20 août 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

31 octobre 2011

Atteinte du cap des 7 milliards d'habitants sur la Terre

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Danica May Camacho

Selon des estimations des Nations unies (ONU), la population mondiale atteindrait un nouveau sommet le 31 octobre 2011 avec 7 milliards d'habitants. Un ralentissement marqué au niveau du taux de fécondité incite les démographes à croire que le prochain milliard ne sera franchi qu'aux environs de 2025.

C'est en octobre 1999 que, selon les calculs de l'ONU, la population mondiale aurait atteint les 6 milliards d'habitants. Douze ans plus tard, en octobre 2011, cette organisation salue symboliquement la naissance d'une petite fille philippine, Danica May Camacho, considérée comme le 7 milliardième être humain sur la surface du globe. Elle voit le jour dans le continent le plus peuplé, l'Asie comptant 60% de la population mondiale, dont les deux meneurs mondiaux sur le plan démographique : la Chine et l'Inde. La croissance de ces deux pays est cependant au ralenti, notamment la Chine qui continue d'observer la politique de l'enfant unique. La progression la plus importante est observée du côté de l'Afrique sub-saharienne, dont la situation contraste avec celle du monde occidental où la croissance est faible et où l'on observe un vieillissement significatif de la population. Sur l'ensemble de la Terre, l'espérance de vie se situerait d'ailleurs autour de 69 ans. D'autre part, le taux de fécondité est nettement à la baisse, passant de 5 enfants par femme à environ 2,5 entre 1950 et 2011. Avec une croissance d'environ 78 millions d'êtres humains par année, il faudrait donc, selon les prévisions, attendre 2025 avant que le cap des 8 milliards soit dépassé. Plusieurs hypothèses sont toutefois formulées afin de tenir compte d'éléments impondérables qui, comme ce fut le cas dans le passé, risquent d'influencer cette évolution. L'annonce de ce nouveau sommet démographique est à l'origine de nombreuses réflexions et d'une foule de reportages dans la presse mondiale. Ils relancent le débat sur la capacité de la planète à nourrir tous ses futurs habitants, habitants dont la consommation en ressources de toutes sortes soulève aussi de profondes inquiétudes.

Dans les médias...


Jean-Pierre Guengant, « L'avenir de la population mondiale est en Afrique »

«...Les Nations unies nous annoncent que la population mondiale vient de dépasser aujourd'hui même les 7 milliards d'habitants. On répète à l'enviqu'elle est en cours de stabilisation et qu'elle atteindra 10 milliards en 2100. En fait, les projections démographiques de l'ONU font l'hypothèse d'une convergence à long terme de tous les pays du monde vers 2,1 enfants par femme, soit le niveau de remplacement des générations. La stabilisation annoncée n'est donc que la traduction de cette hypothèse. Mais la fécondité pourrait baisser plus ou moins rapidement. Dans le premier cas, la population continuerait de croître et atteindrait 16 milliards en 2100. Dans le second, après un maximum de 8 milliards, elle commencerait à décroître et serait de 6 milliards en 2100. Ces trajectoires différentes sont le reflet de la diversité démographique du monde. D'un côté, 40% de la population mondiale vit dans des pays développés et en développement (notamment dans les pays émergents), où la fécondité est faible et n'assure plus le renouvellement des générations. A l'autre extrême, 20% de la population mondiale vit dans des pays où la fécondité reste forte. Il s'agit surtout des pays d'Afrique subsaharienne, notamment ceux qui sont classés comme « moins avancés ». »

Libération (France) 31 octobre 2011, p. 20.

Frédéric Julien, « Quelles ressources pour 7 milliards d'êtres humains ? »

«...Faut-il cette année convier le monstre de la surpopulation à la fête d'Halloween ? La question se pose alors que les Nations unies ont annoncé qu'au 31 octobre le genre humain franchirait la barre des 7 milliards de représentants. Il y a bien là un potentiel de frayeur : peut-être les Terriens deviennent-ils trop nombreux pour leur planète, certes accueillante, mais aux ressources limitées. Peut-être. Tout dépend d'une autre vilaine créature, autrement plus terrifiante : la surconsommation. Ultimement, l'impact environnemental de l'être humain dépend du niveau de sa consommation de ressources naturelles et de sa production de déchets. Schématiquement, on peut se représenter cet impact comme étant fonction de deux variables : le nombre de consommateurs, et la consommation effectuée par chacun de ceux-ci. Toutes choses étant égales par ailleurs, une plus grande population ou une population de consommateurs plus gourmands signifie donc un plus grand impact environnemental. Voilà donc les deux grands leviers avec lesquels jouer si l'on souhaite limiter la dégradation de l'écosystème planétaire. Or c'est la gourmandise des consommateurs plutôt que leur nombre qui représente le principal défi écologique de notre temps. »

Le Monde (France), 2 novembre 2011, p. 17.

