23 mars 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

24 mai 1981

Décès du président de l’Équateur, Jaime Roldos Aguilera

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Deux ans après être devenu le premier président élu démocratiquement de l’Équateur, Jaime Roldos Aguilera décède dans un accident d’avion avec son épouse, le ministre de la Défense et des officiers militaires. Au cours de son mandat, celui-ci avait mis de l’avant différentes initiatives visant à promouvoir et à défendre les droits de la personne

La victoire électorale de Roldos Aguilera et son arrivée au pouvoir, en août 1979, marquent la fin d’un régime militaire autoritaire en place depuis 1972 et le retour à un gouvernement civil. Le parti Concentration des forces populaires, dont Roldos Aguilera est le candidat, arrive aussi en tête lors des législatives. Le gouvernement fait adopter plusieurs mesures sociales et économiques (semaine de travail à 40 heures, hausse marquée du salaire minimum, etc.), en plus de s’engager à lutter contre la corruption. Le mandat du président est aussi marqué par un court conflit armé avec le Pérou, en 1981. Une autre de ses préoccupations est la défense des droits humains, à un moment où plusieurs pays d’Amérique du Sud sont dirigés de façon autoritaire (Chili, Argentine, etc.). Alors que ceux-ci adhèrent à l’Opération Condor, une série d’actions répressives contre l’opposition politique, Roldos Aguilera promeut auprès des pays voisins (Venezuela, Colombie, Pérou) une Charte de conduite axée sur la justice et les droits humains. Des tensions règnent au sein du Parlement, des conservateurs s’opposant aux politique de gauche du président. Une distance se creuse aussi avec les États-Unis. Roldos Aguilera refuse d’assister à l’inauguration du président Ronald Reagan, en janvier 1981, et Washington s’inquiète des liens entre le gouvernement équatorien et les sandinistes, au Nicaragua, et les révolutionnaires au Salvador. Roldos Aguilera perd la vie le 24 mai dans un accident d’avion. Il était accompagné de sa femme, du ministre de la Défense et de quelques officiers militaires. Une enquête conclut à une erreur de pilotage, mais des soupçons persistent quant à un possible attentat. Comme il est prévu par la Constitution, le vice-président Osvaldo Hurtado Larrea devient le président. Une nouvelle formation créée en 1982, le Parti roldosiste équatorien, sera nommée en l’honneur du président décédé.

Gouvernance et gouvernement [ 24 mai 1981 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Équateur
ÉlevéOsvaldo Hurtado Larrea

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1971 - 1991



février
1972
Renversement du gouvernement de Jose Maria Velasco Ibarra en Équateur

avril
1979
Élection de Jaime Roldos Aguilera à la présidence de l'Équateur

mai
1981
Décès du président de l’Équateur, Jaime Roldos Aguilera

novembre
1986
Fondation de la Confédération des nations indigènes de l'Équateur


Dans l'actualité


septembre
2018
Montée de violence en Équateur : la liberté de presse parmi les victimes

janvier
2017
Élection présidentielle équatorienne sans Correa

avril
2013
Un président au goût de la majorité équatorienne

février
2011
Chevron rejette le verdict de culpabilité

octobre
2010
Tentative de coup d'État en Équateur

septembre
2009
Rafael Correa : premier président équatorien réélu depuis 30 ans

septembre
2008
Le gouvernement équatorien souhaite l'expulsion d'Odebrecht

mars
2008
Crise en Amérique du Sud

février
2008
La droite équatorienne se soulève et dit non à Correa

octobre
2007
V pour victoire : Correa et le « socialisme du 21e siècle »


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016