22 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

30 septembre 2005

Publication de caricatures controversées sur l'islam dans un journal danois

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Incendie de l'ambassade du Danemark au Liban

Un journal danois, le « Jyllands-Posten », déclenche une polémique en publiant des caricatures du prophète Mahomet dans différentes situations. Au cours des semaines qui suivront, l'incident aura des répercussions internationales.

L'initiative du « Jyllands-Posten » survient à la suite de la plainte d'un auteur, Kare Bluitgen, qui se disait incapable de trouver un dessinateur pour illustrer son livre sur le prophète Mahomet. L'année précédente, un cinéaste néerlandais, Theo van Gogh, avait été tué à Amsterdam par un jeune musulman outré par le ton polémiste de van Gogh à l'endroit de l'islam. La publication des caricatures, le 30 septembre, suscite peu de réactions au début. Mais la contestation s'organise peu à peu. Un des dessins, représentant le prophète avec une bombe dans son turban, soulève notamment l'ire des musulmans. Des menaces sont adressées au journal et des dirigeants arabes protestent ouvertement auprès du Danemark alors que d'autres journaux, dans d'autres pays, publient à leur tour les caricatures. Pendant qu'un débat nourri sur la liberté d'expression passionne l'opinion publique internationale, des manifestations, parfois violentes, ont lieu dans différents pays. La contestation, dans certains cas alimentée par des motivations politiques, atteindra son paroxysme en février 2006. Le 5 février, l'ambassade du Danemark à Beyrouth est incendiée. La contestation perdra de son intensité dans les semaines qui suivront.

Pour en savoir plus: Ensemble contre le nouveau totalitarisme

Dans les médias...


Christian Makarian, Benjamin Barthe, Tangi Salaün, « Noir desseins »

«...Se peut-il que 12 dessins sans talent, publiés au Danemark le 30 septembre 2005 et reproduits en Norvège le 10 janvier, aient suffi à embraser l'islam? Même si de nombreux groupes fondamentalistes se sont spontanément rués sur cette affaire, s'estimant blessés, il ne fait guère de doute que cette explosion de violence répond également à une série de calculs spécifiques. « Cette affaire a mis trois mois à prendre de l'ampleur, estime Antoine Basbous, de l'Observatoire des pays arabes. Les islamistes ont été les premiers à la dénoncer, mais, comme c'est une idée porteuse, les gouvernements des pays arabes ont suivi. » Même l'islamologue Malek Chebel considère que la réaction des dirigeants musulmans et arabes est « hypocrite » et a pour objectif de dissimuler leurs propres « turpitudes ». « Ils veulent se refaire une virginité, juge-t-il, face à tous les scandales engendrés par leurs régimes, comme la corruption, le manque de liberté d'expression et les atteintes aux droits des femmes. » »

L'Express (France), 9 février 2006, p. 43.

Olivier Truc, « L'extrême droite danoise alimente une xénophobie bien-pensante »

«...En 2000, dans un journal, un Allemand et un Britannique résidents au Danemark avaient qualifié le débat danois sur l'immigration de « sommaire, irrespectueux et insolent ». Les Danois préfèrent dire qu'ils n'ont pas de tabou. Pia Kjaersgaard a réussi à banaliser les opinions xénophobes, comme celle, récente, comparant les musulmans à une « tumeur cancéreuse ». Or, depuis 2001, son parti (13 % aux élections législatives de février 2005) est le soutien indispensable du gouvernement minoritaire libéral-conservateur au Parlement. Son succès s'explique, notamment, par le rôle joué par certains journaux, dont Jyllands-Posten, dans la banalisation de clichés négatifs sur les musulmans, comme l'a écrit le Centre danois des droits de l'homme dans son rapport 2005. « L'histoire du drame de cette semaine, c'est l'histoire d'un triomphe de politique intérieure qui devient une catastrophe de politique extérieure, c'est le coeur du problème », analyse Tøger Seidenfaden, directeur de la rédaction du quotidien de centre gauche Politiken. »

Le Monde (France), 9 février 2006, p. 8.

Mireille Duteil, « Comment les islamistes ont mis le feu »

«...Il suffit de peu dans le monde arabe et musulman pour enflammer les foules. Les sociétés sont souvent au bord de l'explosion. Le mal-être y est partout omniprésent : malaise économique d'une population qui se paupérise ; ras-le-bol politique devant l'absence de libertés et le manque de légitimité des dirigeants. Les populations vivent sur des charbons ardents. Dans les pays arabes, on s'estime, à tort ou à raison, mal-aimé, victime privilégiée de l'ostracisme et du racisme des Occidentaux, jouet des Américains qui promettent la démocratie mais ne règlent pas le problème palestinien. Pour une population majoritairement très pieuse et déboussolée devant un monde qui se modernise sans elle, l'islam reste la planche de salut et le réconfort suprême. Que l'Occident bafoue ou tourne en dérision la religion, et c'est, à ses yeux, une preuve supplémentaire qu'elle est détestée. L'incompréhension est totale. De tous côtés, les partisans du clash des civilisations entre l'Orient et l'Occident peuvent en jouer sans risque de se tromper. Rien n'est donc plus facile que de faire descendre des foules dans la rue. Officiellement au nom du Coran, en fait pour des mobiles politiques. »

Le Point (France), 9 février 2006, p. 44.

François Brousseau, « Choc des civilisations »

«...Choc des civilisations? L'expression résonne comme un slogan, comme le titre facile d'un livre à succès... Pourtant, devant cette « crise des caricatures » qui oppose des millions de défenseurs de Mahomet à un certain Occident laïque, on est bien obligé de constater le dramatique face-à-face de conceptions radicalement différentes, sur des questions essentielles: rapport à la religion, dogme de la liberté d'expression, individualisme, identité de groupe... Cet affrontement ne signifie pas le déclenchement d'une guerre totale entre des blocs opposés, qui irait jusqu'à monter des armées contre d'autres armées... Mais pour un certain nombre de groupes, de centres de pouvoir, de hiérarchies politiques et religieuses, cet affrontement et ce combat sont tout à fait réels. Choc de civilisations? Disons, l'embryon d'une guerre culturelle d'envergure mondiale, qui oppose des blocs aux contours géographiques mouvants. »

Le Devoir (Québec, Canada), 6 février 2006, p. b1.

Gouvernance et gouvernement [ 30 septembre 2005 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Danemark
ÉlevéMargrethe IIAnders Fogh Rasmussen

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 2000 - 2016



novembre
2001
[Résultats] Élections législatives

février
2005
[Résultats] Élections législatives

septembre
2005
Publication de caricatures controversées sur l'islam dans un journal danois

novembre
2007
[Résultats] Élections législatives

décembre
2009
Ouverture d'une Conférence internationale sur le climat à Copenhague

septembre
2011
[Résultats] Élections législatives

juin
2015
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


octobre
2019
Une année 2019 décevante pour le Parti populaire danois

décembre
2017
Le Danemark repousse l'immigration

février
2015
Taux de suicide inquiétant au Groenland

septembre
2014
Bilderberg : l'élite politico-économique la plus secrète du monde

octobre
2013
Une réforme dans l'enseignement danois

septembre
2009
Le Groenland gravit une autre marche dans l'échelle de l'autonomie

décembre
2008
Le Groenland sur la voie de l'autodétermination

septembre
2008
Un pont unissant le Danemark à l'Allemagne : Pas avant 2018 !

mars
2007
Des nuits d'émeutes dans les rues de Copenhague

février
2006
Les caricatures de Mahomet : Pourquoi une telle crise?


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019