17 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

21 février 2019

Début d’une rencontre au Vatican sur La protection des mineurs dans l’Église

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

François

Le dévoilement de plusieurs scandales sexuels impliquant des membres de l’Église catholique romaine incite le pape François à convoquer près de 190 évêques et responsables du clergé au Vatican pour une réflexion qui s’étend du 21 au 24 février 2019. Au terme de cet exercice, il émet une série de mesures afin de remédier à cette situation.

Au fil des ans, plusieurs scandales à caractère sexuel à l’endroit d’enfants et d’adolescents ont secoué des membres de l’Église catholique romaine. Ces histoires ont également mis en évidence le peu d’empressement de sa hiérarchie à reconnaître ce problème et à agir afin d’y remédier. Dans certains cas, on remarque même une volonté de dissimuler des cas d’abus, voire de protéger leurs auteurs. Le dévoilement d’une série d’histoires sordides en 2018 et en 2019 accentue cependant la pression sur le Vatican. Des crimes sexuels à grande échelle sont dévoilés au sein d’institutions religieuses du Chili, d’Irlande et de Pennsylvanie, aux États-Unis. En 2019, l’ancien cardinal américain Theodore McCarrick et le cardinal australien George Pell sont aussi accusés d’avoir commis des abus sur des mineurs. Ils sont défroqués et Pell purge même une peine de prison. Le pape François convoque près de 200 membres de l’Église au Vatican entre le 21 et le 24 février 2019, afin de se pencher sur La protection des mineurs dans l’Église. À cette occasion, ils entendent les témoignages troublants de victimes d’agressions. Au-delà de cette prise de conscience, le pape souligne que les fidèles veulent des « mesures concrètes et efficaces » pour lutter contre ce fléau. Il propose une liste d’actions en 21 points, dont le renforcement de consignes claires et la publication d’une marche à suivre à la disposition de chaque diocèse. Le pape s’engage aussi à ne ménager aucun effort pour faire cesser l’opacité de l’Église dans ces dossiers et amener les abuseurs devant les tribunaux. Dans son discours de clôture, il s’attarde longuement sur le fait que l’abus sexuel contre les enfants est un phénomène qui « malheureusement, existe presque partout ». Des observateurs constatent que la reconnaissance de ce problème constitue un pas en avant pour le Vatican. Plusieurs se disent néanmoins déçus par la timidité des mesures proposées par le pape pour l’enrayer.

Dans les médias...


Nicolas Senèze, « Abus sexuels, sommet crucial au Vatican »

«...Responsabilité, reddition de compte et transparence : les thèmes des trois journées de travail de cette rencontre soulignent l'enjeu de ce sommet inédit au Vatican. L'idée est bien que les évêques soient au clair avec des procédures pourtant établies dès le pontificat de Benoît XVI mais qu'ils ne maîtrisent pas, et qu'ils comprennent qu'il s'agit d'un problème mondial. Pour cela, avant de venir, ils ont été obligés de rencontrer des victimes : qu'il soit clair que des abus sont perpétués chez eux. En bon jésuite, François attend d'eux une « conversion des coeurs ». « J'espère deux choses, confie le père Federico Lombardi, l'ancien porte-parole de Benoît XVI appelé par François pour modérer les débats de la rencontre. D'abord que les évêques se sentent aidés et encouragés, qu'ils s'entraident pour affronter le problème. Ensuite qu'ils n'aient plus peur de ce que disent les gens, mais se sentent encouragés par leurs attentes. Solidaires en interne, mais aussi, à l'extérieur, avec tous ceux qui veulent lutter contre ce problème. » Car rien d'autre n'est en jeu ici que la crédibilité de l'Église pour les années à venir, non seulement dans sa lutte contre les abus, mais dans l'annonce de l'Évangile. »

La Croix (France), 21 février 2019, p. 2-5.

