11 décembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

19 septembre 2017

Tremblement de terre dévastateur au Mexique

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Le Mexique est secoué par deux tremblements de terre d’envergure en l’espace de 12 jours. Le premier, le 7 septembre, est le plus puissant à survenir depuis 1985. Le deuxième, le 19 septembre, est moins violent, mais plus meurtrier à cause de sa proximité avec les milieux urbains. Les deux combinés font plus de 400 morts et des milliers de blessés.

Le 7 septembre, le golfe de Tehuantepec est secoué par un violent tremblement de terre d’une intensité de 8,1 sur l’échelle de Richter. On ressent le séisme sur la côte sud du Mexique, à proximité du golfe. Il est aussi ressenti jusque dans la capitale, Mexico. C’est toutefois l’État du Chiapas qui est le plus affecté. Une alerte de tsunami est déclarée alors que des vagues importantes frappent la côte. Selon les autorités, il s’agirait d’un des tremblements de terre les plus puissants de l’histoire du pays et du plus intense dans le monde à date en 2017. L’état d’urgence est proclamé, alors que les infrastructures sont mises à mal et que plus de 40 000 maisons auraient été endommagées. Le Mexique doit également composer avec Katia, un ouragan de catégorie 1 qui touche la côte au nord de Tecolutla avant de perdre son intensité. Les Mexicains ne sont pas au bout de leur peine. Le 19 septembre, jour de mémoire rappelant le violent tremblement de terre de 1985, un autre séisme frappe le pays. D’une intensité de 7,1, il fait des dégâts dans plusieurs États et dans Mexico. Une fois de plus, les infrastructures écopent, dont l’approvisionnement en électricité, et des dizaines de bâtiments tombent, surtout parmi les plus vieux. Cette fois, il y a aurait 361 morts, dont 186 à Mexico, et en tout plus de 6 000 blessés. Des troupes sont déployées et de l’aide est acheminée aux familles des victimes. Des secours sous différentes forme viennent de l’extérieur du pays, le monde entier étant informé de cette séquence d’infortunes frappant le Mexique.

Dans les médias...


Frédéric Saliba, « Au Mexique, distribution de vivres après le très puissant séisme »

«...Face à l'urgence, la société civile se mobilise dans les grandes villes du pays, dont Mexico. Le célèbre peintre Francisco Toledo, originaire de Juchitan, a monté un collectif d'artistes et d'intellectuels pour récolter des dons. « Nous envoyons des aliments mais aussi des casseroles et du charbon pour que les sinistrés cuisinent entre voisins », explique M. Toledo, joint par téléphone. Sur place, c'est son assistante, Ana Hernandez, qui gère l'approvisionnement de 21 cuisines communautaires installées dans les rues. « La population doit s'organiser pour pallier la corruption et le clientélisme », justifie cette trentenaire, qui pense que « la crise ne fait que commencer. Le président, Enrique Peña Nieto, multiplie les déplacements dans les Etats d'Oaxaca et du Chiapas. Vendredi 15 septembre, il a revu à la baisse le nombre des sinistrés : ils seraient 100 000 dans l'Oaxaca et non 800 000, comme annoncé précédemment. Mais Mme Hernandez ne le croit pas, en regard de l'ampleur des dégâts. Or ce recensement est crucial pour débloquer la totalité des 312 millions d'euros du fonds des désastres naturels et des 125 millions d'euros d'une assurance souscrite par le gouvernement permettant de lancer la reconstruction. Les autorités aideront-elles tous les sinistrés à retrouver leur toit? La question est sur toutes les lèvres à Juchitan, épicentre de la détresse d'une région où sept habitants sur dix vivent en dessous du seuil de pauvreté. »

Le Monde (France), 19 septembre 2017, p. 6.

Emmanuelle Steels, « À Mexico, une incroyable solidarité »

«...« Ils ont cru que c'était un autre exercice d'évacuation. » Les enfants étaient drillés: à peine deux heures plus tôt, ils avaient pris part à l'exercice annuel de simulation de tremblement de terre organisé à Mexico chaque 19 septembre, la date anniversaire du séisme de 1985. (...) Le bilan était alors beaucoup plus lourd, et toujours pas connu avec précision aujourd'hui, même si l'on parle de 10 000 morts. La date est désormais doublement maudite. Et le traumatisme est aussi vif qu'utile. L'agilité des habitants de la mégalopole à l'heure d'évacuer les édifices est impressionnante. A la moindre vibration, tout Mexico se retrouve dans la rue. Ce qui explique que certains immeubles se soient effondrés sans personne à l'intérieur. Beaucoup de familles, se souvenant des leçons de 1985, rechignent à regagner leur foyer. « Nous allons rester ici ou chercher un refuge, nous avons trop peur de rentrer chez nous », explique un homme, à la nuit tombée, près de sa voiture où est rassemblée sa famille et d'où les nouvelles du séisme font grésiller la radio. Plus tard, les autorités de la ville publieront la liste des refuges destinés à accueillir la population. Passer la nuit dehors, pour aider, déblayer des décombres, prendre soin des siens, et éviter d'être surpris au lit par d'éventuelles répliques... C'était la première d'une longue série de nuits sans sommeil auxquelles Mexico se prépare. »

Le Temps (Suisse), 21 septembre 2017, p. 8.

Gouvernance et gouvernement [ 19 septembre 2017 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Mexique
IntermédiaireEnrique Pena Nieto

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 2012 - 2016



juillet
2012
Élection d'Enrique Pena Nieto à la présidence du Mexique

juillet
2012
[Résultats] Élection présidentielle

juillet
2012
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


novembre
2019
Les opioïdes au Mexique : des victimes parmi les responsables?

novembre
2019
Le Mexique débordé face à la crise migratoire du Triangle du Nord

septembre
2019
L'effet AMLO se fait attendre au Mexique

janvier
2019
Mexique : le PRI en chute libre

octobre
2018
Mexique et États-Unis : gagnant-gagnant?

septembre
2018
Mexique : des débats révélateurs des préoccupations citoyennes

mars
2018
Retour en force au Mexique : à la conquête d'une présidence autrefois « volée »

octobre
2017
Réouverture de l'ALENA : match nul pour le Mexique

novembre
2016
La « révolution en herbe » des Amériques : vers une libéralisation du cannabis au Mexique

novembre
2015
Le pétrole mexicain : une réforme énergétique nécessaire ?


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019