le règne d'Ahikito : l'empereur moderne


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016