Dominique Dunglas, « Pédophilie : des promesses mais pas d’actes concrets »

«...C’est un réquisitoire contre la pédophilie dans l’Église, et dans les autres institutions, que le pape François a prononcé [...] Mais au-delà de son indignation, l’évêque de Rome est resté vague sur les solutions pour lutter contre la plaie des abus sur les mineurs. Alors qu’il avait annoncé « des actes concrets » , le souverain pontife s’est limité à citer les sept principes qui doivent inspirer les nouvelles directives de l’Église universelle : protection des enfants, présentation à la justice de tous les prêtres pédophiles, purification des hommes consacrés, formation des séminaristes, vérification de l’application des règlements par les différentes conférences épiscopales, accompagnement des victimes et lutte contre la pédophilie sur le Web et contre le tourisme sexuel. Un « moto proprio » (une lettre apostolique du pape) devra traduire ces intentions en règlements et un groupe de travail sera créé. Quand ? Comment ? Nul ne le sait. Et rien n’est dit sur le traitement réservé aux évêques qui ont protégé les prêtres pédophiles ni sur la levée du secret du secret pontifical qui accompagne les procès canoniques, les deux principales revendications des victimes avec l’exclusion de l’Église des abuseurs d’enfants. [...] Le synode pose davantage de questions qu’il n’apporte les réponses concrètes que le pape François avait annoncées. Toutefois, le verre à moitié vide est également à moitié plein. Le sommet qui s’est déroulé à Rome a été une étonnante opération de transparence qui représente un tournant pour l’Église. »

Le Soir (Belgique), 25 février 2019, p. 9.

Pierre Jury, « Le pape François a beaucoup à faire »

«...L'Église est l'équivalent d'une Organisation des Nations unies, avec ses particularités et ses spécificités. Des problèmes ont été vécus au cours des dernières années au Chili, aux États-Unis, en Irlande et à un moindre niveau, au Canada également. Par contre, des pays comme les Philippines n'en ont pas connu. Si cela ne signifie pas qu'il n'y a pas là de problème latent, il n'y a certes pas la même urgence à vouloir régler une crise qui ne les touche pas, en apparence, ou là où n'existe pas une culture de la transparence. D'où le défi du pape François de les convaincre d'agir de concert avec les pays où il y a eu les pires abus en les convainquant qu'un jour, ce pourrait être leur tour. Ou à tout le moins, qu'en prenant des mesures énergiques tout de suite, cela pourrait prévenir des problèmes explosifs plus tard. Mais les victimes et leurs porte-parole n'en ont que faire des singularités de l'Église. Ils voulaient entendre une réelle contrition et ne l'ont pas eue. Le pape s'est contenté de phrases générales, parlant de « crimes abominables » qui sont « la manifestation actuelle de l'esprit du Mal ». Pour les victimes, ce n'est pas un regard franc et direct sur le problème de prêtres abuseurs qui ont été avalisés par des évêques et cardinaux qui ont couvert pendant des décennies des délits graves de pédophilie. »

Le Droit (Canada), 26 février 2019, p. 12.

Gouvernance et gouvernement [ 21 février 2019 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Italie
ÉlevéSergio MattarellaGiuseppe Conte

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 2014 - 2016



avril
2014
Canonisation de Jean XXIII et Jean Paul II

août
2016
Tremblement de terre dévastateur en Italie

décembre
2016
Tenue d’un référendum constitutionnel en Italie


Dans l'actualité


septembre
2019
Un mandat polarisant pour Mario Draghi à la Banque centrale européenne

septembre
2018
Les 60 ans du décès du pape Pie XII : se souvenir ou oublier?

septembre
2018
L'Italie en voie de remonter la pente

février
2018
Mort de Salvatore Riina : la perte d'une figure emblématique de la mafia sicilienne

février
2018
Vatican : l'entrée au paradis du blanchiment d'argent

février
2018
Saint-Marin : d'un paradis fiscal prospère à un État endetté

octobre
2017
Victoire difficile pour le nouveau président du Parlement européen Antonio Tajani

mars
2017
Limogeage du grand maître de l'Ordre de Malte

février
2017
Crise de la dette publique : l'Italie rattrapée par les décisions du passé

octobre
2016
Élection de Virginia Raggi : renouvellement des élites italiennes?


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019