24 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

27 juin 1997

Entente mettant un terme à la guerre civile au Tadjikistan

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Emomalii Rahmon

Le président tadjik, Emomali Rahmon, et le meneur de l’Opposition tadjike unie (OTU), Sayyid Abdullah Nuri, sont réunis à Moscou afin de signer une entente visant à mettre fin à la guerre civile affectant le Tadjikistan depuis mai 1992. Selon les estimations, ce conflit aurait fait entre 50 000 et 100 000 morts et plus de 1 million de déplacés.

Des protestations contre le pouvoir apparaissent avant la proclamation d’indépendance du Tadjikistan, en septembre 1991, et l’effondrement de l’Union soviétique, en décembre de la même année. L’élection à la présidence de Rakhmon Nabiyev du Parti communiste lors des premières élections libres, le 24 novembre 1991, ajoute au mécontentement. L’opposition réunit des réformistes libéraux et des islamistes, mais elle provient aussi de tensions régionales qui s’expriment à l’endroit des dirigeants. Après des combats meurtriers, une place est faite à l’opposition en mai 1992 au sein d’un gouvernement de coalition. En septembre, Nabiyev est pressé sous la menace de quitter le pouvoir. Après une courte transition, Emomali Rahmonov devient l’homme fort du régime, marquant le passage de la vieille élite politique de la ville de Leninabad, dans le nord du pays, à celle de Kulob, au sud de la capitale, Douchanbé. Les affrontements se poursuivent. Appuyé par Moscou, Rahmonov se livre à une sévère répression envers l’opposition, dont plusieurs membres sont regroupés à partir de 1993 au sein de l’Opposition tadjike unie (OTU), ainsi que des groupes ethniques, comme les Gamiris et les Parmis. En tout, cette guerre civile fera plusieurs dizaines de milliers de morts et des centaines de milliers de réfugiés, dont certains prennent la route de l’Afghanistan. Les Nations unies, avec d’autres pays de la région, activent le processus de paix à partir de 1994. Un cessez-le-feu est conclu en décembre 1996. Il faut toutefois attendre le 27 juin 1997 avant qu’une entente soit signée à Moscou entre le président Rahmonov et Sayyid Abdullah Nuri, un représentant de l’OTU. Elle prévoit un nouveau partage du pouvoir avec une participation de membres de l’OTU au sein du gouvernement. Des conflits persisteront au Tadjikistan, mais sans atteindre l'intensité de la guerre civile de 1992-1997.

Gouvernance et gouvernement [ 27 juin 1997 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Tadjikistan
FaibleImomali Sharipovich RakhmonovYakhyo Azimov

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1987 - 2007



septembre
1991
Proclamation d'indépendance du Tadjikistan

mars
1992
Admission à l'Organisation des Nations unies (ONU)

juin
1997
Entente mettant un terme à la guerre civile au Tadjikistan


Dans l'actualité


janvier
2019
Le Tadjikistan : le pays le plus pauvre de l'ex-URSS

février
2015
Tadjikistan : nouveau test pour une démocratie de porcelaine

janvier
2010
Un séisme fait près de 10 000 sans-abri au Tadjikistan

novembre
2006
Emomali Rakhmonov réélu pour un troisième mandat à la tête du Tadjikistan


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016