20 septembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

21 août 2010

Tenue d'élections législatives en Australie

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Julia Gillard

Un suspense entoure les élections fédérales australiennes au terme desquelles le Parti travailliste (PTA) et la coalition de centre droit, formée du Parti national et du Parti libéral, se retrouvent nez à nez. L'appui d'un député des Verts et de quelques indépendants fera finalement pencher la balance en faveur du PTA et de la première ministre Julia Gillard.

En remportant les élections législatives de 2007, Kevin Rudd avait permis aux travaillistes de mettre fin à un passage de 11 années dans l'opposition. Le mécontentement à son endroit se manifeste toutefois de façon de plus en plus aiguë en 2010, incitant le PTA à exiger son départ. Celui-ci se confirme au mois de juin. C'est une de ses ministres, Julia Gillard, qui lui succède alors à la tête du parti et du gouvernement, une première en Australie. Cette parlementaire expérimentée, élue pour la première fois en 1998, s'avère rapidement plus populaire que celui qui est à la tête de la coalition de centre droit, l'ancien ministre de la Santé Tony Abbott. Malgré cela, les sondages révèlent que les intentions de votes sont très partagées à l'approche des élections législatives du 21 août 2010. De fait, le PTA et la coalition se retrouvent alors nez à nez, avec chacun 72 sièges, ce qui laisse reposer la formation du prochain gouvernement sur les épaules des six autres élus : 4 indépendants, 1 Vert et 1 député d'un parti régionaliste. C'est la première fois que l'Australie se retrouve devant cette situation depuis 1940. Les jours qui suivent sont marqués par des tractations et de nombreuses spéculations. Elles prennent fin au début de septembre avec la formation d'un gouvernement travailliste, dirigé par Julia Gillard, qui est appuyé par le député des Verts et trois indépendants. La situation de la nouvelle première ministre, que l'on assermente le 14 septembre, reste cependant fragile. Au cours de son mandat, Gillard s'engage à faire de l'économie et de l'adoption de certaines mesures environnementales les priorités de son gouvernement.

Pour en savoir plus: Premier discours de la nouvelle première ministre d'Australie

Résultats du scrutin

Dans les médias...


Stéphane Bussard, « Le non-choix des électeurs australiens »

«...Politiquement, le « coup » de Julia Gillard était risqué. En prenant les rênes du pays, elle était très attendue sur la politique qu'elle entendait mener, notamment dans le domaine de la lutte contre le réchauffement climatique. Après trois échecs devant le Sénat, Kevin Rudd avait abandonné son projet de loi sur la réduction des gaz à effet de serre au lieu de dissoudre le parlement. Face à des Australiens préoccupés par les effets du climat, Julia Gillard n'a pourtant rien proposé de concret, se contentant d'annoncer la création « d'assemblées de citoyens » et de renvoyer la discussion sur un projet de loi à 2013. Par ailleurs, la première femme première ministre d'Australie n'avait que quatre semaines pour mener campagne, un temps jugé trop court. Le règne des travaillistes pourrait n'avoir duré que trois ans. Ils avaient pourtant réussi en 2007 à revenir au pouvoir après onze ans de gouvernement libéral-conservateur. Preuve que les manoeuvres travaillistes n'ont pas été du goût de l'électorat, plus de 600 000 bulletins ont été blancs ou nuls dans un pays où voter est une obligation. La vraie bonne nouvelle d'Australie, c'est peut-être l'élection du premier Aborigène et du premier musulman...»

Le Temps (Suisse), 7 septembre 2010.

Gérard Thomas, « La chef du Labour refuse un vote bis en Australie »

«...En fait, les électeurs ont sanctionné la rudesse avec laquelle Julia Gillard, 48 ans, avait évincé, fin juin, Kevin Rudd de la tête du Parti travailliste. L'ancien Premier ministre, arrivé au pouvoir en 2007, contesté notamment à cause d'un projet de taxe sur les superprofits des groupes miniers, conservait un fort degré d'estime dans l'opinion. Il avait su, par quelques décisions symboliques, s'attirer les faveurs des Australiens. Son premier acte officiel avait été de signer le protocole de Kyoto sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Un an plus tard, dans un discours solennel, il s'excusait auprès des Aborigènes, peuple autochtone, des maltraitances subies. Sous sa gouvernance, l'Australie a également traversé sans encombre la récente crise économique. Vice-Première ministre de Kevin Rudd, Julia Gillard avait mis en avant ces bons résultats. La défaite personnelle qui lui a été infligée dans les urnes requinque des conservateurs qui souhaitent couper dans les dépenses publiques et « stopper les bateaux » de demandeurs d'asile afghans ou sri-lankais. »

Libération (France), 1er septembre 2010, p. 8.

Gouvernance et gouvernement [ 21 août 2010 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Australie
ÉlevéQuentin BryceJulia Gillard

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 2005 - 2016



novembre
2007
Élection en Australie du Parti travailliste de Kevin Rudd

novembre
2007
[Résultats] Élections législatives

août
2010
Tenue d'élections législatives en Australie

août
2010
[Résultats] Élections législatives

septembre
2013
[Résultats] Élections législatives

juillet
2016
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


février
2019
2018 : une année de sécheresse en Australie

novembre
2018
Emmanuel Macron en Australie : vers une nouvelle alliance

mars
2018
Complexe minier Carmichael en Australie : l'exploitation à tout prix

janvier
2018
Les unions entre conjoints de même sexe désormais reconnues en Australie

novembre
2017
Australie : la saga des «Citizenship Seven» ravive les débats sur l'interprétation constitutionnelle

octobre
2017
Le parti politique One Nation : faire campagne sur le racisme en Australie

mars
2017
Un avenir incertain pour la Grande Barrière de corail

février
2016
Augmentation du salaire minimum : une initiative bénéfique?

février
2016
L'Australie et le PTP : victoire à l'internationale, lutte à l'interne

janvier
2016
L'Australie : un pays qui n'a pas bonne mine


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019