6 décembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

2 juillet 2000

Élection de Vicente Fox à la présidence du Mexique

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Vicente Fox

Vicente Fox, le candidat de l'Alliance pour le changement, remporte l'élection à la présidence du Mexique avec 42,5% des votes. Il devance son plus proche rival, Francisco Labastida du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI), qui obtient l'appui de 36,1% des électeurs.

Il s'agit d'une élection historique pour le Mexique qui est dirigé par le PRI depuis 71 ans. L'usure du pouvoir, la lutte à la corruption, le conflit au Chiapas et un virage prononcé vers une économie plus libérale sont quelques-uns des thèmes de la campagne de Fox, une homme d'affaires de 58 ans qui a été gouverneur de la province de Guanajuato. La volonté de changement est au coeur de son discours qui réussit à lui rallier le Parti d'action nationale (PAN), une formation de droite qu'il dirige, ainsi que le Parti écologiste vert du Mexique. Un candidat de gauche, Cuauhtemoc Cardenas Solorzano de l'Alliance pour le Mexique, obtient pour sa part 16,5% des voix. Le président Ernest Zedillo, à qui Vicente Fox succédera, assure que la transition entre les deux hommes se fera de façon harmonieuse. Le nouveau président, dont le mandat est d'une durée de six ans, devra composer avec une forte députation du PRI au congrès. De grandes attentes reposent également sur ses épaules, particulièrement en ce qui a trait à l'économie du pays dont l'état est précaire.

Résultats du scrutin

Dans les médias...


Juan Jesus Aznarez, «À la pêche aux voix rurales»

«...Le clientélisme pratiqué pendant soixante-dix ans d'hégémonie du PRI (Parti révolutionnaire institutionnel) est encore bien ancré, même s'il commence à faiblir dans quelques fiefs. La consolidation des partis d'opposition, les nouvelles règles électorales et l'indépendance de l'Institut fédéral électoral (IFE) ont fait reculer la fraude. Elles ouvrent la voie aux possibilités d'alliances électorales et à une véritable campagne (en crochet par les partis d'opposition), mais on assiste malgré tout à la persistance des anciens pièges ou contraintes.»

El Pais (cité dans Courriel international du 29 juin au 5 juillet 2000, p.39)

Philippe Boulet-Gercourt, «Mexique : l'alternance historique»

«...Qui est ce Fox et quel est son programme pour un pays de 100 millions d'habitants, miné par des problèmes gigantesques de pauvreté, d'analphabétisme et d'inégalités ? Au premier abord, la question n'a pas grande importance : les Mexicains ont moins voté pour l'homme que pour l'alternance. Fox a lui-même joué sur ce désir de changement pour le changement (...) Mais, sur le fond, le programme de Vicente Fox n'est pas très différent de celui de Zedillo, le président en exercice : une rigueur budgétaire et financière destinée à plaire à Wall Street et aux investisseurs étrangers.»

Le Nouvel Observateur (France), 6 au 12 juillet 2000, p. 35-36.

Serge Truffaut, «La victoire de la démocratie»

«...Il faut rendre grâce à Ernesto Zedillo, président sortant du Mexique qui demeurera à son poste jusqu'au 1er décembre prochain, d'avoir eu le courage politique de lutter afin que le Mexique rejoigne le concert des nations démocratiques en réformant le système politique de son pays ainsi que celui de son parti (...) Le PRI (Parti révolutionnaire institutionnel) maintenant dans l'opposition, il faut espérer que Vicente Fox renforcera la vie démocratique en introduisant des mécanismes susceptibles de réduire sensiblement le degré de corruption qui gangrène l'ensemble de la société civile.»

Le Devoir (Québec, Canada), 4 juillet 2000, p. A6.

Éditorial

«...In the six years since NAFTA (Accord de libre-échange nord-américain) went into effect, both trade and foreign direct investment in Mexico have more than doubled (...) All of this has helped to create a sizeable middle class that does not depend on political patronage or government handouts for its livelihood. Therefore, it has a vested interest in institutionalizing its economic gains through political reform. It is in this sector -concentrated in the urban north- which responded in droves to Mr. Fox's pledge to establish the rule of law and shatter the nexus between politics, police and business that has been sapping the Mexican economy.»

The Detroit News (États-Unis), 10 juillet 2000.

Gouvernance et gouvernement [ 2 juillet 2000 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Mexique
IntermédiaireErnesto Zedillo

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1995 - 2005



juillet
1997
[Résultats] Élections législatives

juillet
2000
Élection de Vicente Fox à la présidence du Mexique

juillet
2000
[Résultats] Élection présidentielle

juillet
2000
[Résultats] Élections législatives

juillet
2003
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


novembre
2019
Les opioïdes au Mexique : des victimes parmi les responsables?

novembre
2019
Le Mexique débordé face à la crise migratoire du Triangle du Nord

septembre
2019
L'effet AMLO se fait attendre au Mexique

janvier
2019
Mexique : le PRI en chute libre

octobre
2018
Mexique et États-Unis : gagnant-gagnant?

septembre
2018
Mexique : des débats révélateurs des préoccupations citoyennes

mars
2018
Retour en force au Mexique : à la conquête d'une présidence autrefois « volée »

octobre
2017
Réouverture de l'ALENA : match nul pour le Mexique

novembre
2016
La « révolution en herbe » des Amériques : vers une libéralisation du cannabis au Mexique

novembre
2015
Le pétrole mexicain : une réforme énergétique nécessaire ?


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019