Jean-Pierre Robin, « Libres échanges »

«...Ils n'étaient qu'un milliard en 1800, estiment aujourd'hui les historiens. À l'horizon de dix, vingt, voire trente ans les projections paraissent assez fiables : la plupart des hommes et des femmes qui vivront alors sont déjà nés, on peut estimer sans trop d'erreur la part de ceux qui ne seront plus en vie, tout comme le nombre des naissances à venir. Au-delà c'est le brouillard. Les Nations unies viennent de publier leurs scénarios alternatifs de population mondiale pour la fin du siècle, allant de 6 milliards à plus de 15 milliards en 2100. Les démographes ne cachent pas leur étonnement devant la chute vertigineuse de la fécondité en Asie de l'Est, qui a commencé dans les années 1960 et 1970. À l'inverse l'essor démographique de l'Afrique, malgré l'épidémie de sida, surprend tout autant les experts. L'ONU n'exclut pas que la population africaine avoisine les 3,4 milliards en 2100. S'« il n'est de richesses que d'hommes », selon la formule célèbre, l'étendard de tous les populationnistes, l'Afrique serait le prochain eldorado. Il faudra être bon danseur pour ne pas se marcher sur les pieds. »

Le Figaro (France), 31 octobre 2011, p. 24.

Bernard Descôteaux, « Tous citoyens de la même planète »

«...Faut-il se réjouir de tous ces progrès et célébrer la vie... ou faut-il plutôt s'inquiéter devant le spectre de la surpopulation? On ne peut, bien sûr, demander à l'homme, entendu ici comme genre, de renoncer à la vie. La reproduction est de l'ordre de l'instinct de l'animal que nous sommes. Cet instinct peut se contrôler, comme tente de le faire la Chine, mais le danger ne vient pas tant de la reproduction que du comportement de ces humains qui ont en partage une planète de plus en plus petite et de plus en plus fragile. (...) De quoi donc sera fait demain le quotidien de neuf milliards de Terriens? Les experts nous proposeront des réponses rassurantes. Mieux vaudrait toutefois commencer à chercher la réponse en nous-mêmes en interrogeant nos comportements. Tous, nous sommes des individus à la recherche d'un bien-être matériel. Pour les uns, cela consiste à tenter d'assurer ses besoins de base élémentaires. Pour d'autres, c'est consommer, parfois à outrance. Le bonheur que peut nous procurer l'atteinte de ce bien-être pourrait être éphémère si nous ne nous préoccupons pas de celle qui nous nourrit, nous chauffe, nous éclaire. La Terre, c'est notre maison. Elle est fragile. Il faut l'aimer, la respecter et la protéger si nous voulons être toujours plus nombreux. Sinon, elle pourrait se révolter. Déjà, elle nous donne des signes de fatigue. »

Le Devoir (Québec, Canada), 31 octobre 2011, p. C1.

Gouvernance et gouvernement [ 31 octobre 2011 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Philippines
IntermédiaireBenigno Aquino IIIposte aboli

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 2006 - 2016



mai
2010
[Résultats] Élection présidentielle

octobre
2011
Atteinte du cap des 7 milliards d'habitants sur la Terre

novembre
2013
Passage du typhon Haiyan sur les Philippines

mai
2016
Élection de Rodrigo Duterte à la présidence des Philippines

mai
2016
[Résultats] Élection présidentielle

mai
2016
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


février
2019
L'échec « caché » du référendum philippin

février
2019
Rencontre entre Xi Jinping et Rodrigo Duterte : la renaissance des relations sino-philippines

septembre
2018
Duterte réussit à écarter une autre adversaire aux Philippines

octobre
2017
Philippines : lutter contre la drogue ou contre les droits humains?

février
2017
Philippines : la lutte controversée de Duterte contre la drogue

janvier
2016
L'économie des Philippines : une pente ascendante en 2015

septembre
2014
Philippines : le début d'une ère nouvelle

octobre
2011
Une paix possible entre le gouvernement philippin et le MILF ?

septembre
2009
Décès d'un emblème de la démocratie aux Philippines

novembre
2007
Libération d'un ex-président philippin condamné à perpétuité


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019