22 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

12 novembre 2017

Tremblement de terre dévastateur en Iran

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Une collision des plaques arabique et eurasienne crée une secousse sismique d’une intensité de 7,3 sur l’échelle de Richter en territoire iranien, près de la frontière avec l’Irak. Ce tremblement de terre, le plus meurtrier dans le monde en 2017, cause plus de 400 morts et laisse plus de 70 000 personnes sans toit.

Le 12 novembre 2017 à 21 heures, un séisme de forte intensité frappe la province de Kermanshah en Iran, près de la frontière avec l’Irak. Cette région a déjà connu d’autres tremblements de terre dans le passé. Les secousses sont ressenties très loin, même dans des pays comme les Émirats arabes unis ou la Turquie, mais ce sont les villes du Kermanshah, comme Sarpol-e-Zahab, qui sont touchées le plus durement. En tout, on estime le nombre de victimes à plus de 400, la grande majorité en Iran et une dizaine de cas en Irak. De plus, 12 000 maisons auraient été détruites et un nombre encore plus grand endommagées. En tout, 70 000 personnes seraient sans domicile, alors que les nuits sont particulièrement froides. L’hôpital d’Eslamabad est également affecté sévèrement, ce qui ajoute à la détresse de la population qui tente de retrouver des gens encore vivants dans les décombres. Plusieurs pays et organisations offrent leur aide à l’Iran. Les autorités du pays ont toutefois de la difficulté à intervenir efficacement, notamment parce que plusieurs routes sont difficilement praticables. Une journée de deuil est décrétée. Le président Hassan Rouhani se déplace pour l’occasion et s’engage à secourir les sinistrés. Il promet aussi de faire une enquête afin de déterminer pourquoi des maisons plus vieilles ont supporté les chocs, alors que des projets domiciliaires effectués sous son prédécesseur, Mahmoud Ahmadinejad, en ont été incapables.

Dans les médias...


S.A., « Séisme meurtrier à la frontière Iran-Irak »

«...Cette catastrophe tombe après un mois et demi de crise entre le gouvernement central irakien et sa région autonome du Kurdistan, qui a organisé un référendum d'indépendance malgré l'opposition farouche de l'État central et de ses voisins. L'épicentre se trouve à l'extrémité sud-est des territoires contrôlés par les Kurdes d'Irak, dans la région de Halabja, ville symbole de la répression du régime de Saddam Hussein - 5 000 civils kurdes y avaient été tués en 1988 par un bombardement au gaz. Paradoxalement, cette région a peu voté en faveur du référendum le 25 septembre. Bien que les négociations entre Erbil et Bagdad soient à l'arrêt depuis le 29 octobre, le premier ministre irakien, Haïdar Al Abadi, a promis hier l'aide du gouvernement central: « J'ai donné l'ordre aux équipes de la défense civile et des agences humanitaires et de santé de faire tout leur possible pour fournir leur assistance à nos citoyens », a-t-il déclaré sur les réseaux sociaux. La Turquie, qui s'est liguée avec l'Irak contre le référendum, a envoyé un avion d'aide médicale et humanitaire, qui a atterri à l'aéroport de Souleymaniyé - pourtant fermé aux vols internationaux, suite au référendum. L'occasion d'une détente régionale sur le dossier kurde? »

La Croix (France), 14 novembre 2017, p. 9.

AFP, « Séisme en Iran : l’amertume monte parmi les sinistrés »

«...Comme de nombreux habitants de cette zone majoritairement kurde interrogés par l'AFP, le jeune homme se plaint de la désorganisation de l'aide et du retard dans la distribution de tentes et d'eau alors que des dizaines de milliers de personnes se retrouvent sur le carreau. Comme d'autres, il accuse "des gens malhonnêtes" venus de zones non touchées par le séisme de détourner les vivres et biens de première nécessité destinés aux sinistrés. Venu conforter la population de Sar-e Pol-e Zahab et des environs, le président iranien Hassan Rohani a loué mardi "la fraternité" et l'entraide dont ont fait preuve les habitants eux-mêmes dans un premier temps, et "toute la population iranienne". "Nous ne vous laisserons pas seuls !" a-t-il promis. Mais dans un jardin public de la ville transformé en camping, Shima Maryami Kiani, 24 ans, s'inquiète pour elle-même et son enfant de trois ans: "Ce dont nous avons besoin, c'est d'une tente et de couvertures pour pouvoir passer la nuit", dit-elle. Cité par l'agence iranienne Tasnim, le ministre de la Santé Hossein Ghazizadeh Hashemi a reconnu que "la distribution (de l'aide) n'était pas assurée correctement" et devait être améliorée. »

Challenges (France), 14 novembre 2017.

Raf Sanchez, « Deadliest quake of year kills 400, flattening homes in Iran and Iraq »

«...More than 200 people were reportedly killed in Sarpol-e Zahab, a city of around 34,000 people which sits a few miles from the Iraqi border. Photographs from the scene showed buildings collapsed and a mother weeping in the street as she held the body of her young daughter. Another woman and her baby were pulled from rubble, according to local media. In a video posted online yesterday, a resident said soldiers without gloves or special equipment were working to help people and there was no sign of rescue teams. "There has been no help yet, neither food nor water, no clothing, no tents, there is nothing," said another man. "Our electricity, water, gas, phone lines are out, everything is completely out, the whole city has been destroyed." Eshaq Jahangiri, one of Iran's vice presidents, said many of the buildings that collapsed had been built under the Mehr Housing Project, a government building programme championed by Mahmoud Ahmadinejad, the former president. He said there would be an investigation into the structures, build for poor Iranians as a part of Mr Ahmadinejad's populist domestic policies. »

The Telegraph (Royaume-Uni), 14 novembre 2017, p. 14.

Gouvernance et gouvernement [ 12 novembre 2017 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Iran
FaibleHassan Rouhaniposte aboli

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 2012 - 2016



juin
2013
Élection de Hassan Rohani à la présidence de l'Iran

juin
2013
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
2013
Entente internationale intérimaire sur le développement du programme nucléaire iranien

avril
2015
Entente préliminaire sur l'utilisation de l'énergie nucléaire en Iran


Dans l'actualité


octobre
2019
Le Moyen-Orient s'enflamme dans une nouvelle guerre froide

septembre
2017
Réélection de Rouhani en Iran : vers l'ouverture et la modération

septembre
2017
Téhéran frappé par le groupe État islamique

février
2017
L'accord nucléaire iranien remis en question

mars
2016
Iran - Arabie Saoudite : des décennies de relations abruptes

février
2016
L'Iran entre réforme et tradition

décembre
2015
L'Iran : une population qui sombre dans la drogue

janvier
2014
Signature d'un accord historique sur le nucléaire iranien

décembre
2013
Nucléaire iranien : un accord historique réjouit la communauté internationale

octobre
2013
Élection de Rohani : naissance d'un espoir international


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019